28 juillet 2015

La photo de la semaine : Les gravats de l'immeuble "Barbe"

Devant l'immeuble "Barbe", rue Dalayrac, trois gros sacs à gravats attendent depuis plusieurs semaines d'être évacués.










Dans l'un on trouve des dizaines de piles électriques de même marque qui laisse clairement imaginer que ces gravats et ces piles n'appartiennent pas à un particulier mais bien à une société.
Combien de temps les habitants devront-ils attendre pour ne plus voir ces trois sacs affreux ?


1 commentaire:

  1. Les piles représentent un vrai danger, à double titre : Danger pour les enfants, ceux du quartier qui passent par ce porche, et ceux de la crèche toute proche : de petits objets à portée des petites mains ! Et danger de pollution aussi : des piles usagées, ça fuit, et les big -bag ne sont pas forcément étanches. De plus, je doute que ces piles soient correctement recyclées si ces sacs prennent un jour le chemin d'une décharge.
    Incivisme et laxisme, les gens n'ont pas de scrupule à continuer de salir si c'est déjà sale, à jeter des ordures n'importe où quand il y a déjà des tas de saletés. Je reste persuadée que la saleté attire la saleté, et que la propreté incite davantage au respect.

    RépondreSupprimer