12 octobre 2013

JF Voguet : du mensonge à la sortie de route !

Samedi 5 octobre, le maire sortant Jean-François Voguet lançait sa campagne officielle ! Si tôt ? s'étonnaient certains habitants. Enfin ! soufflaient certains militants lucides sur le bilan de ce mandat. Le constat est simple : en très grande difficulté, le candidat sortant va devoir batailler s'il veut conserver ce bastion acquis depuis 1965, et pour cela il va avoir besoin de temps pour rattraper son retard.


Jusque là tout va bien...

Pour lancer sa campagne, le maire n'a pas lésiné sur les moyens, pour montrer combien il est apprécié. Celui-ci a donc présenté un petit film promotionnel à sa gloire ! C'est à la 3e minute de ce film que les choses ont commencé à dérailler... Pourquoi ? tout simplement parce que l'équipe de campagne n'a pas trouvé mieux que d'interviewer le responsable d'un service municipal de Fontenay, se mettant, dès lors, en infraction avec le code électoral, interdisant à un agent rémunéré par une collectivité à prendre publiquement part à la campagne électorale qui la concerne (notre groupe a d'ailleurs informé M. le Préfet de ce contournement de la loi). Évidemment, cette personne est libre de soutenir qui elle veut, je ne conteste nullement cela, mais à partir du moment où elle est rémunérée par la ville (et donc par les contribuables fontenaysiens), elle ne peut en aucun cas sortir de son devoir de réserve et ainsi afficher publiquement son soutien au maire (soutien qui apparaît également sur le site du candidat).

Des mensonges comme arguments !

Le discours qui suivit ce film est aussi surprenant. Extraits.

" Alors, où en est-on du point de vue politique et des forces en présence ?
On le sait, la droite veut faire des élections municipales la première étape de la reconquête du pouvoir. Elle est hargneuse et déterminée.
A Fontenay, elle est unie et a changé de leader : elle présente le directeur de cabinet du maire de Vincennes.
Son projet : le libéralisme, Fontenay — qu’il veut réveiller ! — livrée aux promoteurs, la privatisation des services publics, la vente de logements sociaux, le stationnement payant pour les Fontenaysiens, la densification de la ville, la fin des centres de vacances pour les enfants ..."

Impressionnant ! Mais pendez-donc ce Lecoq qui veut tout casser !

Quand on se présente, après avoir siégé durant plus de 36 ans au conseil municipal de sa ville, l'usage des "vieilles méthodes", qui décrédibilisent la vie politique et empêchent le débat de fond, devrait être prohibé. Dans son portrait scandaleux, Jean-François Voguet a donc utilisé le mensonge comme argument premier et la démagogie pour habiller sa faute. Un peu avant il avait annoncé la couleur " (...) Vous connaissez nos pratiques, nos convictions, nos valeurs …".

Certes j'en avais déjà eu un avant-goût depuis longtemps, mais là, Monsieur le Maire, il va falloir étayer vos propos tant sur la question de l'urbanisme, du logement, du stationnement ou des centres de vacances.

Dire et écrire de tels mensonges relève bien d'une pratique scandaleuse qui a trop duré dans notre ville. Quant à la question de la densification, marotte de vos amis d'EELV et à laquelle la récente modification du PLU de Fontenay donne une place plus qu'importante (qu'allez-vous dire aux habitants du Plateau notamment sur vos choix ?), je vous mets au défi d'apporter également le début du commencement d'une preuve sur ma supposée intention en ce domaine.

Utiliser le mensonge comme argument, c'est accepter dès lors que l'on doute sur l'ensemble de vos propos. Et des doutes Monsieur le Maire, nombreux sont les habitants à en avoir sur votre capacité à bien gérer cette ville.

Vous avez raison sur un point, je souhaite avec l'ensemble de mon équipe et une majorité de Fontenaysiens réveiller cette ville que vous avez plongée dans l'ombre depuis trop longtemps.

Je souhaite, avec le soutien des habitants, faire vivre la mixité sociale de notre cité, véritable chance pour tous. Mixité que vous avez décomposée pour la gérer de façon clientéliste ou électoraliste.

Je souhaite, avec le soutien des habitants, aborder enfin la problématique du stationnement dans cette ville (que je souhaite maintenir gratuit pour les Fontenaysiens) en dépassant le stade des simples études commandées à grands frais mais jamais mises en œuvre.

Je souhaite, avec le soutien des habitants, améliorer les conditions de vie de nos concitoyens qui vivent en logement social en sortant des statistiques de la loi SRU qui dépassent ces familles pour leur proposer une véritable qualité de vie absente de leur quotidien.

Je souhaite, avec le soutien des habitants, redire combien la place des enfants et leur bien-être sont vitaux dans une ville comme la nôtre. On ne peut pas comme vous l'avez fait ce samedi 5 octobre se réjouir que seulement 550 enfants fréquentent nos lieux d'accueil Petite enfance, combien cela fait-il de berceaux réellement ? Dans une ville de 53.000 habitants cela est plus que faible...


Mais nos intentions ne s'arrêtent pas là, puisque nous devrons aussi répondre aux attentes de nos concitoyens tant en matière de sécurité, mot qui vous fait peur et que vous avez depuis trop longtemps négligé, qu'en matière de propreté, qu'au niveau des équipements publics en manque d'investissement, des animations proposées ou enfin de l'élaboration d'un Agenda 21 (jamais mis en place), que vous traitez comme un gadget alors que cela pourrait être la base de notre capacité à accomplir une transition écologique créatrices d'emplois.

Concernant le personnel municipal, au sujet duquel j'attends de votre part un prochain mensonge me concernant, écoutez ses cris et ses craintes concernant votre management interne avant de leur faire croire de nouvelles contre-vérités.

Notre projet pour Fontenay se construit jour après jour depuis de nombreux mois avec les Fontenaysiens que nous écoutons. Oui, le temps de l'alternance est arrivé dans notre ville et n'ayez crainte, elle se fera avec tout le professionnalisme qui nous caractérise et avec comme principales ambitions l'honnêteté, l'exemplarité, le sens du service pour tous et le nécessaire dynamisme dont Fontenay a besoin pour se réveiller.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire