31 octobre 2012

Cinéma : Des séances publiques interdites au public !

Hier après-midi, alors que le programme du cinéma le Kosmos annonçait une séance publique du film Kirikou et les hommes et les femmes, des familles fontenaysiennes se sont retrouvées porte close avec leurs enfants et petits-enfants à la main. Explications.
Arrivées, pour la plupart à 14h45, pour l’unique séance du jour de ce film de Michel Ocelot, les familles se sont entendues dire qu’il n’y avait plus de places pour le public, la séance ayant été « privatisée » (un comble à Fontenay), malgré l’information publique sur tous les sites internet, pour les enfants des centres de Loisirs.

Si chacun reconnaît qu’offrir la possibilité aux enfants des centres de loisirs d’assister à une séance de cinéma est une très bonne initiative, on peut toutefois s’interroger, alors, sur la communication très large qui en a été faite.
Les mauvaises langues pourront dire que le cinéma, déjà subventionné directement par la ville, bénéficie, par ce jeu de location aux centres de loisirs, d’une deuxième aide indirecte.
Si cela peut permettre au Kosmos de continuer à offrir une salle de cinéma de quartier pourquoi pas, là n’est pas la critique. En revanche, pourquoi ne pas proposer ce jour-là une séance avec un accès libre au public et réserver une séance spécifique aux centres de loisirs ?
On sait combien il est difficile pour ces salles de cinéma indépendantes ou associatives de survivre face aux grands complexes, connaissant le succès d’un tel film d’animation, cette séance supplémentaire ouverte à tous, en plein cœur des vacances, auraient de fait, certainement fait du bien aux finances du Kosmos tout en contentant les petits fontenaysiens qui n’ont, malheureusement, pas tous compris pourquoi l’entrée à la salle leur était interdite.  
Quand on se targue de vouloir offrir à tous l’accès à la culture il faut savoir dépasser le simple cadre des structures municipales ou collectives et imaginer que des parents et des grands-parents peuvent aussi vouloir y participer de leur propre initiative. A méditer !

2 commentaires:

  1. Jean-Pierre et Monique31 octobre 2012 à 19:28

    Merci Monsieur de consacrer un article à cet incident que nous considérons majeur avec mon époux ! En effet ayant la garde de nos 2 petits-enfants nous avons voulu nous rendre à cette séance et comme d'autres parents et grands-parents nous nous sommes cassés les dents sans plus d'explication que celle que vous développez. Habitante de Fontenay depuis 23 ans je ne vous cache pas que nous nous désespérons de voir comment cette ville est gérée et surtout le manque de considération qu'elle porte vis à vis de ses habitants. Bravo pour votre engagement, nous vous connaissons car nous avons pu vous voir sur le festival de cinéma, vous pouvez compter sur nous et nos voisins. Monique et Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre message et merci de l'avoir surtout publié car ma boîte mail croule de messages identiques. Nous mettons notre énergie et notre dynamisme au service de Fontenay pour que cette ville éteinte puisse enfin briller. Bonne soirée. Gildas Lecoq

      Supprimer