08 mai 2015

8 mai 1945 - 8 mai 2015 : Unie dans la diversité

Voici 70 ans, l’Allemagne hitlérienne capitulait. Dans toutes les régions de France, dans tous les pays d’Europe, à l’annonce de cette « nouvelle » tant attendue : l’espoir renaissait enfin.

Si la Seconde Guerre mondiale se terminait officiellement en Europe, il faudra pourtant attendre jusqu’au 2 septembre 1945 et des heures encore tout aussi sombres pour qu’elle s’achève dans le Monde.

De la mobilisation générale, ce 1er septembre 1939, à la capitulation de l’Allemagne nazie signée à Reims, le 7 mai 1945, presque six années se sont écoulées : 68 mois d’un conflit mondial ensanglanté et dévastateur ; plus de 2000 jours d’une mêlée hideuse, confuse et meurtrière. Cette seconde Guerre mondiale faisait basculer le monde dans la face obscure et nauséabonde du nazisme, idéologie sordide et méticuleuse incorporant à la fois totalitarisme, racisme biologique et antisémitisme.
Ce 8 mai 2015 nous sommes là, comme chaque année, au pied des monuments aux morts de nos communes pour nous souvenir de cette guerre effroyable, la plus meurtrière de l’histoire de l’humanité. En choisissant la paix, ces De Gaulle, Roosevelt ou Churchill ont initié la reconstruction de l'Europe pour en faire le plus beau continent qui soit.

Demain justement, nous célèbrerons l’Europe, j’ai envie de dire que nous célèbrerons la Paix. Pourtant, cette fête symbolique revêt à mon sens, cette année, encore plus d’importance. Oui nous avons besoin d’une Europe forte, humaine et fraternelle pour faire obstacle aux obscurantismes rampant qui nous ont déclaré une « autre » guerre en ce début du mois de janvier.
Une « autre » guerre qui s'attaque à chacun d'entre nous. Une « autre » guerre qui tue parce que l’on défend la liberté d’expression, l’ordre ou la République, une « autre » guerre qui massacre parce que l’on est juif ou chrétien d’Orient. 

Je crois que, comme nos aînés l'ont montré au lendemain du 8 mai 1945, l’Europe, si nous la préservons, si nous l’enrichissons de nos diversités, comme le dit si bien sa devise (Unie dans la diversité, devise de l’Union européenne), alors cette Europe saura nous permettre de mieux nous défendre contre ces combattants radicaux et barbares.

Voilà le message que je souhaitais adresser à l'occasion du 70ème anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie.

Gildas Lecoq

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire