28 septembre 2012

Une première victoire, rue JJ Rousseau

Gavroche aurait certainement pu chantonner sa fameuse rengaine " Je suis tombé par terre, c'est la faute a Voltaire, Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau,...".
En effet, depuis de trop longues semaines, la rue JJ Rousseau était, non pas traversée par un ruisseau... mais par un banc de sable, qui avait pour double vocation de boucher une tranchée réalisée suite à la rupture d'une canalisation d'eau mais aussi et surtout de rendre impraticable cette rue menant à la rue Pasteur notamment... Grâce à la mobilisation de notre équipe et des riverains, la chaussée est enfin goudronnée. Bon la rue aurait pu être totalement refaite, mais c'est un bon début et une première victoire !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire