03 mars 2020

Avec vous, pour une ville aux finances saines et pour une démocratie participative respectueuse de chacun

Avec vous, pour une ville aux finances saines et pour une démocratie participative respectueuse de chacun
Peu importe que l’on soit de droite, de gauche, du centre ou écologiste, si le budget de la ville est de 165 millions d’euros, il ne faut pas dépenser plus de 165 millions d’euros et tâcher de faire le plus de choses possibles avec ces 165 millions d’euros.
C’est une règle simple que l’on doit rappeler à Fontenay parce que cette règle s’impose à toutes et à tous… sauf au maire et à ses amis qui ne l’ont jamais respectée.
La dette de notre ville pèse aujourd’hui près de 100 millions d’euros. 100 millions d’euros que l’équipe sortante fait peser sur les générations présentes et futures.


PROPOSER UNE MEILLEURE MÉTHODE DE GESTION AU QUOTIDIEN TOUT EN INVESTISSANT POUR L’AVENIR

À Fontenay-sous-Bois, l’endettement par habitant a augmenté de 14 % entre 2014 et 2018, quand l’ensemble des impôts locaux a augmenté de 12 % sur la même période (source Capital – Janvier 2020).
Après 6 années de mandat, les habitants n’ont jamais constaté que leur vie quotidienne s’améliorait. Nous mettrons fin à cette gestion médiocre et dangereuse.


NOS SOLUTIONS

ORGANISER un audit complet des finances locales pour comprendre comment la ville a pu se retrouver dans cette situation financière dramatique.

DÉPENSER avec pragmatisme pour investir mieux et surtout réduire notre dette abyssale. Dépenser au plus juste, seulement quand cela est nécessaire et ainsi réaliser des économies : tel est notre objectif pour maîtriser la fiscalité locale.

MAÎTRISER le budget de fonctionnement en traquant toute dépense inutile qui ne sert pas les Fontenaysiens.

DÉGAGER un autofinancement élevé (1,5 fois supérieur, a minima, à l’intérêt de la dette) gage de notre capacité à investir sans creuser la dette de près de 100 M€ laissée par le maire sortant.

OPTIMISER les financements de projets fontenaysiens en mobilisant à chaque fois les subventions du Territoire, de la Métropole ou de la Région contre lesquels le maire sortant est en opposition systématique.

REDÉFINIR une politique tarifaire des services municipaux plus adaptée aux revenus et à la composition des familles. Nous étendrons le quotient familial à toutes les prestations municipales et nous affinerons les seuils pour réduire les inégalités.

ASSURER la transparence du fonds de dotation pour que chacun sache qui est destinataire des subventions versées.



SOYONS + RESPONSABLES
Avec près d’1 milliard d’euros de budget sur la durée du mandat, le bilan de la municipalité est bien maigre.
Les Fontenaysiennes et Fontenaysiens auraient pu espérer que notre ville utilise au mieux cet argent en construisant des équipements publics adaptés à leurs attentes et en améliorant le cadre de vie, la voirie, l’éclairage public, la sécurité, la propreté. L’argent public est avant tout celui des habitants, ne l’oublions pas !
« Nous ne pouvons pas valider la direction dangereuse vers laquelle notre ville se dirige, année après année en matière budgétaire. Avec 100 000 000 d’euros de dette, il convient désormais de conduire une politique budgétaire adaptée à notre époque. Car ce sont tous les habitants qui souffrent des conséquences de cette crise économique durable et de ce matraquage fiscal local. » David Guyot, conseiller municipal

Aucun commentaire:

Publier un commentaire