18 mars 2014

La famille : une priorité partagée

Nous pensons que l’une des spécificités de notre ville est que chacun y trouve sa place, quel que soit son âge, sa condition sociale ou son quartier. Notre pacte communal d’avenir est donc tourné vers toutes les générations et tous les fontenaysiens.

La petite-enfance.
S’il est bien un domaine dans lequel Fontenay a vraiment beaucoup de retard c’est bien celui de sa capacité d’accueil en crèches qui reflète son manque d’anticipation dans l’évolution des familles Fontenaysiennes.

- Augmenter la capacité d’accueil actuelle

■ Refondre totalement les modalités d’attribution des places en crèches en organisant des commissions transparentes et publiques.
■ Mettre en réseau autour du Relais d’assistante maternelle l’ensemble des filières de gardes (crèches publiques, privées, assistantes maternelles, gardes partagées etc…)
■ Créer des vacations de psychologues pour les familles et le personnel.
■ Aider au développement des crèches d’entreprises et soutenir les initiatives associatives.
■ Veiller à développer l’accueil des jeunes enfants handicapés dans nos structures, ainsi que le développement d’animations intergénérationnelles avec nos aînés.
■ Expérimenter une crèche de nuit pour les familles monoparentales travaillant soirée ou de nuit.

L’enfance.
Ville amie des enfants, Fontenay-sous-Bois se doit de faire plus encore dans ce domaine. Ainsi nous proposons d’améliorer le nécessaire dialogue entre les différents acteurs concernés avec la création d’un groupe de concertation associant enseignants, parents d’élèves, animateurs, associations, services municipaux et élus en charge de ce domaine.


En raison de l’application de la semaine de 4,5 jours, ce groupe se chargera de mettre en oeuvre dans les écoles :
• Mettre en place un temps d’accueil sans interruption de 7 h 30 à 8 h 45, afin de pallier l’actuelle absence d’ouverture périscolaire entre 8 h et 8 h 45.
• Allonger la pause méridienne à 2 h afin de mieux respecter le rythme de l’enfant dans sa journée d’école, lui offrir de meilleures conditions de restauration, et des activités adaptées.
• Soucieux de l’avenir de nos enfants et de notre environnement, dans le cadre de l’Agenda 21 municipal, nous veillerons à la mise en place de 30% de produits Bio dans les repas des enfants dans nos restaurants scolaires municipaux.
• La prolongation de l’accueil du soir qui permettra de consolider le soutien scolaire et de proposer des activités périscolaires jusqu’à 19 h, afin d’offrir aux familles une amplitude horaire plus importante.
• Le lancement, dans les jours suivants l’élection, d’un appel à projets auprès des associations afin qu’elles puissent proposer des activités sur ces nouveaux temps scolaires.

Dans le cadre de notre projet pour les enfants nous proposons :

• La rénovation de l’offre de séjours (mini séjours, séjours de vacances, classes de découverte) avec de nouvelles thématiques adaptées aux attentes de nos jeunes et facilitant les rencontres, la pratique de sports variés, l’initiation à toutes les formes d’art.
• Le renouvellement du partenariat avec des centres de séjours dans nos régions et à l’étranger, ainsi que le développement de la découverte linguistique et culturelle, grâce au jumelage avec des pays notamment anglophones et hispanophones.
• Accompagner les parents pour qu’ils puissent mieux aider leurs enfants (conférences régulières du type « école des parents »).
• Porter une attention particulière sur la place des enfants en situation de handicap au sein de nos écoles, en adaptant toutes les structures d’accueil. Ce qui aujourd’hui n’est toujours pas fait.
• Rénover et mettre aux normes de l’ensemble des aires de jeux pour les enfants dans nos jardins publics.
• Engager vite la réhabilitation de l’école Paul-Langevin, le lancement d’un programme de rénovation de nos établissements scolaires.
• Réfléchir à la création d’un nouveau groupe scolaire à l’ouest de la ville (Parapluies, Plateau, Dalayrac) afin de désengorger la carte scolaire.
• Créer un conseil municipal des enfants (9-12 ans)
• Renforcer la sécurité à la sortie de nos écoles (vidéo-protection, sécurisation des circulations et contrôle sur les entrées et sorties des élèves...).

La jeunesse.
Accompagner les jeunes de 11 à 25 ans dans leur épanouissement scolaire, professionnel, culturel, sportif, social et local.


■ Intégrer les structures dédiées à la jeunesse à notre plan de rénovation général des équipements municipaux.
■ Développer des synergies visibles avec les associations locales et les acteurs sociaux.
■ Soutenir et valoriser le principe d’aide aux projets des jeunes en y intégrant une charte d’objectifs (en tenant compte des notions de citoyenneté, développement durable, inter-génération, emploi-formation…).
■ Systématiser la participation active des jeunes dans les grands projets d’animation de la ville (Madelon, Scènes ouvertes lors de la fête de la musique, Kosmos, …).
■ Adapter les services municipaux et leurs missions aux attentes et aspirations des familles.
■ Faire évoluer le Point information jeunesse (PIJ) en un Programme local d’action auprès des jeunes (PLAJE) au sein duquel pourra être développé un Service dédié aux stages et à la formation (en liaison avec la Mission Locale pour l’Emploi des jeunes, la Direction des Ressources Humaines et le service Economique de la Ville, les services sociaux, les associations et les entrepreneurs et
commerçants locaux).
■ Accompagner et aider les jeunes à l’obtention de « sésames » citoyens garant de leur autonomie (permis de conduire, BAFA, Brevet de secourisme…).
■ Soutenir la création de Résidences Étudiantes.

La famille.
■ Organiser l’accueil et l’accompagnement des familles en proposant une Journée des Associations et des services municipaux.
■ Refondre complètement le quotient familial permettant à tous de bénéficier de tarifs adaptés à leurs ressources.
■ Accroitre les services accessibles par le biais du pass solidaire.
■ Organiser des cessions de discussion, d’échanges et de débats dans l’esprit de « l’école des parents » afin de confronter les expériences mais aussi de proposer des solutions.
■ Élaborer un programme d’actions de proximité pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les seniors.
■ Créer un service dédié aux seniors, parce que les actions destinées à nos ainés ne peuvent se résumer à de seules actions sociales.
■ Proposer des prestations répondant à leurs besoins et un programme d’animations adaptées à chaque génération de retraités (ex. : cafés thématiques, ateliers intergénérationnels).
■ Veiller au maintien des actions de lien social et de solidarité existantes (colis, banquets) en prenant soin d’étendre ces actions à toutes celles et à tous ceux qui pourraient en bénéficier et qui, aujourd’hui, en sont pourtant injustement exclus.
■ Créer un Conseil des seniors et ainsi bénéficier de la richesse de leur expérience, en les associant enfin à la démocratie locale.
■ Aider au maintien à domicile sera avec un travail spécifique sur l’ensemble des services à proposer à nos aînés valides ou souffrant de handicaps (distribution de repas assurée le dimanche par les services communaux, service de déplacements accompagnés, foyers-logements, accessibilité des lieux publics à tous…).
■ Faire, en matière de santé, de la prévoyance et du dépistage des priorités : gratuité du dépistage de la maladie d’Alzheimer dans tous les centres de santé municipaux.
■ Faciliter l’accès des jeunes retraités aux multiples associations et développer un réseau intergénérationnel de bénévoles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire