31 mars 2015

Fontenay-sous-Bois : Préparation du Budget 2015

Ce soir avec les membres de notre groupe Ensemble, réveillons Fontenay, nous participerons à la commission des finances préparatoire au conseil municipal du 9 avril prochain à l'occasion duquel sera présenté le Budget primitif 2015.

Pour mémoire, l'intervention lors du débat d'orientations budgétaires que j'ai faite au nom de notre groupe :


Débat d'orientations budgétaires - Fontenay 13... par GLECOQ

Merci

MERCI


Après deux mois d'une campagne intense et dynamique, 45% des électeurs du canton de Fontenay-sous-Bois et de Vincennes-Est, nous ont accordé leur confiance à l’occasion du deuxième tour des élections départementales.

Nous tenons à remercier sincèrement les 7.530 électeurs qui, par leur vote, ont soutenu le projet innovant et équitable que nous proposions pour le Val-de-Marne. 

Ce résultat démontre une progression des candidats d'union de la Droite et du Centre sur ce territoire.
La majorité a choisi d'élire des conseillers du Front de Gauche pour représenter nos communes au Département et lui permettre ainsi de rester le dernier département communiste.

Une alternative dans notre ville est nécessaire. Déterminés, nous allons poursuivre, avec vous, la reconquête de notre territoire.

Brigitte Chambre-Martin et Gildas Lecoq

------------------

Résultats à Fontenay-Vincennes :

38.398 inscrits
17.406 votants
670 blancs et nuls
16.736 suffrages exprimés
45,33% de participation


Front de gauche 55,01% (9.206 voix) élus
Brigitte Chambre-Martin et Gildas Lecoq 44,99% (7.530 voix).

12 mars 2015

Notre projet pour Fontenay et Vincennes

Notre projet pour Fontenay et Vincennes

Le Département est un acteur essentiel de votre vie quotidienne. Complément de l’action municipale de proximité, il agit notamment dans les domaines : de l’enfance et de la famille, de l’action sociale, de la gestion des collèges, de l’insertion professionnelle et l’apprentissage des jeunes, des déplacements et de la gestion de la voirie départementale mais aussi du logement et des loisirs. Ensemble pour Fontenay-sous-Bois et Vincennes faisons entendre notre voix.

Pour maîtriser la dépense publique du département

-Maîtriser la fiscalité directe et indirecte en mettant en œuvre une gestion rigoureuse et responsable du Conseil départemental, notamment dans les dépenses de fonctionnement.
•Rationaliser la gestion des services départementaux. Cette charge est en augmentation de 15% depuis 2008. Le Val-de-Marne est un département sur-administré, il y a 1 fonctionnaire pour 168 Val-de-Marnais, quand dans les Hauts-de-Seine, 1 fonctionnaire exécute ses missions pour 261 habitants.
-> En 2013, les frais de personnel représentaient 27,8% du budget alors qu’ils représentent en moyenne pour des départements de même taille 19,26%. (sources : BercyColloc).
•Simplifier le « mille feuille » administratif tout en conservant les compétences obligatoires du Département. Le Val-de-Marne doit renforcer ses partenariats avec toutes les communes qui le composent, en favorisant la mutualisation de l’offre des services entre elles, afin de réduire des dépenses de fonctionnement qui s’enchevêtrent.
-> En 2013 les charges de fonctionnement du Val-de-Marne étaient supérieures de 8% à celles constatées en moyenne dans des départements comparables. (sources : BercyColloc).


- Réduire le montant de la dette départementale de 737 millions d’euros (au 1er janvier 2015), héritée de 40 ans de communisme.
• Dégager, par une maîtrise des charges, un autofinancement permettant d’initier un plan d’investissement dynamique et indispensable pour le Val-de-Marne (Nouveaux collèges, voirie départementale…).


- Lutter de façon déterminée contre la fraude à l’assistanat qui pénalise les communes et réformer le système d’aides sociales afin qu’il profite aux plus vulnérables.
• Gérer le RSA, n’a pas la même signification que l’on soit communiste ou représentant de la Droite et du Centre : 10 % seulement des bénéficiaires du RSA sont accompagnés pour leur insertion, la priorité doit être d’aider à reconstruire une vie autonome.


- Rétablir l’équité dans l’attribution des subventions aux associations en abolissant le « clientélisme ».
• Revoir la répartition des subventions versées aux associations : 70% de ces subventions sont attribuées à des associations situées dans une commune de gauche et 17% à des associations situées en dehors du Val-de-Marne.


 
Pour renforcer l’attractivité du Val-de-Marne

- Développer l’attractivité de l’Est parisien doit permettre l’implantation d’entreprises.
• Assujetties à la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), ces entreprises généreraient de nouvelles recettes permettant de financer le budget départemental sans avoir à augmenter la fiscalité sur les ménages comme ce fut le cas en 2012 (+1,5%) et en 2013 (+2,8 %)
• Soutenir les Très petites et petites entreprises de services (TPE) et la création de pépinières d’entreprises.

- Participer au développement du « Campus tertiaire du Val-de-Fontenay » pour s’affirmer dans la Métropole du Grand Paris.
• Plus de 30.000 salariés viendront travailler en 2016 dans ce quartier, desservi dans le futur par les RER A et E, le T1 et les lignes 1 et 15 du métro. Une chance de créations d’emplois pour nos villes et de développement économique et urbain, dans le respect de l’environnement.

- Encourager toutes les initiatives créatrices d’emplois, en accompagnant les projets par tous les moyens d’information et de partenariats financiers publics et privés.
• Le département doit rendre cohérente son action en liaison avec les chambre consulaires et les missions locales pour l’emploi des jeunes existantes. La mise en commun des moyens et des objectifs sera la priorité pour endiguer la montée du chômage dans notre département. En octobre 2014, pour
la première fois de son histoire, le Val-de-Marne a franchi la barre des 100 000 chômeurs, toutes catégories confondues.

- Renforcer la qualité de la vie en soutenant les mouvements associatifs locaux dans les différents domaines : solidaire, sportif, culturel, touristique et économique.

- Promouvoir les initiatives culturelles en accompagnant des manifestations locales telles que le festival America, le festival Les Aventuriers ou l’association Musiques au Comptoir qui œuvrent à l’attractivité de nos territoires.

- Dynamiser la fréquentation du MAC-VAL (72 590 visiteurs seulement).
• Ouvrir ce musée d’art contemporain aux artistes du Val-de-Marne.
• Établir des relations et des partenariats avec les grands musées nationaux et les fondations d’art contemporain (expositions éphémères,…).

Pour la mise en place d’un parcours de réussite pour les jeunes
 

- Mettre en œuvre dans les collèges les moyens pour la réussite scolaire.
• Garantir la mise en œuvre du projet de rénovation du Collège Saint-Exupéry à Vincennes, et compte tenu de l’augmentation de la population Fontenaysienne réfléchir à la création d’un nouveau collège à Fontenay-sous-Bois ou à l’agrandissement d’un des trois présents sur le territoire.
• Suivre les programmes d’entretien des collèges Joliot-Curie, Victor-Duruy et Jean-Macé à Fontenay.



• Sécuriser les abords des collèges en initiant l’installation de caméras de vidéo-protection pour la tranquillité des collégiens et des parents d’élèves, des enseignants et du personnel.

- Dynamiser la citoyenneté en renforçant la participation de tous les collèges du Val-de-Marne (publics et privés) au conseil général des collégiens.


- Associer les collégiens dans l’élaboration des menus afin de leur faire prendre conscience de la nécessité d’une alimentation équilibrée et diversifiée.


- Poursuivre et rationaliser la mise à disposition de services et d’outils pédagogiques pour les collégiens (Ordival, Carte Imagine R,…).


- Favoriser une meilleure insertion professionnelle des jeunes dans le monde du travail en soutenant l’apprentissage, les initiatives et en développant des partenariats avec les acteurs économiques.


Pour une solidarité responsable qui préserve le lien social entre toutes les générations
 

Petite-enfance
- Doubler le nombre de places dans nos crèches départementales en expérimentant l’ouverture de
crèches de nuit pour les familles monoparentales travaillant en soirée ou de nuit.

• Cette mise à disposition au profit d’associations permet, sans avoir recours à de l’investissement, d’apporter des solutions de gardes innovantes et très attendues.


- Affecter des subventions de fonctionnement aux différents modes de garde (crèches collectives, micro-crèches, assistantes maternelles…).


- Refondre, en coordonnant avec les communes, les modalités d’attribution des places en crèches et organiser une commission départementale transparente et publique.


Famille
- Proposer des solutions adaptées aux besoins des familles, et veiller à la prise en charge des personnes en situation de handicap et des plus dépendants.
• Développer des structures médicalisées.
• Renforcer l’action départementale en faveur du maintien à domicile des personnes âgées.
• Mettre en service un numéro vert gratuit pour lutter contre toutes les maltraitances notamment au service des personnes âgées et des personnes handicapées.


- Créer une charte départementale Handicap pour améliorer la vie quotidienne des personnes fragilisées et permettre un meilleur accès au droit et à l’information.


- Maintenir et rationaliser, en coordonnant avec les centres communaux d’action sociale, la mise à disposition de services en faveur des Val-de-Marnais (Allocation Personnalisée d’Autonomie, RSA, Prestation de Compensation du Handicap,…).


Logement
- Renforcer la mixité sociale de nos villes en rendant équitable l’attribution de subventions aux communes à tous les types de logements sociaux : PLAI (Prêt locatif aidé d’intégration), PLUS (Prêt locatif à usage social), PLS (Prêt locatif social) et PLI (Prêt locatif intermédiaire).


- Développer une politique d’accession sociale à la propriété et l’intégrer dans le contrat d’objectifs et de moyens, conclu entre le département et Valophis Habitat.
• Pérenniser les actions de rénovation des logements sociaux existants.
• Lutter contre la précarité énergétique en valorisant les enjeux liés au développement durable et à l’innovation sociale.

Pour une mobilité respectueuse de l’environnement
 

- Poursuivre l’aménagement, la rénovation et la mise en sécurité des routes départementales.
Notamment :
• Rue Defrance à Vincennes (RD 143 A)
• Avenues de la République (RD 143), Stalingrad (RD 240) à Fontenay
• Bd de Verdun / Galliéni à Fontenay (RD 241)
 

- Sensibiliser les habitants à tous les modes de déplacement et renforcer les actions de prévention et de sécurité routière qui concernent aussi bien les automobilistes que les conducteurs de deux roues ou les piétons.
 

- Obtenir le financement auprès des acteurs financiers désignés dans le projet de prolongement de la ligne n°1 avec les 3 stations à Fontenay.

-Etre actifs et vigilants dans le suivi des solutions proposées à la réduction sonore le long des voies du RER et de l’A86.


- Poursuivre le plan de développement des pistes et voies cyclables départemental dans nos communes.



Pour une politique innovante

- Placer le développement durable comme socle de notre projet.
- Élaborer un Agenda 21 départemental qui coordonnera toutes les actions transversales existantes dans chacune de nos villes.