24 juin 2019

Tribune du Mois : Quelques vérités bonnes à savoir !

La sur-densification initiée par le maire et son équipe depuis la modification du Plan local d’urbanisme apporte jour après jour son lot de désagréments pour les habitants.
 

Cette verticalisation volontaire de la commune, qui casse l’harmonie de nos quartiers résidentiels et sur-densifiera un peu plus les grands ensembles, a des effets secondaires que Fontenay devra intégrer et corriger dans quelques années. Cette sur-densification est surtout un sacré désaveu vis-à-vis des habitants auquel le maire, alors adjoint à l’urbanisme, avait pourtant promis une ville à vivre. Tour d’horizon des promesses non tenues :

Le Maire et sa majorité l’ont dit : «A l’aube de 2030, il n’y aura pas plus de 56.000 habitants à Fontenay.»
Faux. L’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France estime, depuis des années, l’évolution de la démographie à Fontenay-sous-Bois à plus de 60.000 habitants en 2030. Ces données sont calculées en tenant compte d’une progression basse des constructions. Or la ville a accepté 109 % de logements de plus que l’engagement qu’elle avait pris devant les habitants en 2015. Le PLU voulu par le maire en 2015 fixait en effet à 172 le nombre maximal de logements neufs par an pour notre ville.

En 2016, il y en a eu 332, 435 en 2017, et 316 en 2018 (Source : Sitadel).
 

Le Maire et sa majorité l’ont dit : « Fontenay-sous-Bois est une ville bien pourvue en espaces verts, avec 11m² d’espaces verts publics par habitant, 45m² si l’on inclut les espaces verts privés. »
Faux. L’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France via son site Cartoviz nous confirme, une fois encore, que ces données sont fausses. La ville possède entre 45,14 et 47,99 hectares d’espaces verts publics si on considère que les terrains de football synthétiques en sont ! Au total, Fontenay propose au maximum 8,9 m² par habitant, elle fait d’ailleurs partie des 24 villes du Val-de-Marne carencées.


Les conséquences de cette politique de densification sont nombreuses : écoles saturées côté Ouest, équipements sportifs sous-dimensionnés, circulation et stationnement
compliqués, problèmes de propreté... La liste est longue.


L’absence d’anticipation conduit jour après jour notre ville vers une impasse. 


Cette situation, nous la dénonçons depuis des années... Il existe une autre manière de gérer notre commune. A l’approche des élections municipales ce sont des questions qu’il conviendra de se poser. Avec près de 1 milliard d’euros de budget en 6 ans, qu’ont réellement fait le maire et son équipe pour vous faciliter le quotidien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire