21 novembre 2014

Prolongement de la ligne 1 - Une concertation garantie !

J'ai pu assister, non pas en ma qualité d'élu de Fontenay (l'opposition n'ayant pas été conviée) mais dans le cadre de mes fonctions professionnelles, à la réunion avec les acteurs du territoire (collectivités / associations / acteurs économiques) sur le prolongement de la ligne 1, le 18 novembre à l’Hôtel de Ville de Fontenay-sous-Bois.

Outre de nombreuses questions techniques qui seront forcément abordées le 17 décembre lors de la réunion à l'école Michelet, j'ai été rassuré sur la très bonne tenue de cette concertation. Tout d'abord parce que Madame Claude Brévan, la garante de la Commission nationale du débat public, a clairement précisé le cadre de cette concertation.

Ainsi, Madame la garante a rappelé en introduction qu'elle ne serait pas un médiateur ou un arbitre mais qu'"elle était là pour garantir que les règles définies soient respectées !"  Sa volonté : transparence de l'information et des débats, même droit à la parole pour chacun des citoyens. Et enfin, que les propositions soient argumentées, "car seule l'argumentation permet d'engager un débat fructueux". Concluant son propos par ces propos qui rassurent : "cette concertation est un moment d'intelligence collective autour d'un projet". Oui cette concertation doit être un moment d'intelligence collective où chacun doit trouver sa place et faire entendre sa voix.

Pour sa part, le vice-président du Stif, a tenu à préciser qu'aucun projet n'était préalablement décidé en amont et que l'on avait pu voir dans d'autres circonstances des projets pourtant défendus par le Stif ne pas être retenus par la population.

Les associations d'usagers ou de quartiers le disent depuis longtemps, je le dis aussi moi-même avec mon équipe, les fontenaysiens doivent se mobiliser pour faire entendre leur voix et exprimer leurs souhaits.

Lors de cette même réunion, Jean-François Voguet a souligné que de son point de vue, quand il s'est exprimé pour donner son choix en faveur de la station des Grands Pêchers à Montreuil, il avait été guidé par l'intérêt collectif et pas seulement par celui de Fontenay. Je dois dire que l'argument est beau, mais que les Fontenaysiens qui vivent sur la ligne de crête sont aussi guidés par ce même intérêt quand ils demandent une station Boulevard de Verdun. 
Pour info, par exemple, la ville va affréter un car des Rigollots à Michelet pour la réunion du 17 décembre prochain, justement parce que ce quartier est mal desservi en transports en commun ! Bref une concertation est faite pour exprimer ses choix. Une fois qu'ils auront été exprimés par le plus grand nombre c'est sans aucun doute l'intérêt collectif qui primera.

La garante, de l'avis général, a fait bonne impression, demandant même aux techniciens de simplifier les termes techniques afin de faciliter le débat public. On ne parlera plus d'émergence en surface mais bien de bouches de métro, ça peut prêter à sourire mais ça facilitera les discussions.

Je rêve pour ma part que sur l’îlot Michelet (dont la date de la réunion est fixée au 11 décembre) la concertation soit la même. Malheureusement il n'y aura seulement que deux réunions et un petit registre puisque notre proposition de voir le projet exposé en plein air afin d'être vu par le plus grand nombre et pas seulement les habitants du quartier a fait sourire M. le Maire... quand le Stif organise des concertations sur le marché de Verdun et ailleurs...
L'aménagement d'un nouveau quartier ne concerne pas seulement des riverains mais bien l'ensemble des habitants. C'est cela aussi l'intérêt collectif non ? Ne désespérons pas toutefois !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire