31 mars 2014

Merci !

Dimanche 30 mars 2014, à l'issue du 2e tour des élections municipales vous avez été 6.708 à choisir notre liste, soit 40,74% des suffrages exprimés. Malgré ce score en nette progression par rapport au 1er tour, c'est la liste conduite par le maire sortant que les Fontenaysiens ont choisie à la majorité, avec 9.756 voix soit 59,25%. 

Au nom de toute l'équipe et des élus de notre groupe, je tenais à vous remercier et assurer toutes celles et tous ceux qui se sont portés sur notre liste de notre entière mobilisation et détermination pour faire entendre la voix de l'opposition au sein du conseil municipal. 

Nous serons une opposition constructive mais vigilante par rapport à la gouvernance déjà bien connue de M. le Maire.

26 mars 2014

Grande soirée de l'Alternance ! Venez nombreux


François Baroin soutient notre liste !

"Dans la perspective du second tour des élections municipales, je veux vous témoigner de mon soutien dans ces derniers instants de votre campagne à Fontenay-sous-Bois.

Votre action au service du rassemblement et des intérêts des Fontenaysiens est essentielle afin de créer les conditions du développement et de l'attractivité de votre bassin de vie. Fort de votre engagement et de vos convictions, je sais que la rigueur, le sérieux et l'exigence nécessaires à la conduite de la destinée de Fontenay-sous-Bois seront pleinement mobilisés au nom des Fontenaysiens.

Le scrutin municipal en raison de sa spécificité et de son importance pour le quotidien des habitants de nos villes, impose un rassemblement des forces afin de développer les richesses, les atouts et les talents de nos territoires.

Dans cet esprit, je tiens à vous accompagner et vous encourager pour le second tour de ce scrutin municipal."

François Baroin
Député-Maire de Troyes
Ancien Ministre

La Gauche Moderne soutient notre liste

"La gauche Moderne que je préside apporte son soutien à Gildas Lecoq et à la liste de rassemblement qu'il mène à Fontenay-sous-Bois.

Attaché au quotidien des gens, Gildas Lecoq défend une politique de proximité qui prend véritablement en compte les habitants.

En cela, il défend aussi notre famille politique attachée aux valeurs de la République ainsi qu'à un équilibre entre la performance économique et la justice sociale.

Gildas et son équipe incarnent le renouvellement et le dynamisme dont Fontenay-sous-Bois a besoin."

Jean-Marie Bockel
Président de la Gauche Moderne
Ancien Ministre

Le Modem soutient notre liste

Dimanche les Fontenaysiens seront appelés à faire un choix simple : Valider ou rejeter la politique conduite depuis 50 ans par l'équipe municipale. Pour faire face à ce groupe, nous avons lancé un appel au rassemblement le plus large possible pour faire barrage au Front de gauche des Messieurs Voguet et Mélenchon. Le Modem de François Bayrou a été le premier à nous rejoindre voici le communiqué officiel de son secrétaire général Marc Fesneau, ainsi qu'un sympathique message de Didier Dousset (Modem), candidat victorieux dimanche dernier à la succession de Jean-Jacques Jégou.

" Le Mouvement démocrate a décidé de soutenir sans ambiguïté Gildas Lecoq pour le second tour des élections municipales à Fontenay-sous-Bois. Je connais ses engagements, sa connaissance des affaires locales et son volontarisme qui sont autant d'atouts pour Fontenay pour les six années à venir. J'invite tous les électeurs qui se sentent proches du Mouvement démocrate à porter leurs suffrages sur sa candidature et à amplifier l'élan du premier tour. Dimanche 30 mars l'enjeu est simple : offrir enfin à Fontenay-sous-Bois un nouveau projet et tourner la page de 50 années d'une même gestion municipale qui a largement montré ses limites et ses errements. "

Marc Fesneau
Secrétaire général du MoDem


---------------------

" Je connais Gildas depuis de nombreuse année et j'ai pu mesurer son dynamisme et sa capacité d'écoute. Humaniste et centriste comme lui, c'est, parce qu'il est le mieux à même d'incarner l'alternance à Fontenay-sous-Bois que je le soutiens avec plaisir et conviction. J'invite toutes celles et tous ceux qui appartiennent à ma famille politique a le soutenir aussi. "


Didier Dousset
Candidat victorieux de la liste Modem-UDI-UMP au Plessis-Trévise

25 mars 2014

Merci, et maintenant osons l'alternance !

Au nom de la liste que je mène, je tiens à remercier les 5.044 électrices et électeurs Fontenaysiens qui nous ont fait confiance dès le premier tour de cette élection municipale.

Dimanche prochain, la liste que je conduis sera la seule face à l'équipe sortante PCF, Front de gauche et extrême gauche.
En effet, le PS a annoncé qu'il se retirait de ce second tour.

Pour la première fois depuis 50 ans, les Fontenaysiennes et les Fontenaysiens ont clairement la possibilité de vivre l'alternance.

Dimanche dernier ils étaient plus de 51% à dire NON au système Voguet.

J'appelle donc l'ensemble des démocrates et républicains Fontenaysiens, humanistes ou progressistes, qui souhaitent, comme notre groupe, une alternance respectueuse de chacun et un projet véritablement tourné vers les habitants à nous rejoindre et à dire NON à 50 ans d'une gestion désormais à bout de souffle.

Vous pouvez compter sur mon ouverture d'esprit, mon énergie et mon expérience pour agir au service de tous les Fontenaysiennes et les Fontenaysiens. Osons l'alternance !

Gildas LECOQ

--------------------
Réunion publique de la liste "Avec Gildas LECOQ, ensemble réveillons Fontenay !" - Jeudi 27 mars à 20h30 à l'école Michelet.

21 mars 2014

Soirée Objectif 2014 de notre équipe

Message de Serge Siksik n°31 sur notre liste

Je tenais à exprimer en quelques mots mon impression ("regard extérieur") sur la soirée de Michelet.

Nous ne doutions pas de Gildas et de ses capacités  innées qui le porteront très loin.

Le meeting d’hier, organisé et orchestré très professionnellement donc très efficacement, fut pour ma part le témoignage du TOUT EST POSSIBLE si la volonté humaine le décide.

Les couleurs de Gildas sont évidentes : républicaines et démocratiques avant tout, ouvertes sur les femmes et les hommes de la Cité sans distinction aucune.

Une volonté authentique anime Gildas pour travailler sur les questions et préoccupations de notre France du 21 è siècle.    

Pas politique mais citoyen, concerné et impliqué dans TOUTES les questions sociétales, je mène des combats contre les systèmes pouvant atteindre les libertés de pensées et d’actions.

Baignée dans un rouge largement  obsolète, notre ville retrouvera la couleur du temps, de l’eau  et de l’espace qui nous tient tant à cœur : le Bleu !

Soyons communicants et convaincants dans nos réseaux afin que nos idées  deviennent le moteur de la  feuille de route pour le Fontenay des 6 prochaines années et +…

Merci pour votre belle dynamique et à très bientôt en Mairie !...

Je ne me suis pas présenté en préambule de ce mail,  je suis le "n°31" .    
Excellent week-end

Serge Siksik

De biens mauvaises méthodes !

Nous sommes à 48h du 1er tour et une sorte de frénésie de la peur semble toucher l'équipe municipale sortante. Sans doute les mauvais sondages, sans doute les mauvaises habitudes prises durant 50 ans dans cette ville, sans aucun doute l'efficace campagne que notre groupe a mené.

Deux exemples symptomatiques de cette peur panique.

Ce matin, Michel Tabanou, adjoint au Maire et membre de la liste de JF Voguet, a publié un article diffamatoire nous accusant d'avoir loué un bus pour remplir notre salle à l'occasion du meeting d'hier. A ma demande et menaçant de porter plainte pour diffamation cet article a été retiré. Signe que le mensonge était réel.




Ce midi ce sont des parents d'élèves scandalisés qui m'ont transmis un mail de Mme Martine Antoine, adjointe de JF Voguet. Ce mail adressé de sa boîte mairie leur joignait un courrier du candidat Voguet. Là encore une bien belle erreur, cela étant prohibé par la loi.


Nous ne lâcherons rien de notre côté. Nous dénoncerons jusqu'au bout ces contournements volontaires de la loi, qui choquent, jour après jour, les Fontenaysiens et qui les invitent dimanche 23 mars à faire entendre leur désir de changement.

Comme je le disais hier soir... La dernière est toujours droite et jamais de gauche. Qui n'est pas adroit est gauche ! encore un signe...




Oui nous allons gagner pour vous et pour Fontenay-sous-Bois

Hier soir s'est tenue la dernière réunion de campagne de cette première partie. Plus de 300 personnes nous avaient fait l'honneur d'assister à ce moment chaleureux et porteur d'espoir.

Oui nous pouvons être fiers de cette campagne menée avec énergie et élan.
Oui nous pouvons être fiers de notre projet pour les Fontenaysiennes et les Fontenaysiens.
Oui nous pouvons croire en un avenir meilleur et en la victoire.

Nous allons gagner car notre projet s'adresse aux habitants et à leur quotidien.
Nous allons gagner et faire gagner Fontenay car nous proposons une nouvelle méthode de gouvernance et de gestion des affaires locales basées sur le pragmatisme et la vision d'avenir que nous avons pour notre ville
Nous allons gagner, enfin, car notre équipe unie est crédible, représentative de nos quartiers et de la population.

Le 23 mars, n'ayez plus peur de l'équipe en place.
Le 23 mars, une autre ville est possible, ne vous abstenez plus, votez. Votez pour une équipe engagée et crédible. Votez pour la liste "Avec Gildas LECOQ, ensemble réveillons Fontenay".

Nous comptons sur vous, vous pouvez compter sur nous.















18 mars 2014

Ma lettre au personnel communal de Fontenay-sous-Bois

Chère Madame, Cher Monsieur,

Les 23 et 30 mars prochains, les Fontenaysiens seront appelés à choisir leur nouvelle équipe municipale pour les six prochaines années. A l'issue de ce scrutin vous aurez donc de nouveaux élus pour administrer cette commune pour laquelle vous travaillez, parfois depuis de très nombreuses années.


Choisir une équipe, c'est d'abord choisir un projet pour notre ville. Comme vous, nous souhaitons que Fontenay soit une ville accueillante et performante, mais également une ville où il fait bon travailler comme employé communal.

 
Parce que j'aime cette ville, où je réside depuis plusieurs années. Parce que, comme vous, je travaille au sein d'une collectivité territoriale, j'ai souhaité, en ma qualité de candidat aux élections municipales, m'adresser directement à vous, agents communaux. Vous exposer mon projet pour le personnel mais également lever les craintes et les rumeurs que certains des autres candidats peuvent, à tort, vous faire passer à mon sujet, telle est mon ambition.


Une fois élu, la première de mes démarches sera de vous recevoir tous un par un, afin de faire votre connaissance et d'entendre vos aspirations et souhaits professionnels. Ainsi, ensemble, nous pourrons définir un plan de travail direction par direction qui permettra à chaque agent d'avoir enfin une visibilité et une explication sur les choix des élus. Ces choix seront déclinés en objectifs de services puis en objectifs individuels. C'est à mon sens la meilleure façon de travailler ensemble pour notre ville, c'est une autre méthode qui a fait ses preuves dans d'autres communes quelles que soient leurs appartenances politiques.
De même, nous souhaitons développer une politique des ressources humaines qui porte les valeurs de notre collectivité :
- Nous recevrons tous les agents à recruter avant leur recrutement.
- Nous favoriserons l'intégration des nouveaux arrivants en organisant une journée d'accueil et des portes ouvertes dans les services.
- Nous renforcerons le dialogue social au-delà des instances de concertation. Ainsi nous
organiserons une fois par an pour l'ensemble des agents communaux des « Assises du personnel » avec questions libres aux élus et aux directeurs.
- Nous regarderons avec attention l'organigramme de la ville afin de le rendre plus lisible et plus efficace.
- Nous assurerons l'équité salariale. A sexe identique, à compétences égales, à âge égal, le salaire doit être le même. A nos yeux la justice salariale est fondamentale.
- Nous favoriserons l'intégration et le maintien dans l'emploi des personnes en situation de
handicap.
- Nous soutiendrons l'insertion professionnelle (accueillir des stagiaires dans les services,
développer l'apprentissage, soutenir les préparations aux concours).
- Ensemble nous assurerons une meilleure performance et une meilleure qualité de service :
· Assurer une diffusion de l'information interne homogène et commune,
· Instaurer des conférences de présentation des politiques menées, des projets en cours sous forme de matinales de travail.
· Soutenir les actions du COS en développant des prestations sociales nouvelles comme
les chèques vacances, les chèques rentrée, la prise en charge par la ville d’une partie du
paiement des mutuelles, la mise en place de prêts à taux zéro, …
- Nous favoriserons la mobilité interne sans l'imposer comme c'est malheureusement le cas : tous les postes vacants seront systématiquement diffusés en interne dans le cadre
d'une transparence.
- Nous développerons les compétences de chacun au travers d'un plan de formation.
- Nous mesurerons le climat social au travers d'un « observatoire social pour agir » en vue de suivre l'évolution de la situation sociale des agents, d'avoir une vision prospective et un dialogue constant.
- Nous conduirons des plans de prévention afin de préserver la santé et garantir la sécurité au travail.
- Nous offrirons une écoute sociale avec un accompagnement individuel et collectif.
- Nous créerons une cellule d'écoute pour agir sur toutes les formes de discrimination dans
le milieu professionnel.


Vous l'avez compris je souhaite garantir une qualité de vie professionnelle gage d'une meilleure qualité de service et aucunement me lancer dans une série de décisions de licenciements comme certains vous le répètent à longueur de journée.

 
Travaillant depuis 15 ans pour une commune je comprends ce que vous pouvez vivre au
quotidien et je suis surtout bien au courant du fonctionnement de notre collectivité pour ne pas me lancer dans une politique qui mettrait en péril les femmes et les hommes qui composent ce service public local trop souvent dénigré.


Voilà ce qu'il me semblait important de vous rappeler. Fontenay-sous-Bois a besoin d'une énergie nouvelle, de méthodes nouvelles pour lui permettre d'aborder sereinement les années futures. C'est le sens de notre projet et de ma candidature, c ’est aussi le sens de ce dialogue que je souhaite initier avec vous.


Gildas LECOQ, candidat aux élections municipales de Fontenay-sous-Bois

L’éthique : une nécessité de gouvernance

L’exemplarité est sans doute, la qualité première qu’attendent les habitants de leur exécutif local. Après 50 ans sans alternance, il sera de notre devoir de remettre en cause certaines habitudes de gestion ou d’actions existantes et de mettre en œuvre une méthode qui permettra de réaliser nos projets.

■ Placer le développement durable et l’intelligence numérique comme socle du projet municipal

● Revoir l’Agenda 21 local, voté à la hâte par la municipalité sortante et redéfinir une véritable feuille de route en concertation avec les Fontenaysiens.
● Développer de nouveaux télé-services via internet dans un plan ambitieux de dématérialisation.
■ Assainir les finances locales.
La réduction des dotations de l'Etat et la montée en puissance des mécanismes de péréquation obligent notre collectivité à avoir une politique financière rigoureuse afin de préserver sa capacité à investir pour l'avenir.
● Veiller à la maîtrise de la fiscalité en contrôlant les dépenses de fonctionnement notamment.
● Dégager, par une maîtrise de nos charges, un autofinacement qui nous permettant d’initier ce plan d’investissement dynamique et indispensable, à la hauteur des exigences des habitants.
● Expliquer et rendre transparent le budget communal.
■ Développer de nouvelles méthodes exemplaires et justes.
● Rationaliser les équipements publics avec comme ambition première de simplifier le quotidien des habitants.
● Refondre l’organigramme des services communaux afin de simplifier les missions des agents communaux et d’agir efficacement pour leur bien être et celui des Fontenaysiens (formations, adaptation des services, dialogue, conventions du personnel…)
● Mettre en place de nouvelles conditions d’attribution des places en crèches ou des logements sociaux.
■ Imaginer l’administration de demain
● Adapter les horaires d’ouvertures des services aux attentes de la population
● Créer un accueil unique et simplifier à l’hôtel de ville (un interlocuteur unique pour toutes
les demandes).

Dans les réflexions sur la gouvernance métropolitaine, Fontenay sera partie prenante pour défendre face à la Métrople du Grand Paris le rôle du maire et des élus locaux, ainsi que l'identité de notre commune.

La sécurité : un droit et des devoirs

La tranquillité est la préoccupation majeure des habitants, c’est pour cette raison que nous avons placé la question de la sécurité au cœur d’un projet dissuasif pour ceux qui refusent de respecter les règles de vie en communauté. Plus qu’un projet, nous vous proposons un « schéma de tranquillité publique local ».

■ Renforcer les effectifs et missions de notre police municipale afin qu’elle puisse concourir efficacement à la sécurité publique : d’une part avec l’ouverture de nouveaux postes – un effectif à terme de 10 à 12 policiers municipaux est envisageable –, d’autre part avec l’attribution de missions nouvelles en complément de celles de la police nationale (prévention auprès de la population, et particulièrement en matière de circulation et de stationnement dans la ville).


■ Œuvrer efficacement à la prévention, au sein du CLSPD, Conseil local de sécurité et prévention de la délinquance, en liaison avec les services sociaux, de la jeunesse et les acteurs éducatifs, mais également avec les bailleurs sociaux et les associations de locataires et de quartiers. Nous réactiverons ce conseil, ce que la municipalité a trop rarement fait.
■ Créer un observatoire de la délinquance et des incivilités afin d’évaluer les moyens nécessaires et justes à mettre en œuvre pour endiguer ces débordements qui nuisent à la qualité de vie. Sans radicalisme, ni laxisme, cet observatoire permettra concrètement de proposer des solutions adaptées aux problèmes relevés.
■ Aider et accompagner les victimes :
● En veillant à la diffusion d’une information sérieuse et efficace, par les services municipaux, de l’existence et des compétences d’un Point d’accès au droit et à la médiation dans la ville : lieu d’accueil, de soutien, de résolution amiable de certains conflits et d’aide aux victimes.
● En considérant l’accompagnement des victimes, quelle que soit la gravité de l’infraction, comme une priorité, et en les orientant vers les Bureaux d’aide aux victimes, en partenariat avec le commissariat de police.
● En réfléchissant avec le Conseil départemental de l’accès au droit du Val-de-Marne (CDAD) à la création, sur notre territoire, d’une Maison de Justice (MJD) qui assurerait une présence de proximité et permettrait un traitement judiciaire rapide, adapté et lisible des infractions de petite et moyenne gravité, caractéristique de la délinquance quotidienne.
■ Sortir du tabou de la vidéo protection. Fontenay ne peut plus refuser, pour des raisons idéologiques, d’utiliser la vidéo-protection (déploiement d’un dispositif de caméras de vidéo-protection ou sécurité
aux abords des établissements scolaires, des carrefours, des commerces, des lieux de vie et des gares…).
■ Agir par arrêté municipal pour lutter contre les rassemblements nocturnes qui posent des problèmes aux commerces et en demandant, s’il le faut, un aménagement de l’amplitude horaire de certains commerces qui les faciliteraient.
Placer la sécurité routière au cœur de notre action en agissant concrètement sur certains carrefours et certaines rues dangereuses (Stalingrad, Parmentier, République, Verdun-Gallieni, Victor-Hugo,
Clos d’Orléans, de Lattre de Tassigny, pour n’en citer que quelques unes).


La sécurité à Fontenay, c’est un droit pour les habitants et des devoirs pour la municipalité.

Le rayonnement : une ambition fédératrice

Notre ville doit pouvoir offrir des moments de convivialité partagée et rendre son territoire accueillant en redonnant cette fierté perdue à ses habitants.

La Culture
■ Devenir un pôle de la culture pour tous.

● Définir une politique culturelle lisible et visible.
● Placer la musique au coeur du projet culturel (classique, jazz, urbaine, populaire...).
● Développer un projet-pilote musical et social sur le modèle d’El Sistema vénézuélien (création d’un orchestre symphonique de jeunes des quartiers) avec accompagnement social et éducatif.
● Créer de grands événements populaires en rapport avec l’histoire et les qualités de notre ville. Rendre gratuit le concert de la Madelon pour tous les Fontenaysiens.
● Proposer, l’été, des séances de cinéma en plain air dans nos quartiers.


● Adapter nos équipements culturels en fonction de leur situation, de leur ambition mais également des axes de circulation et de transports afin de renforcer leur accessibilité au plus grand nombre.
● Refondre notre conservatoire en un seul et même bâtiment doté d’un auditorium permettant l’organisation des auditions, de concerts mais également de spectacles de théâtre.
● Soutenir la nouvelle génération d’artistes, Fontenay doit être un laboratoire d’expérimentations et de soutiens aux artistes.



Le Sport
■ Faire rayonner Fontenay autour des valeurs sportives.
● Soutenir la pratique du sport loisir ou de compétition en organisant des événements fédérateurs.
● Intégrer les équipements sportifs dans notre plan de rénovation global afin d’offrir des structures permettant la pratique dans des conditions de sécurité. Une attention particulière sera portée aux annexes (sanitaires, vestiaires et locaux pour les responsables associatifs).
● Définir une clef de répartition des subventions municipales qui soit commune à chacune des associations.
● Mener un audit de l’utilisation des équipements afin de pouvoir rationaliser et augmenter les créneaux horaires à destinations des associations.
● Soutenir l’accès à la pratique du sport aux personnes handicapées comme aux non-adhérents à un club.
● Créer une école de l’arbitrage et du respect (en accord avec les fédérations et le ministère concernés)


Le Tourisme
■ Développer Fontenay comme destination touristique.
● Développer et professionnaliser la création d’un tourisme d’affaire en associant les composantes classiques du tourisme (transport, hébergement, restauration, commerce de proximité...) avec une activité économique pour l’entreprise (séminaires ou conventions) autour de Péripôle et du pôle d’entreprises du Val-de-Fontenay.


La notoriété
■ Reconquérir notre image de marque.
● Adapter notre communication et notre information aux médias de notre époque pour permettre à chacun de savoir ce qui se passe dans sa ville.
● Valoriser les initiatives innovantes et positives et les soutenir au-delà des frontières de notre ville (sponsoring, mécénat, partenariats...).


Les relations internationales
■ S’ouvrir sur le monde.
● Développer de nouveaux jumelages avec des villes anglophones et hispanophones.
● Proposer des échanges internationaux basés sur la culture, le sport et le développement économique et pas seulement sur des actions caritatives.

L’harmonie sociale : un accompagnement moderne

Fontenay est riche et fière de la diversité de ses habitants. Nous souhaitons aller encore plus loin pour répondre à leurs attentes et à leurs besoins.

■ Réviser les objectifs du plan local de l’habitat afin d’agir réellement en matière de logements sociaux à destination des personnes en attente de solution.
■ Agir sur le développement et la requalification de ces logements sociaux. Au-delà de la politique
du nombre, nous militons pour une politique de la qualité.
■ Veiller à ce que les bailleurs s’engagent au bon entretien des ascenseurs, des parties communes
(parking, caves, cages d’escaliers, locaux poubelles,…) et des espaces verts de proximité (Coeur d’îlot, cours d’immeubles, jardins,…) afin de permettre aux locataires de bénéficier de logements décents et d’une vie de quartier apaisée.
■ Pratiquer une politique d’accession sociale à la propriété en conventionnant avec les bailleurs présents dans la ville.

■ Répartir équitablement la solidarité locale (refonte du quotient familial, extension du budget et des services accessibles avec le pass solidaire,…).
■ Engager la ville dans des actions concrètes de santé publique en développant des Ateliers Santé Ville, permettant la meilleure transmission de l’information autour des grandes problématiques en matière de santé.
■ Développer les moyens consacrés à l’aide d’urgence et veiller à l’accompagnement des bénéficiaires.
■ Réactiver la Charte ville-handicap en transformant le plan d’engagement en un véritable plan handicap dans la ville (abaissés de trottoirs, mise à niveau des arrêts de bus, accessibilité aux équipements publics, aides à la mise en accessibilité des commerces, adaptation du site internet municipal aux normes d’accessibilité en vigueur, création de logements relais, soutien aux associations actives…).
■ Créer un comité consultatif de l’action sociale autour des nombreuses associations qui oeuvrent dans ce domaine.
■ Engager la remise sur le marché des logements vacants.

La famille : une priorité partagée

Nous pensons que l’une des spécificités de notre ville est que chacun y trouve sa place, quel que soit son âge, sa condition sociale ou son quartier. Notre pacte communal d’avenir est donc tourné vers toutes les générations et tous les fontenaysiens.

La petite-enfance.
S’il est bien un domaine dans lequel Fontenay a vraiment beaucoup de retard c’est bien celui de sa capacité d’accueil en crèches qui reflète son manque d’anticipation dans l’évolution des familles Fontenaysiennes.

- Augmenter la capacité d’accueil actuelle

■ Refondre totalement les modalités d’attribution des places en crèches en organisant des commissions transparentes et publiques.
■ Mettre en réseau autour du Relais d’assistante maternelle l’ensemble des filières de gardes (crèches publiques, privées, assistantes maternelles, gardes partagées etc…)
■ Créer des vacations de psychologues pour les familles et le personnel.
■ Aider au développement des crèches d’entreprises et soutenir les initiatives associatives.
■ Veiller à développer l’accueil des jeunes enfants handicapés dans nos structures, ainsi que le développement d’animations intergénérationnelles avec nos aînés.
■ Expérimenter une crèche de nuit pour les familles monoparentales travaillant soirée ou de nuit.

L’enfance.
Ville amie des enfants, Fontenay-sous-Bois se doit de faire plus encore dans ce domaine. Ainsi nous proposons d’améliorer le nécessaire dialogue entre les différents acteurs concernés avec la création d’un groupe de concertation associant enseignants, parents d’élèves, animateurs, associations, services municipaux et élus en charge de ce domaine.


En raison de l’application de la semaine de 4,5 jours, ce groupe se chargera de mettre en oeuvre dans les écoles :
• Mettre en place un temps d’accueil sans interruption de 7 h 30 à 8 h 45, afin de pallier l’actuelle absence d’ouverture périscolaire entre 8 h et 8 h 45.
• Allonger la pause méridienne à 2 h afin de mieux respecter le rythme de l’enfant dans sa journée d’école, lui offrir de meilleures conditions de restauration, et des activités adaptées.
• Soucieux de l’avenir de nos enfants et de notre environnement, dans le cadre de l’Agenda 21 municipal, nous veillerons à la mise en place de 30% de produits Bio dans les repas des enfants dans nos restaurants scolaires municipaux.
• La prolongation de l’accueil du soir qui permettra de consolider le soutien scolaire et de proposer des activités périscolaires jusqu’à 19 h, afin d’offrir aux familles une amplitude horaire plus importante.
• Le lancement, dans les jours suivants l’élection, d’un appel à projets auprès des associations afin qu’elles puissent proposer des activités sur ces nouveaux temps scolaires.

Dans le cadre de notre projet pour les enfants nous proposons :

• La rénovation de l’offre de séjours (mini séjours, séjours de vacances, classes de découverte) avec de nouvelles thématiques adaptées aux attentes de nos jeunes et facilitant les rencontres, la pratique de sports variés, l’initiation à toutes les formes d’art.
• Le renouvellement du partenariat avec des centres de séjours dans nos régions et à l’étranger, ainsi que le développement de la découverte linguistique et culturelle, grâce au jumelage avec des pays notamment anglophones et hispanophones.
• Accompagner les parents pour qu’ils puissent mieux aider leurs enfants (conférences régulières du type « école des parents »).
• Porter une attention particulière sur la place des enfants en situation de handicap au sein de nos écoles, en adaptant toutes les structures d’accueil. Ce qui aujourd’hui n’est toujours pas fait.
• Rénover et mettre aux normes de l’ensemble des aires de jeux pour les enfants dans nos jardins publics.
• Engager vite la réhabilitation de l’école Paul-Langevin, le lancement d’un programme de rénovation de nos établissements scolaires.
• Réfléchir à la création d’un nouveau groupe scolaire à l’ouest de la ville (Parapluies, Plateau, Dalayrac) afin de désengorger la carte scolaire.
• Créer un conseil municipal des enfants (9-12 ans)
• Renforcer la sécurité à la sortie de nos écoles (vidéo-protection, sécurisation des circulations et contrôle sur les entrées et sorties des élèves...).

La jeunesse.
Accompagner les jeunes de 11 à 25 ans dans leur épanouissement scolaire, professionnel, culturel, sportif, social et local.


■ Intégrer les structures dédiées à la jeunesse à notre plan de rénovation général des équipements municipaux.
■ Développer des synergies visibles avec les associations locales et les acteurs sociaux.
■ Soutenir et valoriser le principe d’aide aux projets des jeunes en y intégrant une charte d’objectifs (en tenant compte des notions de citoyenneté, développement durable, inter-génération, emploi-formation…).
■ Systématiser la participation active des jeunes dans les grands projets d’animation de la ville (Madelon, Scènes ouvertes lors de la fête de la musique, Kosmos, …).
■ Adapter les services municipaux et leurs missions aux attentes et aspirations des familles.
■ Faire évoluer le Point information jeunesse (PIJ) en un Programme local d’action auprès des jeunes (PLAJE) au sein duquel pourra être développé un Service dédié aux stages et à la formation (en liaison avec la Mission Locale pour l’Emploi des jeunes, la Direction des Ressources Humaines et le service Economique de la Ville, les services sociaux, les associations et les entrepreneurs et
commerçants locaux).
■ Accompagner et aider les jeunes à l’obtention de « sésames » citoyens garant de leur autonomie (permis de conduire, BAFA, Brevet de secourisme…).
■ Soutenir la création de Résidences Étudiantes.

La famille.
■ Organiser l’accueil et l’accompagnement des familles en proposant une Journée des Associations et des services municipaux.
■ Refondre complètement le quotient familial permettant à tous de bénéficier de tarifs adaptés à leurs ressources.
■ Accroitre les services accessibles par le biais du pass solidaire.
■ Organiser des cessions de discussion, d’échanges et de débats dans l’esprit de « l’école des parents » afin de confronter les expériences mais aussi de proposer des solutions.
■ Élaborer un programme d’actions de proximité pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les seniors.
■ Créer un service dédié aux seniors, parce que les actions destinées à nos ainés ne peuvent se résumer à de seules actions sociales.
■ Proposer des prestations répondant à leurs besoins et un programme d’animations adaptées à chaque génération de retraités (ex. : cafés thématiques, ateliers intergénérationnels).
■ Veiller au maintien des actions de lien social et de solidarité existantes (colis, banquets) en prenant soin d’étendre ces actions à toutes celles et à tous ceux qui pourraient en bénéficier et qui, aujourd’hui, en sont pourtant injustement exclus.
■ Créer un Conseil des seniors et ainsi bénéficier de la richesse de leur expérience, en les associant enfin à la démocratie locale.
■ Aider au maintien à domicile sera avec un travail spécifique sur l’ensemble des services à proposer à nos aînés valides ou souffrant de handicaps (distribution de repas assurée le dimanche par les services communaux, service de déplacements accompagnés, foyers-logements, accessibilité des lieux publics à tous…).
■ Faire, en matière de santé, de la prévoyance et du dépistage des priorités : gratuité du dépistage de la maladie d’Alzheimer dans tous les centres de santé municipaux.
■ Faciliter l’accès des jeunes retraités aux multiples associations et développer un réseau intergénérationnel de bénévoles.

13 mars 2014

Mes réponses aux parents d'élèves sur les rythmes scolaires !

"Je vous remercie tout d’abord de me donner l’occasion de m’exprimer sur cette question des rythmes scolaires et plus largement sur mon projet à destination des familles. Au préalable, il m’apparaît important de vous préciser qu’à titre personnel et au nom de celui de ma liste « Avec Gildas LECOQ, Ensemble réveillons Fontenay », je ne suis pas favorable à ce projet décrété par le gouvernement socialiste. Non que la question des rythmes scolaires ne soit pas une bonne question, père de trois enfants, je connais cette problématique qui touche les parents, mais, simplement, parce que je ne comprends pas la frénésie qui conduit le gouvernement à forcer les villes à mettre en place la semaine de 4,5 jours dans un délai de 2 ans. Tout ceci coute très cher dans la période de crise que nous traversons et mériterait que chaque ville prenne le temps pour sereinement mettre en œuvre ce décret. Toutefois, et parce que je suis légaliste, j’appliquerai ce décret, même si je suis persuadé qu’en cas de défaite électorale aux municipales, des listes de la majorité présidentielle ou ayant soutenu le président, le report ou le retrait de ce décret, sera l’une des garanties que le gouvernement pourra donner aux citoyens pour lui montrer qu’il a entendu la voix des urnes ! Cela me semblait important d’être mentionné en introduction de mes réponses.
- la pause méridienne doit-elle être allongée à 2h pour toutes les écoles, sachant que ces dernières n'ont pas toutes les mêmes besoins et contraintes ? Le projet de journée pourrait-il, de ce fait, être différent selon les écoles et comporter deux alternatives par exemple ?

C’est une excellente question puisque nous savons que nos équipements scolaires, à Fontenay, ne sont pas tous adaptés à la même mise en œuvre de la semaine de 4,5 jours, de part leur taille ou le nombre des locaux encore libres dans certains établissements.

Dès lors que faire ? Nous sommes favorables à l’allongement de la pause méridienne à 2 h afin de mieux respecter le rythme de l'enfant dans sa journée d'école, de lui offrir de meilleures conditions de restauration dans les écoles où les effectifs sont élevés, et des activités adaptées.

Concernant la possibilité d’un fonctionnement différencié dans certains établissements scolaires, je ne peux pas me permettre d’y répondre seul puisque la réforme étant un projet initié et porté par l’Education nationale, l’organisation arrêtée doit être approuvée par l’inspection académique de la circonscription. Elle pourrait souhaiter, en effet, un schéma commun à toutes les villes rattachées à sa zone d’intervention.

- Proposerez-vous des activités à la pause méridienne ou l'après-midi, et pas uniquement à l'heure du déjeuner ?

- Mettrez-vous en œuvre de véritables activités périscolaires ? Avec qui et quels moyens ? Seront-elles en lien avec les propositions d'associations sportives ou culturelles de Fontenay ?

- Votre projet de journée, combinant temps d'étude et centre de loisirs, tiendra-t-il compte des horaires de travail des parents ?


Les réponses à ces questions dépendront du schéma que nous déciderons ensemble à l’issue de mon élection. Dans le cadre de notre pacte communal d’avenir, nous proposons d'améliorer le nécessaire dialogue entre les différents acteurs concernés avec la création d'un groupe de concertation associant enseignants, parents d'élèves, animateurs, associations, services municipaux et élus en charge de ce domaine. En effet, il me semble important de reprendre totalement la discussion et la démarche de concertation avec les associations de parents d’élèves, le monde éducatif, les animateurs mais également les associations sportives et culturelles de Fontenay qui ont été les grandes oubliées de la première « simili-concertation » menée par l’équipe municipale en place. Dans les jours suivants l'élection, nous lancerons d’ailleurs un appel à projets auprès des associations afin qu'elles puissent proposer des activités sur ces nouveaux temps scolaires. Aujourd’hui, malheureusement, je ne peux que regretter ce manque de méthode et de dialogue.

Sur le temps méridien, des activités libres pourraient être proposées sur des temps courts (activités libres : multi-sport, théâtre, échecs, jeux de cartes, vidéo…) par des animateurs diplômés sur la pause méridienne permettant ainsi aux enfants qui le souhaitent de participer à ces ateliers pendant que leurs camarades déjeunent et vice versa.

Concernant les activités de l’après-midi, il est à mon sens difficile d’y répondre de manière isolée sans prendre en considération la totalité de la journée de l’enfant et l’articulation entre le temps scolaire et périscolaire. Si l’organisation retenue après la nouvelle concertation que nous mènerons ensemble, libère du temps aux enfants l’après-midi, il est évident que nous mettrons en place des activités (reposant sur un projet éducatif validé par le groupe de concertation que nous aurons créé), encadrées par des animateurs diplômés en liaison avec certaines associations culturelles et sportives, si elles ont des projets à proposer qui soient réalisables. Il nous faudra également intégrer les contraintes des locaux et équipements (sportifs ou culturels notamment) disponibles. Enfin, cette réforme des rythmes scolaires, qui doit être mise en place dans l’intérêt de l’enfant et des familles, n’est qu’une partie du projet que nous portons pour améliorer le quotidien des familles et les prestations qui leur sont proposées. Il porte entre autre sur :

- La mise en place d'un temps d'accueil sans interruption de 7 h 30 à 8 H 45, afin de pallier l'actuelle absence d'ouverture périscolaire entre 8 h et 8 h 45 dans toutes les écoles de la ville.

- La prolongation de l'accueil du soir qui permettra de consolider le soutien scolaire et de proposer des activités périscolaires jusqu'à 19 h, pour les maternelles et élémentaires, afin d'offrir aux familles une amplitude horaire plus importante.

Soucieux de l'avenir de nos enfants et de notre environnement, dans le cadre de l'Agenda 21 municipal auquel il conviendra de fixer des objectifs clairs et quantifiables, nous veillerons à la mise en place de 30% de produits Bio dans les repas des enfants dans nos restaurants scolaires municipaux.

Nous serons également très attentifs aux problématiques d’hygiènes, dont certains d’entre vous m’ont parlé depuis quelques jours à La Fontenaysienne (qui prépare les repas) et qui peuvent légitimement inquiéter les parents.

Dans le cadre de notre projet pour les enfants nous proposons aussi :
- La rénovation de l'offre de séjours (mini séjours, séjours de vacances, classes de découverte) avec de nouvelles thématiques adaptées aux attentes de nos jeunes et facilitant les rencontres, la pratique de sports variés, l'initiation à toutes les formes d'art.

- Le renouvellement du partenariat avec des centres de séjours dans nos régions et à l'étranger, ainsi que le développement de la découverte linguistique et culturelle, grâce au jumelage avec des pays notamment anglophones et hispanophones.

- La mise en place d'une politique d'accompagnement des parents pour qu'ils puissent mieux aider leurs enfants (conférences régulières du type « école des parents »).

- Une attention particulière sur la place des enfants en situation de handicap au sein de nos écoles, en adaptant toutes les structures d'accueil. Ce qui aujourd'hui n'est toujours pas fait.

- La rénovation et la mise aux normes de l'ensemble des aires de jeux pour les enfants dans nos parcs et jardins publics.

- L’engagement rapide de la réhabilitation de l'école Paul-Langevin, le lancement d'un programme de rénovation de nos établissements scolaires. Nous réfléchirons à la création d'un nouveau groupe scolaire à l'ouest de la ville afin de désengorger la carte scolaire.

- D’insister auprès du conseil général pour qu’un 4e collège soit enfin construit dans notre ville.

- Le renforcement de la sécurité à la sortie de nos écoles (sécurisation des circulations et contrôle sur les entrées et sorties des élèves...).

- L’augmentation pour les parents de très jeunes enfants du nombre de berceaux dans les crèches municipales. Nous soutiendrons les initiatives allant dans ce sens, qu’elles soient associatives, privées ou crèches d’entreprises. Nous souhaitons enfin à titre expérimental, créer une crèche de nuit pour les familles monoparentales qui travaillent de nuit ou très tôt le matin.

Voilà ce que je pouvais vous donner comme éléments sur notre projet et les réponses à vos questions. Souhaitant vous avoir convaincus qu’une autre méthode est possible et surtout souhaitable pour notre ville, je vous prie de croire, chers responsables d’associations de parents d’élèves, chers parents, en l’expression de mes sincères salutations."


Gildas LECOQ

12 mars 2014

La citoyenneté : une participation active

Nous souhaitons développer l’accompagnement à la citoyenneté et à la représentativité active dans la cité.
 
■ Créer un conseil des enfants (9-12 ans)
■ Créer un conseil de la jeunesse (15-18 ans) et l’impliquer dans les conseils de quartiers
■ Créer un conseil des aînés et ainsi bénéficier de la richesse de leur expérience, en les associant enfin à la démocratie locale.
■ Impliquer ces conseils au sein des conseils de quartiers
■ Créer un fonds d’initiatives de quartier pour permettre de résoudre plus rapidement certaines problématiques de quartier.
■ Organiser régulièrement une permanence des élus dans chacun des quartiers
■ Consulter et concerter avec les habitants et les associations. Chaque projet d’importance fera l’objet de réunions publiques et d’expositions extérieures dans la ville.
■ Nommer un médiateur municipal chargé de régler les problématiques de voisinages et de quartiers.
■ Veiller au respect de l’esprit Républicain et laïc au sein du Conseil municipal et de l’ensemble
des équipements publics. La devise de notre République sera ainsi gravée sur l’ensemble des écoles.
■ Donner sa place à l’opposition municipale en lui garantissant un droit d’expression dans le respect du règlement intérieur du Conseil municipal et des textes de loi.
■ Publier sur internet des données municipales en Open data


11 mars 2014

Les grands projets : une ambition déterminée

Entrée dans le XXIe siècle Fontenay doit se réveiller ! Nous sommes déterminés à lancer une politique de grands projets, générateurs d’emplois, destinée à (enfin) préparer l’avenir de Fontenay.
 

■ Proposer un plan de rénovation et de rationalisation des équipements publics pour se donner les moyens d’offrir aux habitants des bâtiments de qualité, aux normes et adaptés aux services que nous voulons rendre (écoles, équipements, sportifs, crèches…).

■ Créer les équipements publics de demain.
Le conservatoire pourrait voir le jour dans les locaux et la parcelle de l’ancienne école Jeanne D’Albret. Nous souhaitons la création d’un nouveau Conservatoire avec un auditorium de 300 places, le réaménagement complet du marché couvert de la place Moreau-David ainsi que la rénovation totale de l’école Paul-Langevin…


■ Relancer une politique dynamique d’investissements pour construire l’avenir en dégageant de l’autofinacement et donc en veillant à réduire le train de vie de la collectivité.


■ Initier un plan de réhabilitation de la voirie (trottoirs, voies, places, éclairage public…). Ce programme permettra aussi de relancer le développement du commerce de proximité dans certains quartiers.


■ Création de liaisons urbaines entre nos quartiers et autour des axes de transit (Réhabilitation des Boulevards de Verdun et Gallieni, Réaménagement du Village et de la place Moreau-David…).


■ Initier les actions de renouvellement urbain
(réaménagement de la dalle des Larris par exemple).


■ Soutenir le développement de Péripôle, générateur d’emplois locaux qui contribuent au développement économique de notre ville.

10 mars 2014

Réveillons notre qualité de vie

Si la qualité de vie se mesure à la qualité du cadre de vie, elle est pour nous aussi nécessairement attachée à la mise en place d’actions offensives en matière de réhabilitation urbaine.

■ Réhabiliter, entretenir, embellir nos rues et nos places
● Créer et réaménager les places dans nos quartiers, nécessaires lieux de convivialité (place Michelet, place du général Leclerc, place Moreau-David, dalle des Larris, place Marcel-Paul, friche Michelet…)
● Mettre en place un plan de réhabilitation de la voirie et de l’éclairage

■ Soutenir les transports et apaiser la circulation
● Renforcer le maillage en transports en commun sur l’ensemble du territoire, en adaptant les réseaux complémentaires et notamment les lignes de bus aux spécificités nouvelles en veillant à la simplification des trajets.
● Soutenir enfin le prolongement de la ligne 1 du métro et la poursuite de la réduction des nuisances sonores le long des voies du RER et de l’A86.
● Veiller à ce que les engagements pris par le Syndicat des transports en Ile-de-France (Stif) soient tenus : création de la ligne 15 avec passage à Val-de-Fontenay, prolongement de la ligne 1 jusqu’à Val-de-Fontenay.
● Accueillir des bornes d’autolib dans la ville.

■ Préserver notre patrimoine bâti
● Poursuivre et finaliser les Aires de mise en valeur du patrimoine (AVAP) afin de préserver le caractère patrimonial de certaines habitations et quartiers.
● Mettre en place un dispositif exceptionnel d’aides techniques, administratives et financières afin de soutenir la mise en œuvre d’une campagne de ravalements
● Lutter contre l’habitat indigne en initiant notamment une Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) dans le quartier de l’avenue de la République, par exemple, afin d’aider les propriétaires et locataires à réhabiliter les immeubles anciens.

■ Préserver l’identité des quartiers en luttant contre la densification de nos quartiers résidentiels. Au sein de l’Association des collectivités territoriales de l’Est parisien, nous ferons pression pour que le gouvernement socialiste revienne sur sa décision de transférer à la Métropole de Paris l’application de notre Plan local de l’urbanisme et la gestion de la politique du logement dans notre commune.

■ Développer et accompagner l’activité économique et commerciale dans les quartiers en désertification de commerces de proximité.
● Assurer la réhabilitation des quartiers commerciaux et leur sécurisation (Bd de Verdun, Village, rue Dalayrac, Jean-Zay, Larris…) qui permettra à de nouveaux commerçants de s’installer.
● Agir par le biais du droit de préemption commercial afin de maintenir des commerces mixtes dans nos quartiers.
● Soutenir le développement économique par l’écoute et l’animation locale.
● Accompagner les associations de commerçants afin de pouvoir travailler dans un esprit gagnant-gagnant.
● Réaménager les places des marchés forains afin de créer un véritable esprit de marché et ainsi développer leur qualité et leur attractivité.

■ Renforcer la propreté urbaine
● Créer un baromètre d’évaluation et de satisfaction auprès des habitants.
● Redéployer les équipes de nettoyage dans nos quartiers en tenant compte du baromètre d’évaluation.
● Mettre en place chaque semaine une opération « Coup de Balai proximité » dans une rue spécifique, permettant le nettoyage mais aussi le diagnostic complet de la voirie ainsi que le retrait des véhicules épaves ou ventouses.
● Créer un numéro de téléphone spécifique et gratuit « Allo Fontenay propreté » permettant d’alerter les services sur d’éventuels dépôts sauvages.
● Dialoguer avec les villes riveraines afin d‘intervenir ensemble (dates communes de dépôts des encombrants, mutualisation de la déchetterie, nettoyage commun des rues frontalières,…).
● Travailler sur la formation et l’information pédagogique en nous appuyant sur le Conseil municipal des enfants, des jeunes, mais aussi auprès des associations et conseils de quartier.

■ Définir autrement le stationnement
● Aménager les places de stationnement en surface.
● Maintenir la gratuité du stationnement pour les Fontenaysiens avec création de zones bleues supplémentaires mais également vertes (4h30) et rouges (15 minutes).
● Créer des parkings publics en souterrain ou en surface.
● Créer une véritable carte de stationnement résidentiel facilitant le stationnement des fontenaysiens dans leur ville.
● Faire respecter la réglementation en matière de stationnement afin de faire respecter la rotation des véhicules.


Adapter notre ville à son siècle c’est dessiner ensemble la ville que nous souhaitons en respectant sa spécificité et ses habitants, voilà la définition d’une ville apaisée qui respecte son histoire, sa topographie particulière, ses quartiers leurs commerces, les piétons, les cyclistes et les automobilistes.

09 mars 2014

Notre liste

1.    M. Gildas LECOQ, 41 ans - directeur de cabinet et de la communication d'une collectivité territoriale
2.    Mme Brigitte CHAMBRE-MARTIN, 55 ans - avocate
3.    M. David GUYOT, 47 ans - chargé de missions
4.    Mme Sana RONDA, 49 ans - chef d’entreprise
5.    M. Philippe DE LA CROIX, 55 ans - producteur de spectacle
6.    Mme Geneviève LOUICELLIER-CALMELS, 53 ans - comptable
7.    M. Christophe ESCLATTIER, 56 ans - directeur des ressources humaines, conseiller municipal
8.    Mme Brigitte ROCHE, 60 ans - employée de Banque
9.    M. Lionel BERTRAND, 42 ans - ingénieur
10.   Mme Martine RIOU, 58 ans - chargée de missions, conseillère municipale
11.   M. Sylvain TERRIER-DURAISIN, 44 ans - juriste de banque
12.   Mme Pascale LEMERCIER, 53 ans - collaboratrice d’agent d’assurance
13.   M. Gérard COUILLEC, 59 ans - retraité d’une entreprise de transport public, président d’association
14.   Mme Marie-Thérèse BONFIGLI, 51 ans - consultante en développement international
15.   M. Dominique CRAVE, 42 ans - chef de projets
16.   Mme Gwladys SZKOPINSKI, 26 ans - chef de produits
17.   M. Bruno GUARNIERI, 41 ans - enseignant et formateur en langues
18.   Mme Julia ABDO, 31 ans - enseignante
19.   M. Marc RIGUIDEL, 53 ans - fonctionnaire territorial
20.   Mme Marie BENVENUTI, 27 ans - fonctionnaire territorial
21.   M. Guillaume FORVEILLE, 35 ans - chargé de production
22.   Mme Nathalie GIRARD, 42 ans - consultante en conduite de changement
23.   M. Philippe BERTHELOT, 65 ans - retraité, président d’association
24.   Mme Claire BOURDON, 47 ans - directeur adjoint du contrôle des assurances
25.   M. Jean-Pierre BERNARD, 57 ans - gardien d’immeubles
26.   Mme Youna LESAINT, 18 ans - étudiante
27.   M. Gautier BRODEO, 37 ans - ingénieur
28.   Mme Laurence HERLEM, 55 ans - conseillère en insertion professionnelle
29.   M. Eric BONNEMAIN, 53 ans - directeur écoute client
30.   Mme Claire FAKAM, 52 ans - secrétaire de la vie scolaire dans un collège
31.   M. Serge SIKSIK, 57 ans - conseil en ressources humaines
32.   Mme Agnès JACQUEMOT, 65 ans - retraitée
33.   M. Robert VALIN, 63 ans - chef d ’entreprise
34.   Mme Ingrid BURDIN, 39 ans - chef de projets
35.   M. Gary ESCOBAR, 23 ans - étudiant en droit
36.   Mme Pauline FERREIRA-THERET, 26 ans - chef de projets scientifiques en microbiologie
37.   M. Frédéric BUFFIN, 62 ans - retraité
38.   Mme Pascale FAURE, 52 ans - agent d’assurance
39.   M. Sofiane GUILLIN, 19 ans - étudiant
40.   Mme Huguette TIRFOIN, 82 ans - retraitée
41.   M. Pierre Antoine SALLES, 51 ans - directeur de centre de loisirs
42.   Mme Lucie ABITBOL, 69 ans - retraitée
43.   M. Francis DUCHATEAU, 67 ans - artisan coiffeur
44.   Mme Geneviève MARMILLOD, 80 ans - retraitée, présidente d’une association de quartier
45.   M. Marc TUVERI, 50 ans - standardiste

08 mars 2014

Interview de Gildas LECOQ à Radio Alfa, la radio de la communauté portugaise d'Île-de-France

A l'occasion des élections municipales, Gildas LECOQ, candidat soutenu par l'UDI et l'UMP était interviewé par la radio de la communauté portugaise d'Île-de-France, radio Alfa.

Pose de la première pierre du Campus de la société générale.

Ce matin nous avons participé à la pose de la première pierre du Campus de la société générale. Avec ce projet Fontenay peut enfin se permettre d'espérer se réveiller dans le domaine économique ! Avec Brigitte Chambre Martin, Christophe Esclattier et Sylvain Terrier-Duraisin mes colistiers nous avons pu découvrir ce site de 23.000 m² qu accueillera 89.000 m² de bureaux.






07 mars 2014

Journée de la Femme : quand l'équipe de JF Voguet dérape

En annonçant ma candidature j'avais fait le vœu que je souhaitais une campagne digne et respectueuse. Force est de constater que certains membres de l'équipe de supporters de Monsieur Voguet ne savent pas vraiment ce que cela veut dire. A l'insulte ils ont ajouté la misogynie prouvant une fois de plus que derrière de beaux discours, certaines valeurs nauséabondes sont tenaces.

Alain Régnier, c'est le bon gars, la bonne pâte dans une équipe de campagne, le type qui colle, qui colle, et qui recolle. Le type qui vous aborde avec sympathie et vous dit droit dans les yeux "Monsieur Lecoq une élection c'est la guerre et comptez sur nous pour vous attaquer alors lâchez vous contre nous !". Bref derrière la bonhommie d'apparence, se cache une gauche extrême et virulente.

Oui camarade Régnier ces mots je m'en souviens et, aujourd'hui, à l'heure où j'écris ces quelques lignes à votre sujet ils me feraient presque sourire si vos propos à l'encontre de Brigitte CHAMBRE-MARTIN, numéro deux sur notre liste, ne reflétaient pas une valeur que je trouve abject dans la nature humaine, à savoir la misogynie. A la veille de la Journée de la femme, que JF Voguet et l'ensemble des femmes de votre équipe vont célébrer, je vous avoue que vos propos étalés sur les réseaux sociaux me donnent la nausée. Vous vous trouvez sans doute drôle, et c'est en cela que je vous plains, d'avoir écrit pour qualifier Brigitte : "Et bien la voilà, l' UMP, depuis le temps qu'elle se cache derrière l'UDI pour pouvoir mieux picorer notre ville ! Et bien elle va " é Copé " avec le coq . Et oui poupoule ! Elle est bien cette campagne électorale avec une seule liste de GAUCHE, Fontenay pour Tous.". 

Vois-tu camarade Régnier, qualifier ainsi une femme politique est, au-delà de l'inélégance, juste le reflet de ta misogynie rampante. Je suis persuadé qu'à la lecture de ce billet tu te gausseras de rire fier de la vanne à 2 euros qui trône sur le mur de ton profil facebook. Mais cela ne fera rire que toi, et je suis certain qu'une partie des femmes de la liste de JF Voguet, que tu soutiens, se diront avec sincérité "quel c.. ce Régnier" et elles auront raison. 

De mon côté je demande officiellement à M. JF Voguet de se désolidariser de tes propos comme il a su si bien le faire après les insultes proférées à l'encontre de cette femme de 84 ans, ancienne miss France, qu'un autre de ses lieutenants avait trouvé drôle de tourner en ridicule (autre dérapage). Je te demande également de présenter des excuses publiques à notre co-listière, tu lui dois au moins cela. Si ce message ne disparaît pas avant demain de ton mur, il confirmera, dès lors, qu'aujourd'hui à Fontenay-sous-Bois, qualifier une femme de "poupoule" est juste normal. 

Nous ne considérons pas une campagne électorale comme un jeu ni une guerre, et nous savons combien les habitants sont lassés de ce genres d'agissements.



Gildas LECOQ 

PS/ Il y a 3 listes de gauche à Fontenay !  

04 mars 2014

Notre liste : David GUYOT

N°3 - David GUYOT, 47 ans - Chargé de missions dans une entreprise publique de transport

Natif du Val-de-Marne, Fontenay-sous-Bois est désormais sa ville depuis 6 ans. Après une carrière dans le milieu sportif associatif dans l’Est parisien, David Guyot situe son activité dans la responsabilité sociale de l’entreprise à l’aune de l’amélioration de la qualité des relations humaines et sociales au travail. Avant toute chose, David Guyot inscrit son engagement politique dans la tradition républicaine et la devise inscrite sur le frontispice de nos mairies : « Liberté, Egalité, Fraternité ». Homme d’écoute et de dialogue, son approche est de centre gauche, il considère que l’enjeu majeur est de trouver le point d’équilibre entre l’efficacité économique et la justice sociale, leviers de la performance globale et piliers d’une société durable. Il souhaite favoriser et améliorer la qualité de vie dans la ville, développer la vie des quartiers, autour entre autres du sport et de la diversité.

Notre liste : Brigitte CHAMBRE-MARTIN

N°2 - Brigitte CHAMBRE-MARTIN, 55 ans - Avocate

Fontenaysienne depuis 18 ans, Brigitte Chambre-Martin est mariée et mère de 4 jeunes adultes. Active et engagée pour notre cité, elle invite,  toutes celles et à tous ceux qui croient au réveil de Fontenay, à rejoindre cette équipe de rassemblement qu’elle mène aux côtés de Gildas Lecoq. Avocate, médiatrice et membre de « l’Association des Médiateurs Européens »,  ancienne responsable de l’association « Vivre Fontenay Autrement », elle est avant tout une femme d’écoute, de dialogue et de concertation.
Sympathisante, puis militante à l’UMP, en juin 2013, Brigitte Chambre-Martin a reçu l’investiture de sa famille politique pour les élections municipales 2014 à Fontenay-sous-Bois. Chef de file de l’UMP locale, elle décide de rejoindre le groupe « Ensemble, réveillons Fontenay » et de participer, dans l’union, à la campagne que mène Gildas Lecoq.

« Il m’apparaissait nécessaire que nos équipes s’unissent, sans ambiguïté, contre une majorité municipale discordante, sans vision et sans souffle. Avec Gildas Lecoq dans cette liste d’union et d’ouverture, je prends toute ma part dans l’élaboration des projets, pour promouvoir une ville juste et harmonieuse, fruit de sa diversité et facteur de cohésion sociale. Ma présence effective sur le terrain me permet d’aller à la rencontre des Fontenaysiennes et des Fontenaysiens pour débattre, avec eux, de tous les sujets locaux qui les préoccupent. Je revendique, en leur nom, un programme constructif, partagé d’espoir et de solidarité »