28 janvier 2018

Visite des camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz et Birkenau

Représentant de notre groupe d'élus au sein de la délégation de la ville présente à la visite des camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz et Birkenau organisée par l'association SCORE, Philip de la Croix nous livre avec émotion son témoignage une semaine après ce déplacement en Pologne.


"Il aura fallu plusieurs jours pour parvenir à mettre des mots pour définir l'émotion qui nous a submergé lors de la visite des camps d'Auschwitz et Birkenau dimanche 21 janvier 2018, visite organisée par Serge Bellaiche et Roland Bellahssen pour l’association SCORE.
Ces images maintes fois vues ne sont rien comparées à ce que l'on ressent lorsqu'on est, sur place, confronté physiquement à l'horreur absolue.
Philip de la Croix avec Elie Buzyn,
rescapé des camps et grand témoin
de cette visite mémorielle.

Cette infernale machine de mort mise en place il y a plus de 70 ans doit être vue, revue et jamais oubliée. Parce que si le diable se cache dans les détails, c'est justement chaque détail obscène de cette machine qui en explique son caractère diabolique. Et ces détails, c'est sur place qu'on les perçoit et qu'on les comprend : ces courriers qui ont trait à la négociation du prix d'un kilo de cheveux, cet autre qui confirme l'assassinat d'un rabbin, ce listing manuscrit sur 4 pages en 2 colonnes et sans ratures qui dresse la liste les noms des personnes qui viennent d'être gazées. Il y aussi ces installations ignobles mais malgré tout pensées, organisées, vérifiées, contrôlées, ces baraquements, ces châlits, ces toilettes... Combien de dizaines de milliers de lâches complices ont été mobilisées pour organiser cette entreprise de destruction humaine ?


En visitant ces camps, on réalise pleinement ce qu'on croyait pourtant déjà savoir : toute cette industrie méticuleuse de la mort ne poursuivait qu'un seul objectif qui, il faut le rappeler, n'a rien à voir avec la guerre : l'extermination.
Après la visite des camps d'Auschwitz et Birkenau, on sait qu'il faut inlassablement répéter que l'antisémitisme est une perversion intellectuelle épouvantable qui commence par des mots, se poursuit par de 'petits' actes inacceptables, puis par des crimes épars avant d'aboutir à la "solution finale".


Si une telle visite peut faire désespérer en l'être humain quant à sa capacité à repousser les limites de l'ignominie, il reste tout de même l'espoir. Parce qu'aussi 'performante' qu'elle ait pu être, cette entreprise d'extermination a heureusement échoué. Car d'autres hommes se sont levés, ont combattu, survécu et témoigné. Et si à Auschwitz-Birkenau, le mot 'Shoah' s'incarne totalement, au sens fort du terme, les morts y sont si présents qu'on s'associe à eux et qu'on les pense encore plus avec nous et près de nous. Grâce à eux, nous sommes là et nous témoignerons à notre tour.


Rendons ici un hommage appuyé à notre extraordinaire accompagnateur, Monsieur Buzyn, survivant de l’holocauste et du camp d’Auschwitz, qui nous a donné une leçon de vie, de courage, de force morale et de résilience lors de cette visite."



Philip de la Croix
Conseiller municipal du groupe Ensemble, réveillons Fontenay.


Les Élus d'opposition municipale du groupe "Ensemble réveillons Fontenay" représentés sur place par Philip de la Croix, expriment sa profonde reconnaissance aux organisateurs de ce déplacement et les assurent qu’ils les trouverons toujours à leurs côtés pour que plus jamais ne se développe un nouvel antisémitisme, qu'il soit ainsi nommé ou travesti parfois sous d'autres appellations.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire