06 février 2013

Polémique : Vente du terrain de la boucle de l'A86

Retour sur le point n°11 du dernier conseil municipal concernant la cession du terrain de la « Boucle de l’autoroute A86 ».
A l’occasion de ce conseil, j’avoue que nous avons été nombreux à être à la fois surpris par la gestion municipale de ce dossier, les propos tenus par les différents groupes de la majorité et au final par l’adoption d’une délibération très contestable.
Imaginez, l'état vend il y a un peu plus d'un an pour 979.000 euros un terrain à la ville qui le revend, de gré à gré, à BNP Paribas Immobilier, un peu plus d'un an après, pour 2M€ environ. Elle le revend avec un projet d'aménagement d'un immeuble de bureaux de 27.000 m² sur 7 niveaux. Si l'on ajoute au prix de vente le versement pour dépassement du plafond légal de densité, la ville obtiendrait à la fin de l'année 2015, la somme de 10.000.000 d'euros. Jusque là on peut se dire : bien joué ! Pourtant la méthode utilisée et la gestion municipale du dossier fait polémique.
Une fois encore « on » nous avait prévenu, le parti socialiste va (enfin) prendre ses responsabilités et « s’il faut sortir de cette majorité, nous assumerons » ! Evidemment, ni l'adjoint PS aux finances ni l'adjointe PS au développement économique, ni même notre députée adjointe, elle aussi, à l'urbanisme n'étaient au courant des modalités de cette vente !
Pourtant, quelle déception. Tel un vaudeville, le PS a vociféré, crié, menacé pour au final voter favorablement la cession de ce terrain dans des conditions assez surprenantes pour ne pas dire douteuses !
Qu’au final 10M€ reviennent à la ville est une bonne chose. Toutefois nous sommes en droit de nous interroger sur la procédure qui a conduit à cette vente ! Absence de mise en concurrence, d’estimation actualisée (les dernières remontant à plus d’un an), absence de vision globale comme à chaque fois dans cette ville, absence de discussions entre les membres de la majorité (je ne vous parle pas de l’opposition), bref on peut vraiment s’interroger.
1)      10 M€ ça fait une somme mais vu la situation du terrain, et la capacité à construire rien ne nous dit que la ville n’aurait pas pu vendre plus cher notamment dans le cadre d’une vente aux enchères.
2)      Rien ne nous dit également qu’une fois le terrain acheté et le bâtiment construit que BNP PARIBAS IMMOBILIER ne va pas le revendre en effectuant une belle opération pour son propre compte.
3)      Un temps pressenti pour y installer le centre technique municipal pourquoi n’avoir pas poursuivi la réflexion : en installant sur ce terrain des services municipaux situés intra muros pour libérer des emprises dans la ville et les vendre cette fois-ci beaucoup plus chers par un jeu de transferts de services ?
La politique d’aménagement à la petite semaine que mène le maire de Fontenay avec le soutien désormais très clair du parti socialiste ne va pas dans le sens de l’intérêt général. Fontenay a pourtant des atouts et, avec son pôle d’entreprises, pourraient être le phare économique de l’Est parisien au même titre qu’une ville comme Issy-les-Moulineaux au Sud. Mais évidemment pour cela il faut de l’ambition, pour cela il faut une vision d’ensemble, pour cela il faut juste comprendre que nous sommes dans le 21e siècle. Les Fontenaysiens sont nombreux à partager, comme nous, cette vision et cette ambition, à nous d'engager cet élan et enfin de dire "aurevoir" à cette majorité qui a depuis bien longtemps oublié ses habitants. 

2 commentaires:

  1. Les propos de Monsieur Clerget pendant le conseil municipal sont interessants : d'un seul coup il cherche à dévaloriser le terrain : " ce n'est pas une pépite, c'est un délaissé de voirie, un talus, c'est enclavé " ... etc ...
    Alors dans ce cas, pourquoi l'ont-ils acheté ???

    Pas si pourri que ça, ce terrain, puisqu'on peut y faire 7 étages de bureau ...

    Auraient-ils donc depuis peu des besoins d'argent frais, puisqu'ils se sont mis à vendre l"impasse rue de Rosny" ( l'ancienne rue Houdan que tout le monde avait oubliée ) dont personne ne s'est soucié pendant ... ( personnellement j'ai toujours connu cette situation depuis 50 ans )

    Campagne à financer ? Tentative d'assainir les finances avant ... une éventuelle succession ???

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien lu votre article et je trouve que vous avez bien choisi le sujet,c'est un ajout à tout le monde,les expressions sont explicites et faciles à comprendre pour toutes les tranches d'âge, gardez ce niveau et courage !!

    RépondreSupprimer