17 décembre 2012

Louis, réveille-toi, ils sont devenus fous !

Il y a 10 ans Louis Bayeurte, Maire de Fontenay-sous-Bois de 1965 à 2001 et conseiller général du Val-de-Marne de 1967 à 1998 nous quittait. A l’occasion de cet anniversaire, des cérémonies en hommage à cet homme, qui a marqué notre ville, ont eu lieu ici et là.

Si je combats le courant politique qu’il défendait, je crois pouvoir dire, comme beaucoup de Fontenaysiens, combien l’homme, que je n’ai connu que sur la fin de son mandat, a été un homme politique marquant pour notre ville.
Je l’avoue sans détour le communisme n’est pas ma tasse de thé, j’ai eu la chance de voyager dans les pays de l’est, au moment de la chute du mur de Berlin, pour mesurer le danger d’une idéologie poussée à l’extrême. Pourtant Louis Bayeurte, qui défendait ces valeurs, était un communiste intelligent et surtout ouvert sur la ville, ce que ses héritiers, ou ceux qui s’en réclament, n’ont pas su perpétuer ou reproduire.


Je me souviens d’une foule nombreuse massée sur le parvis de la mairie devant un portrait en noir et blanc en ce matin de décembre 2002. Si Louis Bayeurte n’était pas aimé de tous, nombreux, y compris dans son opposition, respectaient l’homme. Oui, il y avait du respect, car il y avait chez lui une qualité d’écoute que d’autres, en place désormais, n'ont plus aujourd’hui.
Louis Bayeurte saluait les gens en les regardant dans les yeux, les écoutait, était ouvert aux suggestions dans la mesure où elles n’allaient pas à l’encontre de ses idées ou de ses décisions évidemment. L’homme était chaleureux, abordable et simple, il a laissé, auprès de ceux qui m’en parlent et qui l’ont côtoyé d'assez près, le souvenir d’un maire rigoureux : « Ce qui était décidé était mis en application, ce qui était accepté n'était pas remis en question le lendemain. Il répondait aux questions posées, négativement ou positivement, mais au moins il répondait lui … ». « C'était un loup politique mais un maire disponible et un défenseur de sa ville ».

Louis, réveille-toi, ils sont devenus fous !

Aujourd’hui, nombreuses, sont encore les personnes, de gauche comme de droite, qui parlent de Monsieur Louis Bayeurte avec la nostalgie d’un temps, où nos élus locaux considéraient encore les habitants de Fontenay. Car c’est bien cela le principal reproche que l’on peut et que l’on doit faire, aujourd'hui, à cette équipe municipale installée depuis trop longtemps au pouvoir !

L’équipe actuelle a su rendre, aujourd’hui, exceptionnel ce qui était, à l’époque, tout à fait normal.
Aujourd’hui quand la mairie vous prête une salle, c’est exceptionnel !
Aujourd’hui quand la mairie vous prête une tente, c’est encore exceptionnel !
Aujourd’hui quand la mairie vous verse une subvention c’est toujours exceptionnel !
Aujourd’hui quand la mairie vous répond c’est encore et toujours exceptionnel !


 

Sclérosée par la lourdeur administrative, notre mairie veut nous montrer combien elle est exceptionnelle, quand elle répond présent ou favorablement. On peut avoir des différents politiques, c’est la richesse et la chance d’une démocratie, en revanche, un trottoir ou des lampadaires, des logements sociaux ou des équipements publics, ne sont ni de gauche ni de droite, ils sont propres et fonctionnent. Cela ne doit pas être exceptionnel, comme veulent nous le faire croire nos élus de la majorité, c’est juste dans d’autres villes, de gauche ou de droite, tout à fait normal !

1 commentaire:

  1. C'est pas des lumières ça c'est sûr !!! Samedi soir des rues étaient ecnore dans le noir

    RépondreSupprimer