29 septembre 2015

Des militants fictifs de Julien Dray aux 4000 supporters de Valérie Pécresse !

Le moins que l'on puisse dire c'est que le parachutage de Julien Dray dans le Val-de-Marne à l'occasion des élections régionales repose, comme le reste de la campagne du parti socialiste, une fois encore sur des faux semblants.

Ce samedi alors qu'avec une partie de notre groupe d'élus Fontenaysiens, et plus particulièrement Brigitte Chambre-Martin et Brigitte Roche, nous participions à la performance proposée par l'artiste peintre Jonas Sunset, à la Fonderie, avec l'adjoint au Maire Marc Brunet (EELV) nous avons eu la surprise d'accueillir le vice-président chargé de la Culture au Conseil régional, tête de liste dans un département qu'il ne connaît pas, Julien Dray. 
Salutations Républicaines, échanges divers et, je dois le reconnaître, très peu politiques, photos, rien de bien dynamique et éclairant. Évincé par ses camarades essonniens, le néo-val-de-marnais en quête d'un nouveau mandat, venait pour la première fois visiter ce lieu magique dédié à la création artistique. L'élu socialiste qui avant même son arrivée dans notre département expliquait dans la presse : "C'est aux militants et aux responsables du parti de valider ma candidature" (Le Parisien-16 juin 2015) était bien seul, samedi soir à Fontenay. 

L'histoire pourrait s'arrêter là si je n'avais pas lu dans la presse en ligne 94.citoyens, ce lundi, cette petite phrase qui, je vous l'avoue, m'a légèrement agacé. "Ce samedi 26 septembre, l’ex-député de l’Essonne est venu en béquilles jusqu’à Villeneuve-le-Roi, où se tenait la fête de  la ville, en marge de laquelle le PS avait dressé son stand face à celui du Front de Gauche. Une apparition de quelques instants avant de rejoindre les militants de l’autre côté du département, à Fontenay-sous-Bois, à l’occasion d’un vernissage d’exposition." (Article en entier en suivant ce lien : http://94.citoyens.com/2015/julien-dray-sillonne-le-val-de-marne-en-bequille,28-09-2015.html).
FAUX.
De qui se moque le candidat socialiste ? Ce samedi soir, de 18h à 20h à l'occasion de ce vernissage, il n'y avait aucun supporter ou militant venu rejoindre le candidat Essonnien, néo-val-de-marnais. Julien Dray était seulement accompagné d'un de ses amis. Seul, sans doute parce que ce parachutage n'est pas attendu par les militants socialistes et les Val-de-marnais en général. 

En revanche, Dimanche, à Nogent-sur-Marne, à l'occasion du meeting de lancement de campagne de Valérie Pécresse, ce sont bien plus de 4000 personnes qui étaient aux côtés des nombreux candidats et plus particulièrement de Laurent Lafon, tête de liste Udi, et de Marie-Carole Ciuntu chef de file des Républicains dans notre département pour les régionales. L'union autour de la candidature de Valérie Pécresse n'était pas seulement un espoir, mais bien une réalité à la différence des faux-semblants du candidat socialiste.

Je suis certain que l'alternance se fera en Ile-de-France grâce à l'union et au rassemblement des familles politiques du centre et de la droite.
Oui elle se fera autour de femmes et d'hommes qui incarnent le quotidien des franciliens, avec la participation d'élus de terrain qui ont à cœur de vouloir proposer des solutions concrètes.

Pour bien la connaître, parce qu'elle est la seule candidate à être allée dans la quasi-totalité des communes d'Île-de-France depuis 6 ans (à la différence de certains qui s'inventent des rendez-vous militants), parce que je la sais travailleuse et motivée, parce que son projet apportera enfin les solutions dont notre région a tant besoin, j'ai choisi d'apporter mon soutien à Valérie Pécresse.

Marraine de notre permanence de campagne lors des dernières municipales, elle a toujours été à nos côtés, comme Chantal Jouanno, Jean-Christophe Lagarde et Laurent Lafon, je serai avec elle et l'ensemble de nos militants de l'UDI durant ces 10 semaines de campagne, car je souhaite de tout mon cœur faire gagner et progresser ma région après 17 ans d'immobilisme. Je vous invite à nous rejoindre et à nous soutenir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire