19 mars 2021

Au revoir et merci.

Chers amis, 

Après plus de 10 années d’engagement pour cette ville, 7 ans comme élu au sein du Conseil municipal, c'est avec une certaine émotion que je souhaitais vous informer que j’ai annoncé hier soir ma démission de la fonction de conseiller municipal de Fontenay-sous-Bois.

➡ Cette décision n’a pas été simple à prendre vous l’imaginez, elle en surprendra sans doute certains, en décevra d’autres mais pour des raisons personnelles j’ai souhaité prendre du recul et me mettre en retrait de la vie politique locale.
 
➡ Comme je l’ai souvent dit, la vie politique n’est pas une guerre, elle devrait être, au contraire, une confrontation respectueuse des idées au service de l’intérêt général.
 
➡ La personnalisation de certaines attaques, matérielles et parfois physiques sur des membres de ma famille, m’avait déjà fait prendre conscience que cette violence n’était pas la mienne, que cet engagement désintéressé au service des Fontenaysiens ne méritait cette pression permanente qui au finale use et déshumanise l’engagement politique.
 
➡ Ce retrait de la vie publique sera aussi l’occasion pour moi de profiter de ma famille, de mes proches, de reprendre tout simplement du souffle et sans doute de l’énergie car la fonction d’élu d’opposition oblige à en avoir en grande quantité notamment dans le contexte local que l’on connaît.
 
➡ Je sais que notre groupe saura poursuivre le travail de « proposant » qui a été le nôtre pendant toutes ces années. Je les remercie de tenir le cap. 
 
👍 Je veux également saluer les élus du mandat précédent qui ont su, je le sais, servir notre ville avec cette même passion. 
 
Fontenay, mes chers amis, je l'aime passionnément vous le savez. J'ai mis tout mon cœur, toute ma détermination, toute mon énergie à son service.
Servir Fontenay, servir notre ville, a été pour moi un engagement constant mais il est venu le temps de me retirer pour prendre soin de ceux que j’aime et servir sans doute sous une autre forme l’intérêt général.
 
👍 Avant de conclure, vous me permettrez d’avoir une pensée pour vous tous, mes soutiens sans qui le travail de terrain effectué n’aurait jamais pu se faire. Vous conservez une place importante dans ce parcours politique qui a été le mien. Par la variété de vos parcours de vie, vous êtes les forces vives de Fontenay continuez à la servir avec cette même implication. A vous désormais de porter avec nos élus le flambeau de l’alternance. 
 
Pour ma part je tire ma révérence et vous souhaite à toutes et tous bonne chance. Prenez soin de vous, la santé est notre bien le plus cher.
 
Au revoir et surtout merci. 
 
Gildas

02 février 2021

Jean-François Voguet, maire honoraire de Fontenay-sous-Bois et ancien sénateur du Val-de-Marne nous a quittés.

Jean-François Voguet, maire honoraire de Fontenay-sous-Bois et ancien sénateur du Val-de-Marne nous a quittés.

Au-delà de nos divergences politiques je veux en ce jour si triste pour Fontenay-sous-Bois lui rendre un hommage républicain et saluer l’engagement qui fut le sien au service de notre commune durant près de 40 ans.
 
Au-delà de nos débats qui furent animés et souvent passionnés, je conserve le souvenir personnel de nos rencontres en tête à tête dans son bureau et de nos échanges après les conseils d’administration de la régie du chauffage urbain où, autour d’un verre, nous échangions sur tout autre chose que la politique.
 
Homme lettré et cultivé, Jean-François Voguet appréciait comme moi les poèmes de Louis Aragon. Je n’ai pas son talent pour les citer par cœur mais il me revient ces vers qui me semble lui correspondre :
 
« Un rebelle est un rebelle
Deux sanglots font un seul glas
Et quand vient l'aube cruelle
Passent de vie à trépas
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas »
 
Je sais combien la peine d’un très grand de nos concitoyens est immense aujourd’hui, je m’y associe et je veux adresser à sa famille, ses filles et ses compagnons de vie politique mes plus respectueuses condoléances.

 
Ce 2 février 2021 restera un jour sombre pour nous tous.

12 novembre 2020

"Les gars, faites gaffe à vos boules" 🎳

On ne le dit jamais assez, mais le cancer testiculaire est le plus fréquent chez l'adulte jeune (15 – 35 ans). Dans 96% des cas, s'il est diagnostiqué à temps, la guérison est possible.

Pour casser les tabous, l'association Cerhom, première association française dédiée aux cancers des hommes, et le mouvement #Movember ont fait réaliser un petit film à la fois humoristique et très pédagogique sur le cancer des testicules ! Je vous invite à le regarder et surtout à le partager !
 
 

11 novembre 2020

11-Novembre : Hommage

Dans des conditions sanitaires particulières, la cérémonie du 11-Novembre s’est tenue en comité restreint. Nous remercions Christophe Mathieu d’avoir représenté les élus du groupe Avec vous pour Fontenay.
De 1914 à 1918, des millions d’hommes sont mobilisés sur tous les fronts, en France, en Belgique, en Italie, dans les Balkans, en Russie… L’Europe était exsangue, le monde entier affecté par la déflagration de cette grande Guerre.

En ce 11 novembre 2020, 102 ans après de la fin de conflit terrible, l’un des écrivains qui a sans doute le mieux retranscrit la violence de ces combats, Maurice Genevoix fait son entrée au Panthéon.

L’Académicien et prix Goncourt 1925 décrit avec son style littéraire inimitable la violence de ses combats dans son célèbre livre Ceux de 14 :

« Il pleut toujours. La glaise commence à couler sous nos corps. Les obus tombent toujours avec la même abondance régulière. (…) Sous la loque noire qui me couvre, une odeur de caoutchouc rance me colle au visage comme un tampon. Mes mains brûlées me cuisent et leur peau gonflée se détache ; la fièvre bat mon front à grands chocs martelés ; mes pieds gèlent… Je ne sens rien, tant les voix crient autour de moi, tant l’entonnoir empli de nuit blafarde vacille et hurle de souffrance ».

En ce onze novembre, l’acte de mémoire que revêt cette cérémonie est bien plus qu’un simple devoir accompli dans le seul respect des combats passés, c’est un hommage de la Nation à celles et ceux qui ont défendu notre République. Elle prend, en ces temps compliqués, encore plus de sens.


17 octobre 2020

Assassinat de Samuel Paty

Le pays des Lumières ne peut et ne doit laisser l’obscurantisme l’atteindre.

La République Française, c’est notre pays celui avant tout de la Liberté.

Samuel Paty enseignait l’Histoire et la géographie. Il professait la liberté d'expression, l'esprit critique et les valeurs de la République.

Serviteur de l’Etat il a été décapité. Je n’ai pas de mot pour condamner cela. Je pense à sa famille, ses proches et ses collègues.

« Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne (...) La nuit produit l’erreur et l’erreur l’attentat (...) Allumons les esprits, c’est notre loi première. Et du suif le plus vil faisons une lumière. »  Victor Hugo.

 


 

05 septembre 2020

Bonne rentrée

Comme le disait Pierre Waldeck-Rousseau, père fondateur de la Loi 1901, à propos des associations :  “ Il n'y a pas d'armure plus solide contre l'oppression, ni d'outils plus merveilleux pour les grandes œuvres.”
Nous le savons une association c’est un désir, c’est une idée, c’est une passion. Une association c’est parfois même un défi ou un combat.
 

Avec les élus de notre groupe Brigitte Chambre Martin, Faïza Indja, Lionel Bertrand, Christophe Mathieu et nos soutiens Rim Choura, Isabelle Bayol, Evelyne Cacais, nous avons été à leur rencontre à l’occasion de la traditionnelle journée des associations. A cette occasion nous avons pu échanger sur cette rentrée singulière mais qui n’a, malgré tout, pas freinée les habitants. 

La détermination des nombreux bénévoles reste entière et les inscriptions nombreuses : c’est un signe d’espoir.

OUI, une association, c’est un groupe, c’est un collectif, c’est une équipe, c’est une âme et toujours une solidarité. Nous serons toujours à leur côté pour les aider dans leur mission locale si importante.

26 mai 2020

Election du Maire

Avec Clémentine Audrey, Faïza Indja, Brigitte Chambre Martin, Lionel Bertrand, David Guyot et Christophe Mathieu nous avons siégé à l'occasion de l'installation du conseil municipal.

Lors de mon intervention, j'ai tenu a saluer et remercier les membres de mon équipe, nos nombreux soutiens et les habitants qui ont voté pour notre liste.

Dimanche 15 mars dernier, dans des conditions sanitaires que personne n’aurait pu imaginer, et à la suite des déclarations  d’un président de la République et d’un Premier Ministre qui ont fini d’effrayer et de déstabiliser les Françaises et les Français, les élections municipales se sont malgré tout tenues.
Alors que chacun des candidats avait mis durant des mois, voire des années, du cœur et de l’enthousiasme à aller au-devant des habitants en quelques heures, ce qui devait être un grand rendez-vous de démocratie de proximité s’est transformé en fiasco démocratique généralisé.

A Fontenay-sous-Bois, sur les plus de 33.000 habitants inscrits moins de 13.000 se sont déplacés. Du jamais vu pour une élection municipale. 7.000 d’entre eux ont placé en tête la liste conduite par le maire sortant et lui ont permis d’être élu dès le 1er tour. 

7.000 voix, soit à peine 300 voix de plus que le nombre de suffrages que nous avions recueilli en 2014... pour nous retrouver dans l’opposition. Le constat est qu’aujourd’hui le maire a gagné en faisant guère mieux... que ses opposants d’hier ! Un paradoxe.

Nous aurons donc à Fontenay-sous-Bois durant 6 ans, un maire élu, certes, mais minoritaire dans sa ville, face aux 80% qui ne l'ont pas choisi ! Il y a des rois sans royaume, nous avons un maire sans électeur.

Je fais confiance à mon équipe et à nos nombreux soutiens qui ont fait le choix du rassemblement pour travailler durant ses 6 ans au service de notre ville et de l'ensemble de ses habitants. 

Seule et unique liste de rassemblement, dépassant tous les clivages politiques, nous avons fait preuve de pragmatisme et d'honnêteté. Cette équipe sera la voix des 80% de Fontenaysiennes et Fontenaysiens qui n'ont pas choisi la majorité municipale. Et, parce que c’est le mandat qui nous a été confié, notre action sera comme toujours constructive pour les habitants de notre commune.


08 mai 2020

8 Mai 1945 - 8 Mai 2020

Ce matin à l’occasion d’une cérémonie intime et dans le respect des gestes barrières, je représentais notre groupe d’élus pour commémorer la capitulation du nazisme et de son horreur le 8 mai 1945.
 
Malgré la pandémie, ce 8 mai 2020, 75 ans après, nous étions là, comme chaque année, au pied des monuments aux morts pour nous souvenir de cette guerre effroyable, la plus meurtrière de l’histoire de l’humanité.
 
Ce 8 mai 1945 partout dans le monde l’espoir renaissait. Souhaitons qu’il en soit de même aujourd’hui, et que ce virus capitule à son tour.
 
Après les grands chaos, l’histoire nous a montré que nous avions toujours réussi à nous relancer et repartir de l’avant. C’est le vœu que je forme en ce jour du souvenir.