26 mai 2014

Européennes : un monumental et nauséabond MERDE !


C’est la méfiance des Français vis-à-vis des hommes et des femmes politiques, l’absence de cap et d’horizon des gouvernements successifs, la crainte de voir la situation économique et sociale de notre pays s’assombrir et l’incapacité de la classe politique à, clairement, se faire comprendre ou à écouter, qui, hier, se sont exprimées dans les résultats aux élections européennes. C’est aussi la jalousie, l’inconnue, la rancœur et la peur de l’autre qui a guidé certains dans leur vote. Mais c’est avant tout, un cri de rage que les français ont voulu exprimer. Par ce vote, 26 % des Français et 12,76% des fontenaysiens ont simplement voulu nous dire merde ! Oui merde, tout simplement merde.

Dans notre ville, pour la 1ère fois, une digue a cédé et l’extrême droite a dépassé la barre symbolique des 12 % à Fontenay-sous-Bois.

Chacun doit mesurer ce score à sa juste valeur et prendre en considération ce vote de contestation qui résulte aussi, et sans doute, dans ce contexte, d'un mal être local qui cristalise, de fait, ce désir d'exprimer un ras-le-bol plus global dans les urnes !

A nous de faire remonter cette colère plus haut, à nous d'aller encore plus au-devant de nos concitoyens pour trouver des solutions concrètes !
A nous de les écouter et de les aider.
A nous de leur montrer que les dirigeants du FN n'ont pas les solutions et, pire, que leurs diaboliques remèdes seraient bien plus dangereux. 
A nous de leur expliquer l'histoire et de tout faire pour ne pas la revivre.
A nous aussi de leur expliquer la complexité des solutions et la nécessité de maîtriser nos budgets.
A nous d’arrêter les fausses promesses, à nous d’agir et de ne pas faire semblant.

Par ce monumental et nauséabond merde, hier, 12,5% des fontenaysiens, 26% des français ont mis à exécution ce qu’ils disaient depuis des années. Tels des travailleurs licenciés qui veulent faire exploser leur usine, ces français ont voulu par leur vote faire, en quelque sorte, exploser la démocratie ou pèter le système pour être plus clair.

A Fontenay, le front national progresse de 1.258 voix par rapport à 2009, quand les listes du centre-droite et de la droite perdent seulement 280 voix en 5 ans et que celles de gauche en cèdent plus de 1540 !

Dans ce contexte je ne peux me réjouir du score de nos familles UDI-Modem et Ump, mais je sais que le travail commun que nous avons initié, depuis deux ans dans cette ville, commence à porter ses fruits. 

Concernant ma propre famille Udi, à Fontenay, elle progresse de plus de 500 voix, bien au-dessus de la moyenne départementale, c'est d'ailleurs chez nous que la liste Udi-Modem réalise son meilleur score dans une ville de gauche du 94 avec 12,37% ! L’Ump, quant à elle, frôle les 2000 voix avec un score de 14,72 %. En réalisant, à nous tous 27% nous confirmons le socle qui est le nôtre.

Malgré cette grande claque que les électeurs nous ont mise dans la figure hier soir, il ne faut pas baisser les bras. Dès aujourd’hui nous devons repartir à la reconquête car la seule réponse que nous pourrons donner à ces votes FN, c'est avant tout l'action, le terrain et le pragmatisme.


Gildas LECOQ,
conseiller municipal de Fontenay

5 commentaires:

  1. Moi je suis très étonnée par l’étonnement de nos politiques et aussi des journalistes sur la monté du F N
    Certains non pas encore compris que des électeurs sont capables de voté un jour à l’extrême gauche et l’autre à l’extrême droite les électeurs ne font pas la différence car leurs historique se ressembles comme deux gouttes d’eau
    Une chose est sur à Fontenay le front de gauche à bénéficié des voix du F N absent au premier tour des municipales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne souhaite pas blamer ces électeurs qui par ce vote ont tiré un signal d'alarme.

      Supprimer
  2. Un titre très provocateur mais vous parlez vrai ! Bravo. Marre des discours des politiques. si les gens votent FN c'est par peur et surtout ras le bol mais c'est pas la solution comme vous dites. Les hommes et les femmes politiques doivent changer car c'est eux les responsables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette provocation est à la hauteur du choc des résultats de dimanche soir. Ne stigmatisons pas les électeurs l'histoire a montré que ça ne servait à rien. Il faut agir, changer les comportement et être aux côtés des gens, je partage votre point de vue.

      Supprimer
  3. Il ne faut pas pour autant négliger le gens qui votent pour le dit parti, même si je n'ai pas voté pour le FN je respecte quand même les électeurs car aujourd'hui à voir ce que l'on voit il n'y a rien qui attire dans la politique, par exemple à Fontenay que vous défendez, tous les jours vous voyez des incivilités, des scooters qui fonts les fous sur le boulevard tout un après-midi même pas ombre de la force de l'ordre des rassemblements de jeunes qui vont jusqu'à bloquer le place, vous klaxonnez ils font semblant de ne pas entendre et vous ignorent, les voitures garées n'importe ou et n'importe comment c'est du chacun pour soi "ou il est le belle ville de Fontenay que j'ai connu ou il faisait bon vivre?" alors pour citoyen dit normal avec une éducation normale on a l'impression que l'autorité ne règne plus sans parler de la saleté, il faut enjamber les "crottes" encore de l’incivisme. Alors quand on voit tout cela on ne croit plus en la politique "Fontenay pour tous" dit Mr. le maire moi je dirais Fontenay pour quelques uns, on a l’impression qu'un citoyen dit normal n'a plus sa place dans cette société, c'est vrai j’exagère mais c'est ce que je pense parfois.

    RépondreSupprimer