05 novembre 2014

Jules-Ferry : des parents excédés !

A en croire l'information municipale tout n'est pas simple en cette rentrée scolaire mais les choses avancent sereinement... parait-il ! On a pourtant peine à le croire quand on discute avec les nombreux parents d’élèves !


On avait bien conscience que le manque d’anticipation sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Fontenay aurait de fâcheuses conséquences mais cette fois-ci c’est le manque de réactivité qui vient couronner le tout. Quand on sait qu’il en va du bien être et de la sécurité de nos enfants, on ne peut que s’associer à cette colère qui gronde dans toutes les écoles de Fontenay.


A l’école Jules-Ferry, par exemple, l’exaspération des familles est à son comble. Malgré leur belle opération de mobilisation relayée par la presse locale, la réponse de la mairie, pourtant fautive dans ce dossier, n’a pas tardée. Chaque famille a reçu dans le cahier de texte de son enfant une très belle lettre accompagnée d’un tout aussi beau document de communication en couleur (excusé du peu !) expliquant toute la « bonne volonté » déployée par la ville !

Tel le serpent Kaa dans le livre de la jungle, l’équipe municipale essaye d’endormir les parents en soulignant que des salles supplémentaires vont être trouvées. La conséquence est, qu’au même instant, pour cet établissement, 4 ateliers péri-scolaires se tiendront dans les 4 cours du groupe scolaire Ferry – Lesourd ! On comprend aussi et surtout, dès lors, que les jours de pluie et de mauvais temps les solutions n’existent pour le moment pas. 

Manque d'anticipation et manque de réactivité !

Aucune proposition également du côté des activités plus calme, pourtant si nécessaire, tant les enfants sont réellement fatigués par ces nouveaux rythmes sensés leur permettre un meilleur apprentissage ! 

J’arrête là la liste des dysfonctionnements dans ce seul établissement par ce dernier exemple. 4 classes de maternelle (dont une moyenne section) prennent leur déjeuner à 13h10, après une heure d’activité dans la cour ! Bref pour des enfants de moins de 6 ans levés pour certains vers 7h00 c’est juste hallucinant et scandaleux. On en vient même à contourner la loi en acceptant « officieusement » à certaines classes d'organiser une collation alors que l’on sait que cela a été interdit…


Au retour des vacances de la Toussaint tout devait rentrer dans l’ordre ! A cette heure ce n’est malheureusement pas le cas. La désobéissance « citoyenne » voulue par la majorité municipale sur cette modification des rythmes scolaires montre ses limites. Nous étions contre cette réforme mais nous sommes légitimistes et savons combien les conséquences peuvent être importantes sur les enfants et les familles. La majorité municipale doit vite se reprendre si elle ne veut pas, à son tour, subir la révolte légitime des parents excédés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire