29 octobre 2018

Tribune du Mois : Notre victoire pour la défense du commerce de proximité !

Le commerce de proximité participe au dynamisme et à l’animation de nos quartiers.
C’est une chance qu’il convient de soutenir et d’accompagner à Fontenay-sous-Bois. Pourtant, les commerçants, dans leur très grande majorité, nous confient leurs craintes sur la pauvreté de l’offre commerciale de proximité, la pérennisation de leurs établissements, les problèmes de stationnement pour leurs clients, et surtout ils souhaitent la nécessaire revitalisation commerciale de nos quartiers.

 

Les élus de notre groupe de « proposants » ne cessent de le dire : notre ville doit avant tout définir un plan stratégique pour le développement du commerce de proximité à Fontenay. Ce plan de revitalisation pourrait s’élaborer en concertation avec les commerçants, les associations et conseils de quartiers, mais également avec l’ensemble des élus toutes tendances politiques confondues.

Malgré les efforts de l’élue en charge de cette question et des agents du service économique, il semble toutefois qu’au-delà des incantations politiquement correctes, cette question est loin de figurer parmi les priorités de la majorité municipale. Le dogme, une fois encore, l’emporte sur le bon sens et le pragmatisme. Pour preuve l’oubli, lors du dernier conseil municipal, des commerces de détails lors du vote de l’extension de la taxe d’aménagement dans certains quartiers de la ville.
Pour éviter de pénaliser excessivement le dynamisme des commerces et de les soumettre à une nouvelle taxe, la loi permet aux communes d’exonérer de cette taxe les commerces de détail. Ni le Maire de Fontenay-sous-Bois ni son équipe n’avaient pourtant pensé à faire voter cette exonération qui est prévue dans les textes. C’est le rôle de la Mairie de l’activer pour qu’elle soit mise en place ! Malheureusement lors de l’examen de cette délibération nous avons découvert qu’au lieu d’exonérer nos petits commerces de détail qui sont déterminants pour l’attractivité de notre ville, le maire et son équipe avait complètement oublié cette option si importante alors qu’ils avaient prévu en revanche l’exonération pour les pigeonniers et les colombiers...

« Nous avons obtenu une exonération de taxe d’aménagement pour les commerces de détail ! »

En séance, nous avons proposé que la délibération soit amendée, rappelant au Maire qui semblait le découvrir que la loi lui offrait cette possibilité. Nous avons donc réussi à faire voter cet amendement qui va permettre l’exonération de taxe d’aménagement pour tous les commerces de détail d’une surface de vente inférieure à 400 m2 à Fontenay-sous-Bois.
Cet exemple concret montre une fois encore qu’une meilleure gestion et qu’une autre méthode sont possibles à Fontenay-sous-Bois : c’est ce que nous nous efforçons de montrer au conseil municipal, c’est le projet que nous portons pour vous à Fontenay.

02 octobre 2018

Tribune du Mois : NOUS SOMMES DES « PROPOSANTS » !

Si nous n’appartenons pas à la majorité municipale et que nous refusons souvent les orientations prises par le Maire et ses élus, nous cherchons également, à chaque fois, à apporter une contestation constructive en proposant d’autres solutions.
 
Bien plus que de simples opposants souvent caricaturés, nous sommes des « proposants ».

Parce que nous défendons une autre vision et une autre méthode pour servir notre ville.
Oui, nous sommes des « proposants », des citoyens engagés totalement au service de Fontenay-sous-Bois.

Nous pensons que Fontenay mérite mieux que la « politique politicienne » systématique que la majorité met dans chacune de ses décisions. Un trottoir sale n’est ni de gauche, ni de droite. Il est sale et il convient alors de trouver des solutions. La propreté de Fontenay est un domaine qui mérite une attention concrète, ce n’est pas un sujet pour faire de la politique. Et c’est pourtant, sur ce sujet comme sur d’autres, ce que font l’actuel Maire et ses élus.

Leur volonté de révolution permanente, de combat politique acharné ou de lamentations contre le gouvernement ou la région devraient laisser la place à de l’ACTION concrète : ce qui n’est malheureusement pas le cas à Fontenay avec l’actuelle majorité. Et pourtant, avec un budget de 154 millions d’euros en 2018, notre ville a les moyens d’agir !

Parce que nous ne sommes pas satisfaits de ce qui est mis en œuvre par le Maire et ses Élus, nous participons aux réunions et événements de la ville, nous venons à votre rencontre, nous sommes à votre écoute et nous dialoguons avec vous pour proposer de meilleures solutions.
Notre vision pour Fontenay est claire.

Nous voulons remettre de la méthode, du pragmatisme, de l’innovation et de la compétence au cœur d’un projet politique local destiné aux Fontenaysiens.

Nous ne voulons pas, comme le font les Elus de la majorité, mettre la ‘politique politicienne’ dans tous les sujets.

Notre conviction est que l’actuelle majorité a organisé une politique municipale visant à opposer. A opposer l’ouest contre l’est, le Val contre le Bois, la droite contre la gauche, les jeunes contre les moins jeunes, les vélos contre les voitures, le privé contre le public... Mais où sont les intérêts des habitants de Fontenay dans tout  cela ?

Quelles que soient nos origines politiques ou nos parcours de vie, les Élus du groupe Ensemble, réveillons Fontenay défendent une autre vision : celle d’une ville qui réconcilie tous les Fontenaysiens.

Une ville en lutte permanente ou en opposition contre tout, c’est une ville qui bloque ses possibilités d’inventer des services publics modernes, de prévoir des équipements rénovés pour faciliter la vie quotidienne de ses habitants.

Nous voulons engager Fontenay dans le XXIe  siècle au service de l’ensemble des habitants. Donc, non, résolument non, nous ne sommes pas les opposants qu’ils veulent vous faire croire.
Parce que nous aimons notre ville, parce que nous partageons une vision d’avenir ambitieuse pour Fontenay, nous sommes des  « proposants » !

01 octobre 2018

Merci Monsieur Aznavour

Désormais
Charles Aznavour


Désormais
On ne nous verra plus ensemble
Désormais
Mon cœur vivra sous les décombres
De ce monde qui nous ressemble
Et que le temps a dévasté
désormais
Ma voix ne dira plus je t'aime
Désormais
Moi qui voulais être ton ombre
Je serai l'ombre de moi-même
Ma main de ta main séparée
Jamais plus
Nous ne mordrons au même fruit
Ne dormirons au même lit
Ne referons les mêmes gestes
Jamais plus
Ne connaîtrons la même peur
De voir s'enfuir notre bonheur
Et du reste
Désormais
Désormais
Les gens nous verrons l'un sans l'autre
Désormais
Nous changerons nos habitudes
Et ces mots que je croyais nôtres
Tu les diras dans d'autres bras
Désormais
Je garderai ma porte close Désormais
Enfermé dans ma solitude
Je traînerai parmi les choses
Qui parleront toujours de toi.


Paroliers : Georges GARVARENTZ / Charles AZNAVOUR