24 mars 2013

Aire des gens du voyage : ma réponse contre la calomnie !

Sur le forum de la ville de Fontenay-sous-Bois, le dissident socialiste Dornbusch, candidat à chaque élection avec les résultats que l'on connaît, décide de m'attaquer personnellement concernant l'opposition que je porte avec 7 maires de villes riveraines du Bois sur le projet d'implantation d'une aire des gens du voyage dans le Bois de Vincennes. L'engagement qui est le mien pour Fontenay repose avant tout sur une volonté de débattre, de confronter des projets mais aucunement sur le fait d'accepter la calomnie, le mensonge et l'attaque publique, aussi ai-je décidé de lui répondre sur le forum de la ville mais également ici sur mon blog.


Cher David Dornbusch,

Utiliser la calomnie et l'amalgame pour sortir de la solitude politique dans laquelle vous vous êtes enfermé est à la fois indigne et tellement misérable qu'elle m'interroge sur la nécessité de vous répondre. Toutefois il me semble important de rétablir la vérité, parce que nous savons que vous jouez avec depuis trop longtemps...

Ainsi, la ville de Paris a décidé de construire sans concertation aucune avec les villes riveraines une aire d'accueil pour les gens du voyage (je vous laisse l'utilisation choquante de "voleurs de poules" qui montre à chacun le jugement que vous pouvez avoir vis à vis de ces populations) dans le bois de Vincennes. Il se trouve, cher ami, que M. Delanoë au lendemain de son élection avait signé avec l'ensemble des villes riveraines une charte qui stipulait notamment deux choses : la première, que chaque décision prise par Paris dans le bois soit menée en concertation avec les signataires, dans ce cas précis, rien n'a été fait. La deuxième qu'aucn aménagement nouveau ne soit réalisé dans le bois pour lui laisser son caractère paysager initial, là encore ce n'est pas le cas. Nous constatons donc tous que sur ces deux points essentiels la ville de Paris n'a pas tenu ses engagement.
Concernant l'application du texte de loi de 2000, je ne conteste nullement l'obligation faite à la ville de Paris d'aménager des aires d'accueil sur son territoire, c'est le respect de la loi et c'est une bonne chose quand on sait que dans notre département, la création d'une telle aire est pilotée par le Conseil général depuis de nombreuses années et qu'à ce jour aucune solution n'a été trouvée. Par son choix, la ville de Paris détourne la loi de juillet 2000 relative à l'accueil des gens du voyage qui prévoit que les aires d'accueil soient réalisées à proximité des écoles, des hôpitaux et des structures économiques (commerces), afin d'aider à l'intégration sociale de ces populations. Je ne vois à proximité de cette future aire aucune école, aucun hôpital et encore moins de commerces. Ce que je vois surtout et que vous semblez reprocher aux maires des 7 villes qui contestent cet implantation, c'est que Paris a choisi d'installer ces populations itinérantes le plus loin possible de ces habitants en dehors de son centre ville. Voyez vous cher ami, le maire de Paris préfère les mettre en périphérie plutôt que d'affronter à son tour les interrogations des Parisiens. Le maire de Paris préfère envoyer ces personnes et surtout ces enfants loin très loin plutôt que de faciliter l'accès de ces mêmes enfants aux établissements scolaires (l'école la plus proche étant à 6 km de cet aire).
Honte, honte et honte oui ... mais au maire de Paris qui ne prend aucunement en compte le quotidien de ces familles, contrairement à ce que vous semblez laisser entendre.
M. Dornbusch puisque vous semblez tout savoir, tout connaître et donner des leçons à tous, dites nous, proposez nous un lieu adéquate dans Paris ? De notre côté nous proposons les batignolles ou balard au moins ils seront, au coeur de la cité, des citoyens comme tout le monde et non reclus le plus loin possible de Paris comme cela risque d'être le cas.
Voyez-vous, contrairement à ce que vous pouvez dire mon opposition à ce projet est avant tout parce qu'il dessert les gens du voyage et qu'il ne respecte pas les engagements de la Charte...
Par vos propos transformés, mensongés et odieux vis à vis de la classe politique Fontenaysienne vous vous marginalisez chaque jour un peu plus. Si votre solitude fait sourire dans votre ancien parti, elle fait désormais pitié à lire ce genre d'attaque nauséabonde.
Prenez l'air, détendez-vous mais de grâce laissez celles et ceux qui ont un projet pour notre ville discuter en bonne intelligence et sans utiliser des arguments mensongers ou simplistes.
Bon dimanche

Gildas LECOQ www.gildaslecoq.fr


Propos de M. Dornbusch :


Bonjour,

(...) Mais aujourd'hui est a marquer d'une pierre blanche ou plutot noire: pour empécher un camp de gitans d'être construit dans le Bois de Vincennes, ces messieurs dames de droite ont enfin réussi à s'unir. Pour lutter contre les gitans, les roms, les nomades et les voleurs de poule ils ont enfin réussi à comprendre l'interet de l'intercommunalité

Honte, honte et honte

Rappelons au passage que le directeur de cabinet - et âme damnée -du maire de Vincennes co-organisateur de cette manifestation de la honte, est également candidat autoproclamé de la droite locale pour 2014 à Fontenay.
_________________
David DORNBUSCH
Membre de la communauté politique LeStand

Vous trouverez ici l'intégralité du texte de M. Dornbusch : http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum1/viewtopic.php?t=4171

12 commentaires:

  1. et oui.....Mr Voguet a brillé par son absence lors de ce rassemblement, pourtant il semble apprécier le bois pour y aller faire du sport au lac de la porte jaune (répéré!) Comme quoi la politique empêche d'afficher ses vrais sentiments, et oblige à porter l'affiche du parti. De là à dire que c'est de l'hypocrisie.......Je dis ça, je dis rien

    RépondreSupprimer
  2. A vous entendre monsieur lecocq les riverains qui se sont rendus ce dernier samedi à la manifestation sont des amis des gens du voyage .je vous invite â lire les comptes rendus dans la presse apparament ils ne partagent pas votre point de vue .
    En ce qui concerne monsieur dornbush n " insulter pas les 10% d'électeurs qui ont votés pour lui à la derniere llegislative . Je vous souhaite de produire la moitié du travail de reflexion sur la vie politique locale .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NE NOUS INSULTEZ pAS NON PLUS, PARIS NE VEUT PAS DE CES GENS ET C'EST NOUS QUI SOMMES INTOLERANT !! STOP ARRETONS DE NOUS FAIRE PASSER POUR D'AFFREUX SALAUD. QUE M. DORNBUSCH NOUS DISE OU IL VEUT LES LOGER ???

      Supprimer
  3. Moi je n'insulte personne je défends juste mon point de vue qui a été tronqué et déformé par M. Dornbusch... L'amalgame n'est certainement pas la meilleure des choses à faire surtout en ces temps où les extrêmes ont tendance à se réveiller...

    RépondreSupprimer
  4. Que monsieur dornbuch n'oublie pas aussi qu'il a eu des voix des gens du centre droit ou gauche aussi !!! ilm donne l'impression de règner mais à la finale divise

    RépondreSupprimer
  5. Plusieurs réflexions...
    1. L'absence totale de concertation des villes riveraines, pourtant directement concernées par cette installation. La concertation pourtant pronée a tout bout de champ par les socialistes.
    2. Qu'en pensent les "gens du voyage" ? Ou leurs enfants seront ils scolarisés ? Quelle proximité auront ils avec les services municipaux parisiens ? N'y a t il pas une vraie hypocrisie de la part de la ville de Paris...
    3. Quelle vocation pour le bois de Vincennes ?
    Moi, je suis contente de voir enfin quelqu'un se soucier des Fontenaysien riverains du bois.
    Et ouvrir des débats qui nous concernent concrétement. Bravo

    RépondreSupprimer
  6. Je réagis à "Anonyme" (drôle de nom, pour ne pas se présenter) du 25/03 à 08h19 :

    J'étais à cette manifestation de samedi matin.
    Si vous dites que les manifestants étaient des amis des gens du voyage, alors je ne comprends absolument pas pourquoi ils ont applaudi à tout ce que disaient les opposants à ces aires de repos.
    Expliquez-moi SVP, merci d'avance.

    Ou alors :
    Pourquoi sont-ils venus s'opposer à ces aires de repos ?

    RépondreSupprimer
  7. Je crois que la question n'est pas pourquoi les riverains n'en veulent pas mais surtout pourquoi Paris les installent si loin de tout et surtout de ses habitants ! J'étais aussi à la minfestation et c('est vrai que la position de monsieur Lafon seul maire du centre n'était pas de stigmatiser ces gens là mais au contraire de demander plus d'humanité vis à vis de leur future installation c'est à dire plus près du coeur de Paris (commerces et écoles etc...). C'est cette position que défend Gildas lecoq si je lis bien :-)

    RépondreSupprimer
  8. Ce que je constate, c'est que vous êtes surtout au coeur de tous les commentaires et des attaques de la gauche. Cela prouve que vous êtes légitime à mener la liste d'opposition. Bon courage et bravo pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  9. @clara vous appelez ça comment le fait de refuser l' installation sur un ancien parking 0,5 % du bois de vincennes .cette aire est destinée aux parents de personnes hospitalisées , en quoi ceci vous deranges.
    Les arguments pseudo ecologistes des opposants ne tiennent pas la route ..ses elus ont les connais ce sont les même qui ne respectent pas la loi sru . .
    Cette position largement condamnée entre autre par la ligue des droits de l'homme projette sur les habitants des communes concernées une image d'intolérance
    Heureusement de nonbreux citoyens ne la partagent pas.
    Permettez moi de m' en faire modestement l'écho

    RépondreSupprimer
  10. Cette position de la ville de Paris projette surtout sur les parisiens concernés une image d'intolérance relégant ces femmes et ces hommes loin très loin de Paris en dépit d'un texte de loi qui impose la proximité... je ne lis rien d'autre dans le commentaire de Gildas Lecoq. D'ailleurs n'écrit-il pas "je ne conteste nullement l'obligation faite à la ville de Paris d'aménager des aires d'accueil sur son territoire, c'est le respect de la loi et c'est une bonne chose" ?

    RépondreSupprimer
  11. Et voilà que ces personnes indésirables se sont mises à s'entre-tuer, et pas discrètement non plus !
    Qu'ils soient bien installés ou pas, il y aura toujours un problème avec eux, ça ne changera jamais.

    RépondreSupprimer