28 janvier 2014

Geneviève Marmillod présidente du Comité de soutien

Geneviève Marmillod est, selon ses propres termes, et elle y tient, viscéralement fontenaysienne. Arrivée à Fontenay avec ses parents à l’âge de 3 ans, elle s’y installe à nouveau vers 1960, après quelques années passées au Congo, puis à Boulogne Billancourt où elle tint avec son mari un café-restaurant de quartier ouvert 7 jours/7 déjà à l’époque, « La Marine ».


Les élections municipales de 1965 font passer Fontenay-sous-Bois, jusque-là municipalité dirigée depuis près de 20 ans par des édiles affichés RPF (Rassemblement pour le Peuple Français, fondé par le Général de Gaulle) ou UNR (Union pour la Nouvelle République, parti politique destiné à soutenir l’action du Général de Gaulle), au PCF avec Louis Bayeurte, et dès lors Geneviève Marmillod entre en opposition, entre autres auprès de Christophe Esclattier.

Geneviève Marmillod, son époux et leur fille habitent dans le quartier des Mocards, où est implantée non loin une fonderie d’aluminium. Exploitation familiale existant depuis de nombreuses années, cette entreprise avait, à la suite d'un changement de propriétaire, une activité d'une importance nouvelle, par l'implantation de machines plus performantes mais inadaptées à des locaux vétustes, et ce au mépris du respect des riverains. Elle génère alors de nombreuses nuisances sonores et atmosphériques, et Geneviève Marmillod crée en 1989 le comité de quartier des Mocards, soutenu par Mr Crouzillat alors conseiller municipal, le maire lui-même Louis Bayeurte et Mr Mari président de l’association du Plateau.

Ensuite en 2006, toujours aussi investie pour Fontenay, Geneviève Marmillod entre au conseil d’administration de l’association Métro aux Rigollots, pour que la ligne 1 soit prolongée. Elle est en ce sens soutenue entre autres par Christophe Esclattier, conseiller municipal de Fontenay et conseiller général, et Laurent Lafon, maire de Vincennes et conseiller régional et Gildas Lecoq. Le projet "Métro Rigollots-Val de Fontenay" est entériné en juillet 2013, et l'arrivée du métro est prévue pour 2030. Geneviève Marmillod quitte alors le conseil d’administration, tout en y restant une adhérente active.
Mais Geneviève n’en oublie pas les loisirs et fait partie des membres de l’association Fontenay Loisirs, qui organise sorties et spectacles tout au long de l’année.

Personnalité bien connue des fontenaysiens, c'est avec passion et désir de changement qu'elle a accepté de présider le Comité de soutien de Gildas LECOQ et Brigitte CHAMBRE-MARTIN, qui à ce jour compte plus de 150 personnes.

Vous souhaitez rejoindre ce comité n'hésitez pas à nous le faire savoir en écrivant à cette adresse fontenay.objectif2014@gmail.com ou par la poste au 111, rue Dalayrac - 94120 Fontenay-sous-Bois.

 

27 janvier 2014

Nos Voeux, vus par le pdt de l'association du Plateau

Avec l'autorisation de M. Gérard Mari, président de l'association du Plateau, je publie sur notre site de campagne, le compte rendu qu'il a écrit sur notre cérémonie de vœux et posté sur le forum citoyen de son association.

"Cocorico impressionnant.

C’est aussi avec humour que Gildas Lecoq a annoncé, en plaisantant lui-même sur son propre nom, le prochain réveil de Fontenay.

Le préau Michelet, jouait presque à guichets fermés hier soir pour la présentation des vœux de Gildas Lecoq et de sa liste UDI-UMP-Citoyens, en compétition pour les prochaines élections municipales. Madame Marmillod, présidente de l’Association du quartier des Mocards, ouvrit la réunion en sa qualité de marraine de la liste, suivie par Madame Chambre-Martin, co listière du candidat, qui avec beaucoup d’émotion et d’enthousiasme expliqua sa confiance totale dans les qualités humaines et les compétences de M.Lecoq.

Nous trouvions dans la salle une large représentation de tous les quartiers, de tous les âges, et, d’une certaine façon, de personnes apparemment plus animées par le souci de leur vécu quotidien, de leur environnement et de leur amour de leur ville, que par un discours politique ou une idéologie déclarée.

Ce fut un show, auquel les habitants assistèrent assis et non debout, car cela dura près d’une heure et demie, et les centaines de personnes ne ménagèrent pas leurs applaudissements devant la très bonne prestation personnelle de M.Lecoq.

Micro en main, il exposa d’abord sans concession son analyse du bilan de la municipalité en place. Il pointa ainsi des insuffisances, des dérives, des erreurs et ses reproches, bien que mesurés dans le ton, ne laissèrent aucun doute sur sa détermination de changer les méthodes, les objectifs et les contenus de la gestion municipale.

Après avoir reconnu les qualités du précédent maire, Louis Bayeurte, il fit un portrait peu flatteur, de l’actuel maire de la ville, tout en restant, heureusement, dans les limites de la bienséance.

Vinrent ensuite les perspectives et le fameux programme que beaucoup demandent depuis longtemps sur ce forum et ailleurs.

Il entra dans le détail, beaucoup plus que d’autres ne l’avaient fait avant lui dans des circonstances analogues. Aide sociale mieux partagée, entretien de la ville, sécurité, stationnement, police municipale, caméras de video protection, cantines scolaires, environnement, investissements financiers, entretien des équipements publics, plan pluriannuel pour la remise en état de toute la voirie, éclairage public, revitalisation de l’axe Verdun, liaisons inter quartiers, équipements structurants, reconsidération de la conception de mixité sociale, développement de l’attractivité de la ville, négation d’un projet de théâtre, amélioration du parc des carrières, dynamisation du commerce de proximité, limitation de la fiscalité, maintien des emplois municipaux… la liste est longue et cependant on aurait même souhaité que certains thèmes soient au moins cités comme la laïcité, la densification de l’habitat, Fontenay dans le Paris Métropole, la préservation des zones pavillonnaires etc…mais le candidat dit lui-même que toutes ces questions et d’autres seront abordées au cours des deux mois qui viennent.

Un vrai show donc, qui conduisit quelques observateurs avertis à faire des supputations sur les pourcentages prévisibles dès le premier tour.

Personnellement je faisais un petit calcul. Il y a 33000 électeurs inscrits à Fontenay. Si comme en 2008 nous avons environ 46% d’abstentions il suffira qu’une liste obtienne 1800 voix pour figurer au deuxième tour. Ceci explique sans doute l’urgent souci d’union, contre vents et marées, de la liste Fontenay pour Tous.

Nous avons eu les vœux du maire et de la municipalité, ceux du parti communiste, du parti socialiste, puis hier ceux de l’UDI-UMP élargie. Nous verrons bientôt ce que proposent les EELV, l’APPEL et d’autres peut-être."


Forum du plateau : http://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1559p50-voeux-et-programme-de-la-liste-reveillons-fontenay

20 janvier 2014

Avec Rama Yade pour réveiller Fontenay !

Samedi 18 janvier, Rama Yade, conseillère régionale d'Île-de-France est venue à Fontenay-sous-Bois soutenir notre équipe à l'occasion des élections municipales.

Avec Brigitte Chambre-Martin, Rama Yade et une partie de l'équipe nous sommes allés à la rencontre des habitants du quartier Jean-Zay et des Larris afin d'aborder les questions de la rénovation urbaine et des problèmes sociaux liés à ceux de l'insécurité. Nous avons notamment pu discuter avec des résidents du 7 avenue des Olympiades qui vivent au quotidien de graves problèmes d'insécurité que la mairie minimise malheureusement.


Après un apéritif avec une partie de l'équipe et du comité de soutien au Village, nous sommes allés visiter les équipements sportifs et notamment la patinoire dont les travaux de réaménagement ne sont pas à la hauteur de l'ambition qu'une commune devrait avoir ainsi que la salle de sport pour saluer les jeunes espoirs fontenaysiens. Enfin c'est entouré d'une foule très importante que nous avons pu terminer notre visite au centre commercial de Auchan.



17 janvier 2014

Accords PCF-PS : quand la fin de la récréation a sonné !

Il y a quelques mois je m'interrogeais sur la viabilité de la candidature de Patrice Bédouret dans cet article, très lu à l'époque. L'information est désormais officielle, après avoir été durant des années frères ennemis, les camarades socialistes et communistes vont devoir de nouveaux faire chambre commune. Ainsi en est-il de la vie politique locale à Fontenay.


Cela pourrait prêter à sourire si au cœur de tout ce vaudeville il n'y avait pas l'administration et la gestion d'une collectivité. Hier Marc Brunet d'EELV rejoignait le maire sortant. Aujourd'hui c'est Patrice Bédouret qui en fait autant. Si l'on en croit les arguments développés par les uns et les autres pour expliquer ce revirement, sans doute notre candidature fait-elle bien peur au maire pour qu'il lui faille siffler la fin de la récréation et trouver la force de rassembler autour de lui tous ses dissidents, qui ne manqueront pas de rappeler désormais qu'il est le meilleur candidat possible.

Je repense à leurs sorties en conseil municipal, à certains de leurs écrits, et je me demande quel goût cela doit avoir de manger son chapeau... J'apprécie humainement Marc et Patrice même si nous ne partageons pas les mêmes idées politiques. J'imagine combien cela doit être difficile, aussi je ne me permettrai pas de m'étendre plus sur ces accords forcés qui au final ne feront pas gagner notre ville.

Les Fontenaysiens peuvent-ils accepter de revivre durant 6 ans ce "cirque politique" où insultes, menaces et non participation au vote sont monnaie courante ? A eux d'en décider. A eux de se faire une idée. A eux d'imaginer si l'addition d'autant de divisions est une chance pour Fontenay-sous-Bois.

Pour notre part nous serons vigilant sur les comptes de campagne déposés par M. Voguet à l'issue de sa campagne électorale. Car depuis mars 2013, il est vrai que chaque camp a dépensé sans compter... Aujourd'hui ces dépenses doivent toutes être versées dans un compte commun et ne pas dépasser les seuils fixés par la loi.

Pour notre part, nous ne rentrerons pas dans ce jeu politique qui détourne les habitants des vrais enjeux municipaux et nous poursuivrons notre campagne de terrain en rassemblant toutes celles et tous ceux qui veulent une autre gouvernance, une autre ambition pour Fontenay, et que les petits accords forcés déçoivent. Ils sont chaque jour plus nombreux.

Il est vraiment plus que temps de réveiller notre ville !

Gildas LECOQ

16 janvier 2014

Rama Yade à Fontenay samedi 18 pour soutenir notre équipe

Dans le cadre de ses visites de soutien aux candidats aux élections municipales, l'ancienne ministre Rama Yade viendra samedi 18 janvier à Fontenay-sous-Bois afin de soutenir la liste d'union "Ensemble, réveillons Fontenay !" conduite par Gildas LECOQ et Brigitte CHAMBRE-MARTIN.


La présence de Rama Yade à nos côtés (après celles de Valérie Pécresse et Maurice Leroy) est le signe qu'il se passe vraiment quelque chose à Fontenay-sous-Bois à l'occasion de cette campagne électorale. Notre campagne, dynamique et constructive, prouve clairement que l'alternance n'est plus seulement possible, mais véritablement souhaitée par de nombreux Fontenaysiens, après 50 ans de gestion communiste dans cette ville. Les nombreuses divisions à gauche que les décisions nationales ne gommeront pas dans l'esprit des habitants usés par ces querelles, le bilan désastreux de Jean-François Voguet et le projet moderne et ambitieux que notre groupe porte pour cette ville, place Fontenay-sous-Bois comme l'une des villes à surveiller avec attention en Île-de-France, à l'occasion des élections municipales. Avec Rama Yade et Brigitte Chambre-Martin, nous irons à la rencontre des jeunes fontenaysiens, notamment, et des représentants du monde associatif.

Une rencontre se tiendra au Pub le Village, 8 place du général Leclerc à Fontenay-sous-Bois à partir de 12h.


Renseignements : 06 17 76 12 56 ou www.gildaslecoq.fr

02 janvier 2014

L'alternance de toute urgence !

Premier article de presse concernant Fontenay-sous-Bois ce matin (Le Parisien), la "guerre" entre le PCF et le PS local ! Sincèrement les Fontenaysiens veulent-ils véritablement repartir avec une majorité aussi peu unie ?

Il est temps d'engager concrètement cette alternance qui ne peut que faire du bien à notre ville de Fontenay qui n'a connu que deux maires depuis 1965 !