14 octobre 2013

Coup de Théâtre pour un théâtre à quel coût ?

D’abord il y a eu une double page dans le magazine municipal. On faisait témoigner des personnalités du spectacle qui forcément exprimaient leur désir de voir une salle de théâtre s’ouvrir dans notre ville. Evidemment au détour de la note budgétaire 2013, il y avait bien cette mention « Préfiguration du théâtre dans le quartier de la Redoute avec les habitants et des artistes de la ville » mais le chiffre annoncé n’était égal qu'au montant d’une énième étude et le projet d’ensemble n’avait véritablement pas été développé en tout cas pas avant la commission culture de ces derniers jours. Aujourd’hui la presse locale (Le Parisien) annonce le lancement d’un concours d’architecte (sans délibération et vote quand aux membres du conseil qui devront siéger dans le jury !). Étrange "coup de théâtre".

Il faut dire que le théâtre c’était un peu l’Arlésienne, on agitait ce projet pour garder dans la majorité certains élus tout en rassurant les autres par de subtil « n’ayez crainte ce n’est qu’une étude ». Ce qui en langage Fontenaysien voulait bien dire… ça n’aboutira jamais !

Avant propos. Que l’on ne me taxe pas d’anti-théâtre (je préfère le dire et l’écrire tant M. le Maire et certains de ses élus ont la fâcheuse tendance ces derniers temps de penser et d'imaginer pour moi...), j’ai travaillé durant presque 5 ans dans plusieurs salles de théâtre parisiennes de la fonction de contrôleur à comédien, en passant par assistant metteur en scène. Je crois donc être bien placé pour connaître toute la beauté et les émotions que cet art procure mais aussi pour comprendre toute la difficulté de ce monde et de son économie car le problème est surtout là !

Non la création d’une nouvelle salle dédiée au théâtre à Fontenay-sous-Bois n’est pas une bonne nouvelle, ni même une bonne idée.

D’abord quand une ville souhaite créer un équipement public nouveau, elle s’assure de plusieurs choses et dans cet annonce, nous n'avons vraiment pas l'impression que le dossier a été bien préparé.

Le besoin. La première c’est que sa population, qui va en payer une partie par l’impôt, soit en attente de la construction d’un tel équipement. Je n’ai, depuis le lancement de ma campagne, il y a un an, jamais, en matière culturelle, entendu un habitant me dire que la ville manquait d’un théâtre. Ne jouons pas sur les mots, au-delà du théâtre une salle de 350 places pouvant accueillir des spectacles n’est pas une attente de la population et même de la majorité des associations culturelles.

L’offre existante. La deuxième question à se poser, c’est de se demander, si une salle existante ne peut servir pour accueillir de tels spectacles. A lire les échos sur cette question, il me semble que la salle Jacques-Brel (qui a le mérite d’exister) peut encore faire l’affaire à condition, sans doute, de la rénover et de l’adapter aux pratiques actuelles du spectacle.

Le principe de réalité. Faire de la création théâtrale coûte très cher et une salle de 350 places mal desservie en transport en commun aura bien du mal à rentabiliser ses spectacles quand certains théâtres parisiens ont bien plus que du mal. La ville à l’heure de l’inter-communalité pourrait si elle le souhaite vraiment développer l’offre théâtrale en se rapprochant de Nogent ou d’autres villes si elle veut réduire ses coûts de production mais encore faut-il qu’il y ait une demande du public (là on en revient à la première question). Ou alors ce théâtre n’aura vocation qu’à louer des spectacles… et là une vraie et utile réhabilitation de Jacques-Brel suffirait.

Le coût. On annonce 15 millions d’investissement non inscrit dans le budget 2013, puisque seuls les crédits de préfiguration sont inscrits (à savoir rien ou presque…). On parle de 500 à 600.000 euros de fonctionnement hors frais de production ? rien n’est vraiment indiqué.

Le moment. Annoncer cela à la veille d’une échéance électorale importante dans une ville est surprenant. Soit c’est le moyen de garantir aux rares élus non communistes de rester dans le groupe du maire. Soit ce concours n’aboutira pas (ce qui, à mon avis, serait la meilleure solution). Soit c’est la politique de la terre brûlée (et là…).

Bref à l’heure où la ville pour se désendetter a faiblement investi durant de trop longues années, ces 15 millions pourraient servir à beaucoup mieux : réhabilitation de la salle Jacques-Brel, rénovation de la halle Moreau-David, rénovation des nombreux équipements publics sportifs, culturels ou scolaires qui eux en ont vraiment besoin et dont on sait, de plus, qu’il y a une véritable attente de la part de la population. Mais il est vrai que cette ville est gérée, non pas en écoutant ses habitants, mais bien en leur imposant une vision dépassée et des choix datant d’une autre époque.

2 commentaires:

  1. "Soit c’est le moyen de garantir aux rares élus non communistes de rester dans le groupe du maire"
    Une suggestion inadmissible qui laisse peser de lourds sous-entendus! Vous me décevez tant je vous pensait loyal et capable de pouvoir argumenter sans avoir recours à ces artifices! C'est minable.
    M. Tabanou, élu non communiste et non susceptible d'être corrompu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M. Tabanou, qui parle de corruption à part vous même ? Minable ? vous vous égarez car je ne me permettrais pas de faire les mêmes sous-entendus que vous sur cette phrase et le contenu de ce billet. Vous auriez du lire, c'est le moyen pour M. le Maire de faire adhérer à son projet certains élus qui ne partagerais pas forcément le reste de son projet... Voilà ce que cela insinuait, séduire ses partenaires en leur proposant un projet auxquels ils adhérent. A aucun moment, je dis bien à aucun moment, je ne me permettrai de tels sous entendus, j'ai trop de respect pour la chose public et les femmes et les hommes politiques qui s'engagent. Alors s'il vous plait arrêtez de me faire passer pour ce que je ne suis pas, soutenez ce projet si vous le souhaitez et donc le maire mais arrêtez l'insulte à mon égard surtout quand celle-ci est publique. Je suis contre ce projet de théâtre et je ne suis pas le seul voilà un point qui nous différencie en effet.

      Supprimer