12 septembre 2013

Retour au parc des Carrières, trois mois après son ouverture



En juin dernier, la municipalité avait déployé les grands moyens à l'occasion de l'inauguration du Parc des Carrières. Pensez donc, terminé depuis des mois, l'ouverture au public avait été reculée pour permettre à la flore et à la faune de s'y installer. Il y avait des fleurs, et le parc semblait, par endroit, prendre un air de fête.


Un air de Fête par endroit seulement, parce qu'on pouvait déjà constater quelques problèmes le lendemain même se son ouverture !

Mais aujourd'hui, les fleurs se sont fanées, laissant apparaître encore davantage les dégradations multiples et la difficulté pour les équipes d'entretien de tenir la distance.
Dès l'entrée le visiteur est saisi par une impression de saleté, qui hélas, va se confirmer par la suite.
Les bancs sont très sales, parce que le dossier sert de siège, et que le siège sert de paillasson. Et la plupart arborent quelques décorations ...

Même les bornes lumineuses n'y ont pas échappé

Quant au petit pont de bois, déjà bien abîmé par le feu d'artifice initié lors de l'inauguration, lui aussi a eu sa dose de tags.


Mais, surprise, il semble y avoir eu un début de prise de conscience du caractère dangereux pour les jeunes enfants des abords du pont, des talus en pente raide vers la " rivière sèche ". Quelques mètres de palissades ont été posés, mais peuvent être aisément contournées. Le tout laisse un sentiment d'improvisation ou de rafistolage !

Du côté des jeux des enfants, là aussi, des ordures près des bancs.

Pourquoi les poubelles sont-elles si peu nombreuses, et surtout aussi éloignées des bancs ?
Et puis le géotextile, sensé retenir les graviers et le sable sous les jeux, semble déjà ne plus tenir.
Il faut espérer que les géogrilles qui nous ont été présentées lors de l'inauguration, ont été mieux fixées.

Du côté des végétaux, il y a ceux qui poussent en liberté, et les autres : sur le talus au sud, les plantations ont crevé, et des pieds de vigne ont disparu.

Une dame avec un chien tenu en laisse se demande si les chiens sont admis, elle ne comprend rien à la signalisation : Les pictogrammes sont très petits. Un grand panneau a été ajouté à l'entrée près du bowling, mais le " règlement général " semble contredire les panneaux.

Lecture attentive du fameux règlement : Il date de 2010, et ne semble pas vraiment adapté au nouveau parc.
J'y apprends qu'un autre parc est fermé le lundi pour entretien celui-là a bien de la chance d'être entretenu !
Intéressants aussi, les " droits et devoirs des usagers " : si tout cela était respecté, les problèmes décrits ci-dessus n'existeraient pas, mais ...
Le meilleur est à la fin : " L'utilisation de pétards et feux d'artifice est interdite ". Faut-il rire ou pleurer ? J'hésite en pensant au petit pont de bois et au faste de la soirée inaugurale.
La dernière phrase se veut  rassurante : " Les agents de la force publique et les agents municipaux sont chargés de la bonne application de ce règlement ". Si c'est écrit et signé par le Maire, ça doit être vrai !

Ce parc, qui nous a pourtant été présenté comme une belle réussite, est à l'image de la ville : triste, peu entretenu, pas surveillé. Dommage !
On peut comprendre la nécessité écologique du parc, mais son état, trois mois après son ouverture, est un désaveu flagrant !
Qui dit écologie ne dit pas forcément abandon et négligence !


Avec Geneviève Louicellier-Calmels


1 commentaire:

  1. Merci! Vous avez tout à fait raison et je vous rejoins sur chaque commentaire et expliquation!

    Ce parc qui a été inauguré avec des paillettes, ce jolie parc se meurt trop rapidement à mon gout...quel dommage mais quel dommage!

    RépondreSupprimer