06 octobre 2012

Hommage à Claude Pinoteau

Ce samedi 6 octobre gris et pluvieux restera un triste jour pour les amoureix du cinéma, le réalisateur Claude Pinoteau, réalisateur de La Gifle, La Boum (1 et 2) ou de La 7e Cible pour n'en citer que quelques uns, nous a quitté à l'âge de 87 ans.
J'ai eu la chance de rencontrer Claude Pinoteau en 2005, alors que nous préparions la première édition des Rencontres internationales du cinéma de Vincennes. D'une grande humilité et d'une simplicité dont jouissent seulement les grands hommes, Claude nous avait aidé en ouvrant son carnet d'adresses pour que nous puissions en un temps record organiser cette première édition de notre festival. L'année suivante il accepta de la même manière de participer à une master-class avec de jeunes réalisateurs confrontés aux difficultés du métier. Claude savait captiver le public avec ses mots justes et faire rêver ces réalisateurs qui débutaient. En 2008, alors qu'il ne le savait pas, le maire de Vincennes, Laurent Lafon, et Brigitte Fossey, l'appelèrent sur scène pour recevoir le 1er prix Henri-Langlois - ville de Vincennes, afin de le remercier du soutien actif et réel qu'il nous avait apporté durant ces premières années si importante pour lancer un tel festival. L'été suivant pour le plus grand plaisir des spectateurs Les Palmes de Monsieur Schutz furent projetées au cinéma Sorano en sa présence.
Claude restera pour nous tous, et je l'avoue pour moi en particulier, le metteur en scène discret des premières éditions de ce festival de cinéma de Vincennes. J'avais envie, en ce samedi après-midi, de lui rendre hommage en le mettant ainsi en lumière. Merci Monsieur Pinoteau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire