30 avril 2014

07 avril 2014

Installation du Conseil Municipal, samedi 5 avril


Mesdames et Messieurs, Mes chers collègues,

Dimanche 30 mars dernier, les Fontenaysiens ont décidé, dans le secret de l’isoloir, d’élire leur nouveau conseil municipal.

Si nous pouvons remercier les 17.000 électeurs qui se sont déplacés dans les bureaux de vote (et plus particulièrement les 6.708 qui ont soutenu notre projet et notre liste), nous ne pouvons, en revanche, que regretter l’abstention des 48,08% d’électeurs inscrits.



Par leur « non-vote », ces 15.820 citoyens ont exprimé aussi un message dont il faut tenir compte, à l’heure des résultats.

Dimanche soir dernier, il y a eu des cris de joie mais, à la lecture attentive des résultats, il est de notre devoir de vous rappeler ces cris sourds et inquiétants pour une démocratie que sont ceux des abstentionnistes.

Si la lutte contre cette abstention n'est ni de droite ni de gauche, il est de notre devoir d’entendre cette opposition sourde et de répondre aussi à son attente en proposant une conduite de la démocratie locale irréprochable, une attitude et un comportement à la hauteur de la confiance qui nous a été donnée.

Mesdames et Messieurs de la majorité souvenez-vous chaque jour, que si le suffrage universel vous a conféré un mandat, il ne fait pas de vous des citoyens différents des autres.
Il ne vous donne pas plus de savoir ni de certitudes, simplement plus d'exigence et de responsabilité.
D’ailleurs, vous pourrez compter sur nous pour vous le rappeler régulièrement.

Mesdames et Messieurs, mes Chers Collègues, le temps de la consultation démocratique est désormais terminé.

Parce que les Fontenaysiens ont choisi, parce que cela est nécessaire à la démocratie, il y a donc une majorité et il y a une opposition.

Vous me permettrez de remercier toutes celles et tous ceux qui ont porté leur suffrage sur notre liste, de remercier mes colistiers qui ont défendu notre pacte communal d’avenir et de saluer aussi, toutes celles et tous ceux qui, candidats au premier tour, n’ont pas accédé au second.

Ils ont porté des messages forts durant cette campagne qui doivent, eux aussi, être défendus dans cette enceinte.

Nous sommes certes dans l'opposition, mais notre message, notre démarche, nos projets s’adresseront toujours à tous les Fontenaysiens, sans distinction de parti ou de quartier.

On ne s'engage pas dans la vie de la cité pour détruire mais bien pour bâtir.
Vous l’avez compris, nous serons la voix de toutes les oppositions et parce que c’est le mandat qui nous a été confié, notre action sera constructive pour les Fontenaysiens mais aussi vigilante.

Aussi, nous ne laisserons pas importer au sein du conseil municipal les questions de politique nationale ou internationale.

Il ne faut pas confondre les tribunes et la charge du mandat que nous portons.

A chacun d'avoir bien à l'esprit que ce que les Fontenaysiens nous demandent, c'est de parler de Fontenay, c'est de nous occuper de Fontenay, c’est d’imaginer et de construire le meilleur Fontenay qu’ils désirent : je n'ai eu de cesse, avec le groupe qui m’entoure, de le répéter pendant la campagne électorale, et notre mission d’opposant nous l’impose d’autant plus au regard des résultats évoqués en introduction.

Oui les habitants, leurs problématiques et leur avenir doivent être au cœur de notre action municipale. Je forme le vœu que nous le fassions dans un esprit d'ouverture et avec humilité. Parce que nous sommes des élus communaux, la population attend de nous que nous ne parlions que de la commune.

Cela n’empêche pas d’avoir un avis sur les questions nationales ou plus largement mais cette enceinte devra s’attacher à ne traiter que du local c’est du moins la position que défendra notre groupe dans le respect de nos engagements.

Nous serons également vigilants au bon respect du droit et des règlements.


Il n’y a de bonne démocratie locale sans respect des textes de loi, sans application des décisions municipales, c’est la garantie d’une bonne gouvernance.

Le citoyen n’attend pas des élus qu’ils se contentent de gérer simplement les affaires municipales. Il exige qu’ils soient déterminés pour faire aboutir les différents projets dont notre ville a besoin. Les Fontenaysiens doivent savoir que nous serons vigilants sur ces questions plus particulièrement.

Mobilisés, nous le serons également sur la question des finances publiques.

Fontenay, comme de nombreuses villes, devra composer son budget et porter ses projets en tenant compte des désengagements financiers toujours plus nombreux et importants de l’État, décidé par un gouvernement que vous, membres de la majorité, avez aidé à porter au pouvoir.

Vous le savez, nous le savons, les budgets seront de plus en plus compliqués à boucler si nous ne revoyons pas rapidement le train de vie, je veux évidemment parler des réductions des charges de fonctionnement, de notre ville, sans avoir recours pour son financement à l’augmentation des impôts des ménages et en particulier des classes moyennes totalement asphyxiées fiscalement.

Constructifs, vigilants, mobilisés, attentifs à tous et tournés vers notre ville voilà la feuille de route de notre groupe pour les six prochaines années.
Voilà la mission que notre groupe aura le bonheur et le privilège d’assumer.

Dans quelques minutes le conseil municipal désignera le prochain maire de Fontenay-sous-Bois pour les six prochaines années.

Six années, du moins, comme les Fontenaysiens, c’est ce que nous avons entendu durant la campagne. Un engagement que vous devrez tenir au risque de duper vos électeurs !

Voilà, nous voulions par ces quelques mots vous rassurer sur notre implication constructive mais aussi, devant la représentation locale, vous présenter notre méthode et notre ambition dans le respect et la dignité qui sont à nos yeux le fondement de notre démocratie locale.

Notre action d’élus de l’opposition s’inscrira dans les valeurs de la République afin de garantir à chaque Fontenaysien, la Liberté, l'Egalité et la Fraternité au quotidien.

Je vous remercie.