10 novembre 2012

Jean-Yves Le Drian exclut la fermeture de l'hôpital Bégin !

Jean-Yves Le Drian a assuré hier, dans le cadre de la discussion budgétaire, que l’avenir des neuf hôpitaux  français des armées n’était pas menacé. Cette intervention balaye enfin les rumeurs de fermeture qui planaient au-dessus de l'Hôpital d'instruction des Armées Bégin depuis le début de l'été.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a indiqué avoir tout de même réclamé au nouveau directeur central du Service de santé des armées (SSA), le médecin général des armées Jean Debonne, "un projet de service (...) sans fermeture d'hôpital et préservant le soutien opérationnel des unités".
Pour ma part, je salue ce dénouement heureux qui intervient alors que de nombreux élus locaux de toutes tendances politiques étaient intervenus pour défendre cet hôpital qui accueille 80% de patients civils ! Ayant fait l'objet depuis 2006 d'une très importante rénovation, avec notamment la mise en service d'un nouveau bâtiment équipé de matériel de dernière génération, personne n'aurait compris la cohérence d'une telle décision de fermeture.
Les hôpitaux militaires Bégin (Saint- Mandé), Laveran (Marseille), Percy (Clamart), Sainte-Anne (Toulon) et Val-de-Grâce (Paris) étaient dans le palmarès 2011 des meilleurs hôpitaux français du magazine "Le Point". L'hôpital Bégin étant également classé dans le Top 10 du mensuel " Santé magazine" (juin 2011) pour la chirurgie plasticienne du nez et des oreilles. Cette décision vient donc clore ce dossier qui inquiétait un grand nombre d'habitants de Fontenay, Vincennes et Saint-Mandé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire