27 octobre 2014

Eclairage public : des pannes qui interpellent !

Il y a presque deux ans jour pour jour, nous interpellions les Fontenaysiens sur les problèmes récurrents de panne de l'éclairage public. Voici ce que nous écrivions notamment le 10 novembre 2012.
"Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois dans certains quartiers, nous sommes régulièrement les témoins et les victimes des nombreuses pannes à répétition de l’éclairage public qui jalonne nos rues. Comme vous, nous constatons que malgré de multiples relances, de la part des membres de notre équipe auprès de la mairie, aucune amélioration notable n’est visible. Il semble que l’entretien de la voirie et des lampadaires ne soient pas la première des priorités de notre exécutif local. (...) Parce que ces pannes à répétition peuvent avoir des conséquences fâcheuses en terme de sécurité ; devrons-nous attendre un accident ou une agression pour que l’équipe municipale gère enfin ces dysfonctionnements ? Enfin, parce que chacun à notre niveau nous participons au financement de ces éclairages et que nous sommes donc en droit d’exiger de la lumière.

Malheureusement, depuis une semaine, une grande partie des quartiers du Bois Cadet, Montesquieu et du Terroir (place des arts, rues Maximilien-Robespierre, Roger-Salengro, Edouard-Vaillant, place du Général De Gaulle...) est plongée dans l'obscurité la plus totale. Fâcheuse habitude qui vient s'ajouter aux pannes régulières du quartier des Parapluies, Dalayrac, Pasteur, Plateau, Clos d'Orléans... 
Au début de l'été, lorsque notre permanence a été vandalisée, une panne de l'éclairage public avait également été constatée depuis plusieurs jours dans le quartier. Conséquence : outre notre local, des commerces avaient été cambriolés également la même semaine. Lors du dépôt de plainte l'éventualité d'un sabotage volontaire de l'éclairage avait été émise par la police d'ailleurs, mais personne n'avait pu me le confirmer. Pensez-vous une permanence braquée ça n'intéressait pas grand monde ! 

Aujourd'hui c'est d'un adjoint au maire que l'information provient. Michel Tabanou écrit, en effet, sur son blog : "Les services municipaux alertés par ces coupures récurrentes (Ndlr : celles de Bois cadet) ont constaté que des comportements malveillants sont à l'origine de ces troubles.

Je ne me permettrais pas de tirer des conclusions hâtives, mais aux regards de nos différents constats il existe clairement (c'est le cas de le dire !) un dysfonctionnement de l'éclairage public dans cette ville qui n'est nullement du à d'éventuels sabotages. En revanche si des interventions volontaires sont désormais constatées en ville pour permettre des cambriolages ou agressions diverses, il est urgent que le maire intervienne rapidement. 

Toute la lumière doit être faite (oui je sais ce jeu de mot est facile mais il me brulait les doigts !!!) et rapidement pour que les Fontenaysiens retrouvent une sérénité et surtout comme nous l'écrivions il y a deux ans : "(...) parce que chacun à notre niveau nous participons au financement de ces éclairages et que nous sommes donc en droit d’exiger de la lumière.

Gildas LECOQ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire