01 février 2014

Sécurité : un droit et des devoirs !

Réveiller Fontenay c’est placer la question de la sécurité au cœur d’un projet dissuasif pour ceux qui refusent de respecter les règles de vie en communauté. Plus qu’un projet, nous vous proposons un « schéma de tranquillité publique local » qui consiste à :

- Renforcer les effectifs et missions de notre police municipale afin qu'elle puisse concourir efficacement à la sécurité publique : d'une part avec l'ouverture de nouveaux postes – un effectif à terme de 10 à 12 policiers municipaux est envisageable –, d'autre part avec l'attribution de missions nouvelles en complément de celles de la police nationale (prévention auprès de la population, et particulièrement en matière de circulation et de stationnement dans la ville).

- Œuvrer efficacement à la prévention, au sein du CLSPD, Conseil local de sécurité et prévention de la délinquance, en liaison avec les services sociaux, de la jeunesse et les acteurs éducatifs, mais également avec les bailleurs sociaux et associations de locataires et de quartiers. Nous réactiverons ce conseil, ce que la municipalité a trop rarement fait.

- Créer un observatoire de la délinquance et des incivilités

afin d’évaluer les moyens nécessaires et justes à mettre en œuvre pour endiguer ces débordements qui nuisent à la qualité de vie. Sans radicalisme, ni laxisme, cet observatoire permettra concrètement de proposer des solutions adaptées aux problèmes relevés.

- Aider et accompagner les victimes :

- En veillant à la diffusion d’une information sérieuse et efficace, par les services municipaux, de l'existence et des compétences d'un Point d'accès au droit et à la médiation dans la ville : lieu d'accueil, de soutien, de résolution amiable de certains conflits et d'aide aux victimes.

- En considérant l'accompagnement des victimes, quelle que soit la gravité de l'infraction, comme une priorité, et en les orientant vers les Bureaux d'aide aux victimes, en partenariat avec le commissariat de police.

- En réfléchissant avec le Conseil départemental de l'accès au droit du Val-de-Marne (CDAD) à la création, sur notre territoire, d'une Maison de Justice (MJD) qui assurerait une présence de proximité et permettrait un traitement judiciaire rapide, adapté et lisible des infractions de petite et moyenne gravité, caractéristique de la délinquance quotidienne.

- Sortir du tabou de la vidéo protection. Fontenay ne peut plus refuser, pour des raisons idéologiques, d’utiliser la vidéo-protection (déploiement d’un dispositif de caméras de vidéo-protection ou sécurité aux abords des établissements scolaires, des carrefours, des commerces, des lieux de vie et des gares…).

- Agir par arrêté municipal pour lutter contre les rassemblements nocturnes qui posent des problèmes aux commerces et en demandant, s’il le faut, un aménagement de l'amplitude horaire de certains commerces qui les faciliteraient.

- Placer la sécurité routière au cœur de notre action en agissant concrètement sur certaines rues dangereuses (Stalingrad, Parmentier, République, Verdun-Gallieni, Victor-Hugo, Clos d’Orléans, de Lattre de Tassigny, pour n’en citer que quelques-unes).

Réduire les actes d'incivilité et de délinquance c'est aussi prendre en considération la nécessité de freiner l’accroissement des dépenses locales dans un contexte généralisé et préoccupant de difficulté économique et budgétaire. La sécurité à Fontenay, c’est un droit pour les habitants et des devoirs pour la municipalité.

4 commentaires:

  1. Certaines phrases sont répetées mais le projet est courageux. Bonsoir

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir, en cas de desistement au deuxieme tour quelle liste allez vous choisir ou designer . Merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, dans la configuration qui se présente désormais devant nous, à savoir 3 listes de gauche, il semble peu probable que je doive me désister pour l'une ou l'autre de ces listes ou alors notre groupe n'aurait pas dépassé les 10%. Vous me voyez dans l'impossibilité de vous répondre mais je vous invite à poser cette même question aux autres listes. Soutiendront-elles oui ou non la liste de Jean-François Voguet ? Leur réponse vous permettra sans aucun doute de comprendre la situation politique navrante de la gauche Fontenaysienne.

      Supprimer
  3. Rendrez-vous payant le stationnement aux abords du RER Fontenay sous Bois? (ce que je ne souhaite évidemment pas... J'habite sur le Plateau, je laisse ma voiture vers le RER Fontenay sous Bois, pour m'éviter le retour à pieds : ça grimpe beaucoup trop, jusqu'à l'avenue Ernest Renan, il me faudrait quasi 3/4 d'heure de marche).
    Si la ville doit devenir payante partout, je ne vote pas pour vous. Cet enjeu est dans la balance dans mon choix, entre M. Voguet et vous.

    Virginie Quantin

    RépondreSupprimer