23 juin 2015

Notre tribune : Ecole Jeanne d’Arc, notre groupe sauve le maire d’un désaveu de sa majorité !

Lors du conseil municipal de mai, le débat sur la délibération qui permet d'allouer une subvention de 107.108 € à l'école privée Jeanne d'Arc a divisé la majorité. Grâce au vote, à l’unanimité, de notre groupe cette délibération a heureusement été adoptée. 

En effet, les élus du Parti de Gauche ceux de Fontenay socialiste, des Radicaux de gauche et certains élus communistes ont voté contre cette prise en charge, pourtant légale, des dépenses de fonctionnement par la commune. Cette subvention allouée à l'école privée de notre ville lui est due, c'est la loi ! En votant contre, ces élus s'opposent à l'application de la loi. Dans tous les cas, c'est au mépris de la fonction qu'ils représentent... Et pour ceux qui enseignent l'éducation civique, au mépris de la fonction qu'ils exercent. 

Pire encore, certains de ces élus ont osé prendre prétexte de cette signature de convention pour accuser publiquement les parents qui font le choix d'une école libre et privée pour leur enfant de faire le choix de la discrimination. Que d’excès et de disproportion à l’heure où la polémique sur cette question ne devrait même plus exister ! 

N’opposons pas l’école privée à l’école publique, n’opposons pas les enseignants, les parents et encore moins les enfants, notre devoir d’élus locaux nous impose d’œuvrer pour le bien commun, de préserver la liberté de conscience de chaque citoyen, de permettre à chacun de choisir l’école de ses enfants, à l’aune des lois de le République et au nom de la République. Libre à ceux qui ont voté contre de penser différemment, libre à eux de le dire, mais ils en seront comptables : comptables de leurs propos dogmatiques sur l’Éducation mais surtout comptables financièrement du risque qu'ils feraient prendre, sciemment, aux Fontenaysiens de leur faire payer PLUS, puisque, sur injonction du Préfet, la participation financière de la ville, et donc celle des contribuables, serait plus élevée.

Gildas LECOQ, Brigitte CHAMBRE-MARTIN, David GUYOT, Sana RONDA, Philip DE LA CROIX, Geneviève LOUICELLIER-CALMELS, Christophe ESCLATTIER, Brigitte ROCHE, Lionel BERTRAND.

1 commentaire: