06 juin 2018

Tribune du Mois : Intrusion dans une école de notre ville : notre point de vue

Le 11 mai dernier, le groupe scolaire Ferry-Lesourd a été évacué suite à l’intrusion de deux individus cagoulés qui n’ont malheureusement pas été retrouvés. Si cet incident a été extrêmement bien géré par les équipes d’enseignants, d’animation et la police nationale arrivée rapidement sur place, il soulève néanmoins un très grand nombre de questions et suscite de légitimes inquiétudes chez les familles et les enseignants.
 
Malgré les communiqués à la presse, devançant d’ailleurs les explications faites aux parents, les faits sont là, et l’adjoint au Maire à l’enseignement a dû reconnaître publiquement lors de réunions avec les parents, qu’il y a eu de la part de la mairie un certain nombre de dysfonctionnements.
La mairie annonce changer enfin les portes d’accès aux deux écoles, ce qui était demandé depuis de nombreuses années.
Tous ceux qui fréquentent ces écoles savent que ces portes étaient défectueuses et ne se refermaient qu’une fois sur deux.
La mairie annonce réfléchir au contrôle d’accès avec code ou badge.
Tous ceux qui fréquentent ces écoles savent que les codes n’ont pas été changés depuis des années.

Il aura fallu cet incident pour que la mairie bouge enfin !
 
Devant les imprécisions sur le déroulement exact de cette intrusion (les versions à la presse divergent de celles fournies aux familles), nombreux sont les parents qui comme nous s’interrogent sur l’absence de caméras à l’entrée de l’établissement, comme c’est le cas devant certains lycées grâce au concours de la Région IdF. 
 
La question de la sécurité mérite d’être posée et traitée rapidement.
 
Garantir la sécurité des personnes et des biens n’est pas seulement une obligation de la police nationale, c'est aussi un droit fondamental et constitutionnel, c'est donc un devoir de l’équipe municipale. Depuis 2014, les élus de notre groupe ne cessent de dénoncer à la fois le laxisme de l’équipe municipale en matière de sécurité, mais aussi l’état de délabrement de nos équipements publics. Plutôt que d’engager notre ville dans la construction d’un nouveau théâtre, nous préfèrerions un plan quinquennal d’investissement en vue de sécuriser et rénover nos écoles. Voilà la priorité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire