06 novembre 2012

Fontenay et le culte de la personnalité !

 Ce panneau de promotion du futur parc des Carrières n’aura échappé à personne tant il est révélateur de la méthode très « personnelle » dont on fait de la politique et de la communication politique à Fontenay-sous-Bois. Outre le fait que les dix-huit mois annoncés ont été consommés il y a déjà plusieurs mois, contrariant la promesse clairement affichée sur ce panneau, à savoir, ouvrir enfin le parc au public, cette annonce symbolise à mon sens le culte de la personnalité dont font preuve Monsieur le Maire et son équipe municipale !



Photo prise en janvier 2011
 
Imaginez-vous un instant que ce soit Monsieur Voguet et ses élus avec leurs petites mains qui réalisent ce projet ? C’est pourtant bien ce qui est écrit noir sur blanc et affiché au coin de l'avenue de la République et de la rue de la Matène. S’il fallait un exemple criant pour démontrer ce « culte » de la personnalité, cette photo prise en janvier 2011 en est la preuve.
Quand on sait que l’expression « culte de la personnalité » provient d’un discours de Nikita Khrouchtchev au XXe congrès du Parti communiste de l'Union soviétique, en 1956, on est rassuré sur une chose : à Fontenay-sous-Bois  on tient la ligne… du parti !
Quand on lit que l'expression « culte de la personnalité » correspond à l'adulation excessive d'un chef d'État dans un régime totalitaire, j’avoue que ça me confirme la nécessaire et salvatrice alternance politique que nous attendons tous !
Il est évident que c’est la ville à hauteur de 1,5 M d’euros, aidée par la Région et le conseil général du Val-de-Marne à hauteur de 2,2 M d’euros chacun,  qui ont financé ce projet. Monsieur Voguet aurait du avoir l’élégance d’écrire quitte à personnifier à outrance : ICI, Monsieur Huchon, Monsieur Favier et Monsieur Voguet, réalisent avec leurs petites mains et leurs petites pioches l’éco-parc des Carrières, le retard est certainement du à leur méconnaissance de ce genre de travaux manuels !

Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier doré ?

1 commentaire:

  1. Bien vu ... Le Parc des Carrières c'est l'Arlésienne depuis des décennies. En début de mandature, la 'nouvelle"se sont tous gargarisés de ce projet voué à devenir un superbe poumon vert de la ville ( dont les problèmes de porosité des carrières calcaires) et finalement c'est une fois de plus une montagne qui accouche d'une souris...

    RépondreSupprimer