28 mars 2018

Meurtre de Madame Mireille Knoll

Le meurtre de Madame Mireille Knoll, cette femme âgée qui avait échappé à la rafle du Vel d'Hiv est un crime odieux, abjecte et aux relents nauséabonds, qu'il convient de dénoncer avec force !

Nous le savons, notre pays et notre continent vivent une véritable crise d’identité qui touche toutes ses populations.  
Aussi dans ces moments de doutes ou de flou convient-il de revenir au fondement même de notre République bâti sur un socle fort : la citoyenneté.

Plus que jamais un travail sur la question de la citoyenneté est nécessaire et urgent. Il permettra, que chacun comprenne les différences des uns et des autres et les accepte, que naisse un sentiment d’appartenance à la même communauté qu’est notre pays, et enfin que le respect guide le quotidien de tous,... sinon notre civilisation court vers sa perte... 

26 mars 2018

Dominique Macabeth nous a quittés

C'est avec une immense peine que nous avons appris le décès de notre collègue du groupe EELV au conseil municipal, Dominique Macabeth.

Conseiller municipal délégué à la Recherche de subventions, administrateur de la SPL et de la Régie du chauffage urbain de Fontenay notamment, Dominique Macabeth était très investi dans la vie municipale. Passionné par le débat politique, il n'hésitait pas à ferrailler sur le forum du plateau avec certains d'entre nous. Défenseur de l'environnement, pourfendeur de la pensée unique il n'hésitait pas à provoquer pour voir quels arguments vous pouviez déployer pour lui répondre

Dominique agaçait c'est sûr, énervait parfois (je peux en témoigner), provoquait souvent, mais je crois pouvoir dire qu'il avait pour unique dessein celui de faire vivre la démocratie locale et le débat d'idées, quitte à se faire l'avocat du diable. J'avoue que nous avons souvent débattu avec ferveur sur les réseaux (et ce n'est rien de le dire), pour en sourire souvent ensuite lors de nos rencontres à la RCU ou la SPL.

Sur une idée lancée sur le forum du Plateau, il s'était passionné pour notre histoire locale également, se lançant dans la rédaction d'un livre très fouillé sur notre ville "Petites et Grandes Histoires à Fontenay-sous-Bois". Livre dans lequel il s'attachait à présenter l'histoire de notre commune au travers de personnages ou d'anecdotes locales. J'ai eu le privilège d'en être l'un des lecteurs et je dois reconnaître que Dominique avait un talent certain pour présenter cette ville qu'il appréciait. 

Enfin je terminerai par son humour et ses bons mots que seuls ceux qui les ont reçus par mail ou de vive voix peuvent comprendre... 

Malheureusement ce matin, la maladie contre laquelle il luttait depuis de nombreux mois a eu raison de lui. Nous sommes tous tristes.

A sa famille tout d'abord, à ses amis, à ses compagnons de route d'Europe Écologie les Verts, aux élus de la majorité qui perdent l'un des leurs, je veux au nom du groupe Ensemble réveillons Fontenay, et en mon nom personnel, adresser mes condoléances sincères et attristées. Notre ville perd un serviteur passionné et engagé, un esprit libre, provocateur mais avant tout un fervent combattant de la démocratie.

Ce matin, une libellule a pris son envol...


Gildas LECOQ
Président du groupe Ensemble, réveillons Fontenay 

Médiathèque : A quand une vraie rénovation ?

A nos yeux, soutenir la culture à Fontenay c’est prioritairement soutenir les associations et les services communaux qui œuvrent, dans ce domaine, dans l’élaboration de leurs projets. Mais aussi, et surtout, entretenir les équipements publics existants avant de se lancer dans la construction d’un théâtre coûteux par exemple. Le cas de la médiathèque est intéressant à plusieurs titres.


Tout d’abord parce qu’elle représente l’offre culturelle la plus accessible dans une commune. C’est aussi un service public populaire et nécessaire à l’exercice de la démocratie. 

Enfin, parce que chacun s’accorde à reconnaître que les locaux de notre médiathèque ne sont malheureusement plus adaptés aux pratiques et aux usages d’aujourd’hui. Avec 500 m² de moins que la moyenne des bibliothèques de villes similaires, cet équipement a vieilli. Les derniers chiffres de fréquentation, datant de 2016, confirment malheureusement que, lorsqu’on délaisse un bâtiment, on le rend moins attractif malgré l’excellent travail des équipes au quotidien. Avec une fréquentation en baisse de plus de 20% depuis 2013, la raison aurait voulu que la mairie intervienne bien plus tôt sur une réhabilitation, voire une reconstruction totale, bien avant de lancer ce projet de nouveau théâtre…

Police de sécurité du quotidien, une occasion manquée !

Les élus de notre groupe regrettent la décision gouvernementale de renoncer à la mise en place de la nouvelle Police de Sécurité du Quotidien à Fontenay-sous-Bois. 

Cette « PSQ » avait pourtant l’ambition de retisser les liens avec les associations, de proposer des formes d’action rénovées mais aussi, de renouer le lien avec la population et d’intervenir avec plus de discernement vis-à-vis des jeunes de nos quartiers notamment. 


Au moment où l’on sent une crispation de plus en plus visible, au moment où l’on mesure quotidiennement une augmentation des incivilités dans notre commune, où le nombre de voitures brûlées ne cesse d’augmenter, cette Police de sécurité du quotidien devait être une chance pour les habitants…

Tribune du Mois : « Faites ce que je dis, ne dites surtout pas ce que je fais ! »

« Faites ce que je dis, ne dites surtout pas ce que je fais ! ». Voilà ce que l’on retiendra du débat du Conseil Municipal portant sur les modifications du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Le maire a clairement vacillé devant les chiffres que nous lui présentions. Il aura pourtant tout essayé pour empêcher notre président de groupe, Gildas Lecoq, de parler, d’expliquer et de décrire la situation de notre ville : interruptions volontaires et permanentes, brouhaha et noms d’oiseaux avec la complicité de ‘soutiens’ répartis dans la salle…, une nouvelle démonstration de la « démocratie populaire » à Fontenay-sous-Bois.

Pourquoi tout ce rafut ?

Le maire n’accepte pas qu’on lui dise la vérité, surtout quand celle-ci contredit tout l’argumentaire échafaudé depuis plus de 3 ans. Fontenay se densifie de façon irraisonnée à la vitesse Grand V et les perspectives démographiques fixées par la ville elle-même sont déjà largement dépassées.
Explications : Face à l’objectif de 172 logements neufs livrés par an, les statistiques (provenant du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire) ne mentent pas : 332 constructions de logements ont été autorisées en 2016 et 435 en 2017. A ce rythme Fontenay va donc dépasser très largement les 56.000 habitants annoncés pour atteindre les 60.000 habitants en 2030.

Aux 6.000 m² de surfaces de logements livrés en 2014, ce sont 29.000 m² de surfaces bétonnées de logements qui ont été autorisés en 2017.

Nous ne cessons de le dire le maire bétonne et tout cela aura de graves conséquences, autant pour la ville, que pour ses habitants. 


Densification et bétonnage déraisonnable contre urbanisation raisonnée ?

Les modifications proposées au dernier Conseil municipal portaient également sur la dimension ‘durable et environnementale’ de notre PLU. Pour mémoire, la plupart de ces corrections avaient déjà été proposées dès 2015 par notre groupe. Plus de 2 ans de perdus, sur ce sujet comme sur d’autres.

On peut s’étonner que nos collègues écologistes ligotés à l’actuelle majorité Mélenchonistocommuniste n’aient pas réagi sur ce sujet dont ils se prétendent pourtant être les champions.

Si les nouvelles règles modifiées en février avaient été applicables dès 2015, l’aménagement de l’îlot Michelet dans sa forme à venir n’aurait jamais pu voir le jour. En substance, les nouvelles règles renforcent le coefficient de biotope et les surfaces réservées aux espaces verts en pleine terre, ce qui est une bonne chose. Mais quand on regarde le permis de construire délivré en 2015 et qu’on le compare avec le nouveau règlement, on découvre que le projet actuel porté par la mairie est écologiquement bien loin des nouvelles règles que cette même mairie demande aux autres ! Étonnant ? Pas à Fontenay-sous-Bois où s’applique désormais la règle du « Faites ce que je dis, mais ne dites surtout pas ce que je fais ! ».

Conséquences du bétonnage sans limite

Certains de nos quartiers pavillonnaires vont clairement perdre leur identité résidentielle. Un exemple parmi tant d’autres, rue « Faites ce que je dis, ne dites surtout pas ce que je fais ! » des Mocards : pas moins de 3 projets en cours pour plus de 100 logements neufs dans les mois qui viennent. C’est absolument délirant dans une si petite rue. Voilà la conséquence d’un PLU bâclé en 2015 !

Quand nous alertons sur les conséquences évidentes de cette surdensification sur le futur de notre ville comme, par exemple, en matière de crèches, écoles et carte scolaire, stationnement ou circulation…, le Maire attaque le gouvernement, s’insurge encore et encore mais ne répond pas à nos questions. Cette tentative de dévier toujours le sujet montre une municipalité à la dérive totalement coupée du réel et de la vie quotidienne des Fontenaysiens, une majorité municipale où l’on vit entre-soi, où l’on s’auto-congratule, où l’on est certain de détenir la vérité absolue, où l’on ne se remet jamais en cause…, un véritable clan où tout le monde est d’accord sur tout.

Fontenay pour vous

Nous ne pouvons que vous inviter à venir faire au moins une fois dans votre vie l’expérience d’un Conseil municipal à Fontenay-sous-Bois. Vous comprendrez alors immédiatement le danger qui guette notre ville si se poursuit la grave dérive des Élus qui ont prétention à continuer à diriger cette ville que nous aimons tous. Notre groupe d’opposition rassemble et dépasse très largement les clivages politiques traditionnels. C’est pour cela que nous poursuivrons sans relâche et avec détermination notre travail. Parce que Fontenay-sous-Bois et l’ensemble des habitants méritent beaucoup mieux que tout cela et, avant tout, qu’on s’occupe réellement d’eux !