29 mars 2016

Tribune du Mois : Lutter contre la désertification médicale

Contre une conception passéiste :  AGISSONS POUR UNE VISION MODERNE DE LA SANTÉ DE TOUS  LES FONTENAYSIENS

Parce que chacun doit, sans discrimination, avoir accès à des soins adaptés et pouvoir bénéficier de politiques de prévention et de promotion de la santé, le contrat Local de santé, prévu par la Loi HPST (Hôpital, Patients, Santé, Territoires), représente une opportunité pour une collectivité locale de déployer une politique de santé au plus près des populations et de développer ainsi une dynamique territoriale d’accès aux soins et de prévention. C’est dans ce cadre, que la municipalité a mis en œuvre le contrat Local de santé 2015-2017
Si nous prenons acte de cette contractualisation et des actions envisagées, nous restons très critiques sur la méthode et les priorités fixées. 

Tout d’abord, au regard du diagnostic réalisé sur 2013/2014 et de la phase de construction du contrat, nous déplorons l’absence de consultation de l’ensemble des acteurs de santé publics et privés présents sur Fontenay. Le contrat Local de santé doit s’inscrire dans une dynamique partenariale et participative. Une nouvelle fois nous constatons que cette approche n’est pas dans les gènes de la majorité municipale ! De plus, en termes d’orientations prioritaires, l’essentiel a été oublié : la lutte contre la désertification médicale. Ce sujet est une priorité. Des décisions doivent être prises afin de favoriser l’installation de praticiens sur notre commune, y compris dans le cadre de la création d’une maison médicale pluridisciplinaire qui viendrait compléter, entre autres, l’offre de soins des centres municipaux de santé.

Autre thématique, en matière de santé environnementale, qui n’apparaît pas dans le Contrat Local de santé : la création d’un comité Local de concertation sur les Ondes électromagnétiques qui permettrait de réunir sur cette thématique les élus, les opérateurs de téléphonie et les associations présentes à Fontenay. Enfin, pas une ligne sur la santé au travail. Alors que de nombreux agents municipaux expriment auprès de notre groupe leur mal-être au quotidien, la municipalité reste dans l’indifférence. Alors que ces agents œuvrent en permanence pour la qualité de vie des Fontenaysiens, ils n’ont pas le droit à la qualité de vie au travail …

Ce Contrat Local de santé est à l’image de cette majorité municipale, il manque de vision, d’ambition, et de modernité. Enfin, comment expliquer à nos concitoyens que l’on va investir plus de 12,5 millions d’euros dans un théâtre alors que l’offre de soins est en danger ! AGISSONS POUR UNE VISION MODERNE DE LA SANTE DE TOUS LES FONTNAYSIENS !

Gildas Lecoq,  Brigitte chambre-Martin, David Guyot, Sana Ronda, Philip De La croix, Geneviève Louicellier-calmels,  christophe Esclattier, Brigitte Roche, Lionel Bertrand.
    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire