27 janvier 2016

Nuisances sonores dans le Bois !

Une fois encore le bois, pourtant si paisible habituellement, va être le lieu générateur de nuisances sonores importantes dans la nuit du 30 au 31 janvier prochain. En effet, la première édition hivernale de The Peacock Society a choisi le Parc Floral pour y diffuser durant toute la nuit une série de concerts électro !

Après les éditions du Weather Festival, des concerts de la station FG, de la nuit des Ambassadeurs ou du concert Lost in a moment en septembre dernier, le bois de Vincennes devient le lieu d'accueil des plus grands concerts électro ou événements sonores de Paris.

Que des concerts soient organisés un peu partout à Paris ou en région parisienne est une chose tout à fait normale et évidente. En revanche que l'on accorde systématiquement des autorisations dans le bois de Vincennes sans en informer les villes riveraines, devient véritablement provocateur pour les riverains et pour les élus, à l'heure de la Métropole du Grand Paris, pourtant synonyme de concertation et de dialogue.

Une fois de plus ce sont les riverains qui vont subir les nuisances tant sonores qu'en termes d'affluence de populations et donc de véhicules. Paris souhaite sanctuariser le Bois à des fins environnementales en fermant des voies durant le week-end notamment mais accepte des concerts de ce type. De qui se moque-t-on ? Des riverains assurément.

A Fontenay comme à Vincennes, Nogent ou Joinville, nous allons une fois encore subir durant toute la nuit les décibels.
Je regrette que le Maire de Fontenay, si prompt à s'insurger en général ne fasse pas entendre sa voix pour une fois.
Je regrette que notre députée écologiste si prompte à défendre les oies gavées ne fassent pas entendre sa voix également. Durant cette nuit je crains que les nombreux mammifères oiseaux, insectes et autres amphibiens vivant dans le bois ne passent la nuit apeurés !


Complément :
Le point qui est soulevé au delà de la problématique du concert de samedi est bien le manque de concertation entre Paris et les villes riveraines. Que ce soit d'ailleurs autant sur l'organisation de concerts en plein air, l'accueil des Sdf, ou même les gens du voyage dont une aire a été créée il y a peu, voire la gestion des concessions comme l'hippodrome... Il existe en effet un comité intercommunal pour la défense du Bois de Vincennes créé en 2002 un peu avant la signature de la fameuse charte du bois de Vincennes en 2003. Cette charte définissait les grands objectifs et orientations de l'aménagement et de la gestion du bois. Suite à cette signature, des comités thématiques avaient été mis en place avec la vocation d'échanger au sein de ce comité. Malheureusement au-delà des échanges de courriers et de quelques réunions autour de M. Mansat (PCF) (un homme qui a beaucoup œuvré pour le dialogue avec les communes riveraines il faut le reconnaître) ces comités thématiques n'ont pas été réunis depuis ... fort longtemps. Anne Hidalgo et certains maires siégeant dans l'exécutif de la Métropole du Grand Paris souhaitent relancer ce comité ce qui me semble une bonne chose. A ce jour c'est Olivier Dosne, le maire de Joinville et conseiller régional d'Île-de-France qui préside ce comité. Toutes les communes du T10 ne sont pas membres de ce comité intercommunal pour la défense du Bois de Vincennes, mais une très grande majorité d'entre elles. Vous comprendrez donc mieux l'agacement des élus des villes riveraines quand ils découvrent l'existence d'un tel concert ou la pose de la première pierre de l'aire des gens du voyage sans en avoir été directement informés par Paris. Quant à Fontenay... L'idée n'est pas d'opposer les nuisances des uns contre celles des autres juste de faire entendre la voix des communes riveraines.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire